Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 14:41

 

Présentation de l'éditeur

New York, hôpital Hilltop. Richard Casey aura bientôt dix-huit ans. Comme tous les adolescents, il voudrait faire la fête, draguer, s'envoyer en l'air, tomber amoureux, danser, fumer, boire, et tout recommencer. La différence, c'est que Richard sait qu'il n'aura jamais dix-neuf ans. Il est un peu plus pressé que les autres et, pour vivre fort, il lui faut déjouer les pièges de tous ceux qui préféreraient le voir vivre un peu plus longtemps.


Heureusement, Richard a de la ressource, du courage et un solide sens de l'humour. Alors il va ruer dans les brancards. Et si Dieu le déteste, il est prêt à rendre coup pour coup. Vous n'êtes pas près d'oublier Richard Casey, comment il mena une révolution contre le corps médical, se glissa dans les draps de la jolie fille de la 302, réussit une évasion périlleuse avec la complicité d'un oncle dysfonctionnel, évita de tomber sous les coups d'un père vengeur, et joua finalement son destin au poker, dans un des plus beaux bluffs jamais montés contre le sort.

 

Mon avis

Ne me dites pas que vous n'avez pas pensé à un autre livre en lisant le résumé... Voire même à d'autres livres. Dieu me déteste a le synopsis type du livre bien dramatique comme il y en a plein en librairies, et comme je les aime. Non pas que je sois masochiste, mais j'aime les émotions fortes en lisant, et si ça ne sert à rien de faire pleurer pour faire pleurer, une belle histoire, quelques larmes, et je fonds, sorry not sorry.

 

J'ai clairement acheté ce livre pour avoir lu tantôt qu'il ressemblait à Nos étoiles contraires, tantôt que la comparaison s'arrêtait à la maladie des personnages principaux. En fait, j'avoue que je suis tellement désespérée que je cherche partout les émotions de Nos étoiles contraires et que j'ai une fois de plus tenté ma chance...

 

Il ne faut pas lire ce livre dans cette optique là. Oui, je suis dans le clan de ceux qui trouvent que les deux livres sont très différents. D'ailleurs, Dieu me déteste s'inspire de l'histoire d'une nouvelle écrite par Hollis Seamon en 2009. (Pour rappel, Nos étoiles contraires a été publié en 2012...) Et c'est uniquement parce que la comparaison est inévitable ces temps-ci que j'en parle ici.

 

Même sans connaître les dates, on sent que l'auteur sait de quoi elle parle, et je l'aurais senti je pense même si elle n'avait pas précisé vouloir rendre hommage aux jeunes qu'elle a rencontré aux soins palliatifs. Cela se ressent dans son portrait des familles des malades et des malades eux-mêmes.

 

Par contre, je n'ai pas du tout trouvé ce roman réaliste du point de vue de l'histoire et des événements (je ne parle là ni de l'univers hospitalier ni de la maladie, dont je ne me permettrais jamais de débattre dans une chronique ou ailleurs). Mais on dirait que l'auteur a utilisé différentes images et métaphores pour nous conter son histoire d'une manière plus accessible. Et j'ai trouvé ça à la fois, triste, beau, poétique et très bien pensé.

 

Du coup, malgré le décor et le thème, le ton est plutôt léger. J'étais un peu perplexe au début puisque Richard ne s'exprime pas comme le font les jeunes de son âge (17 ans) mais plutôt comme un gamin de 12 ans au langage très familier. Ce n'est pas ce que j'ai préféré mais ça contribue à rendre le livre "facile" à lire.

 

Il n'y a pas de longs discours shakespeariens, pas de passages entièrement consacrés à la réflexion ou à la descriptions d'émotions. Peut être que ce côté "parlons légèrement, familièrement et faisons comme si de rien n'était" est un peu trop poussé. Mais je pense aussi que ça fait partie du personnage de Richard. Et on ne coupe tout de même pas à certains aspects horribles de la maladie sur lesquels Richard ne peut passer en nous racontant son histoire.

 

J'oublierai ce livre peut être plus rapidement qu'un autre sur le même thème pour son ton léger et imagé mais il n'empêche qu'il m'a touchée. L'émotion reste présente. Et j'ai surtout aimé le message que le livre fait passer de cette manière ni moralisatrice ni mélodramatique. Richard aimerait pouvoir vivre son histoire d'amour avec Sylvie sans avoir le personnel médical et, surtout, son paternel sur le dos. Sans la mettre en danger. Cette version moderne de Roméo et Juliette (les familles des deux amants maudits étant d'ailleurs surnommées chacune "Capulet" et "Montaigu) m'a énormément plu.

 

Quant à la fin, je ne saurais dire si j'ai apprécié la manière de la raconter. Elle m'a un peu choquée au départ. Puis je l'ai prise comme une métaphore. Et je pense l'avoir comprise. Mais elle m'a néanmoins laissé l'impression de l'avoir rêvée, ce qui explique ce paragraphe un peu décousu.

 

En tout cas, ce livre est très original pour la manière dont il est raconté. Un livre différents des autres "cancer books" comme certains les appellent. Pas forcément meilleur, il touchera peut-être un public un peu différent ou surprendra les habitués.

 

Petit mot sur l'objet-livre : j'aime beaucoup l'idée de cette maison d'édition (La belle colère) dont les couvertures sont toutes construites sur le même modèle. Cela a des points négatifs (pas de personnalisation) et positifs (si on aime cette collection, on la repère tout de suite). Une identification comme pratiquent certaines maisons d'édition de livres pour adultes. Dans le cas de ce livre, plusieurs tranches d'âge sont concernées, le livre pouvant être une passerelle entre plusieurs générations.  L'aspect "carton recyclé" fait qu'aucun de nous n'aura exactement le même exemplaire, et ça, c'est plutôt sympathique !

 

Mon ressenti

8/10

 

Dieu me déteste, de Hollis Seamon, éditions La belle colère (19€)

 

signature

Partager cet article

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

  • : Books and iced coffee
  • Books and iced coffee
  • : Chroniques sincères, rarement méchantes et souvent pleines de digressions de livres ados et enfants (principalement). J'adore recevoir du courrier par mail et par commentaires ! Et je suis un peu trop présente sur Facebook...
  • Contact

Des pubs sur le blog ?

Téléchargez Adblock Plus pour vous en débarrasser !

Qui Cherche...

A la une

Présentation

Une poulette qui lit et qui est accro au café glacé ? Oui, ça existe : voici mon blog.

 

Au programme : des livres, des livres, des livres. Un peu de musique. De cinéma. De café glacé. Des "Comme un air de famille" (couvertures jumelles ou presque) et des "Stars en couverture"... Bonne visite !

 

Si nous avons lu un livre en commun et que tu es d'accord avec moi ou pas du tout ; si je t'ai donné envie de lire un livre ; si tu penses qu'il existe un livre que je dois absolument lire... N'hésite pas à laisser une trace de ton passage ! Et pour m'envoyer un mail, clique sur "Contact" en-dessous de ma bannière.

 

Copie-de-Hana_pouletta.gif

 

Mes Teams :

 

 

ReReading-HP---Team-Hermione-fond-logo.jpg  team-adam-gayle.jpg  211627298_team20peeta_answer_1_xlarge.jpeg

 

 

WPF ! Wild PAL Forever !

 

http://1.bp.blogspot.com/-qbPZxHOoRLU/TYPArrZhY3I/AAAAAAAABAg/UpVMF4wJSfg/s1600/wildpal10.png

 

Parce que je laisse ma PAL (Pile A Lire) librement suivre son cours... Et que j'assume sa longueur. :-)

Si toi aussi, rejoins le mouvement et affiche ce logo ! Clique ici.

Retrouvez-moi sur...

Latest interview

interview

Photo du moment

Dossier2-8199.JPG

Les BB Brunes et votre serviteur