Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 20:52

 

Présentation de l’éditeur

Il y a quatre cents ans, le monde tel que nous le connaissons a connu une fin tragique. Désormais, sur la côte de ce que l’on appelait jadis le Brésil, ce sont les femmes qui dirigent la légendaire ville-pyramide de Palmares Três. La Reine ne cède le pouvoir à un homme qu’une fois tous les cinq ans, à un Prince d’été dont l’histoire enfiévrera la cité le temps d’une année. Pour June Costa, la vie n’est qu’art.


Ses œuvres géniales – des peintures murales aux hologrammes, en passant par des tatouages lumineux – impressionnent, voire irritent ses professeurs tout autant que ses camarades. Elle rêve de remporter le prestigieux Trophée de la Reine pour jouir d’une célébrité instantanée et de tous les privilèges qui vont avec. Un rêve qu’elle n’avait jamais remis en question… jusqu’à ce qu’elle rencontre Enki.


Fraîchement élu Prince d’été, Enki est le garçon dont tout le monde parle à Palmares Três. Mais lorsque June le regarde, elle voit plus loin que ses fascinants yeux d’ambre et sa samba ravageuse : elle reconnaît en lui un artiste total, comme elle. Ensemble, June et Enki décident alors de créer un chef-d’œuvre qui restera gravé à jamais dans les annales de Palmares Três, attisant la flamme rebelle qui se lève contre les restrictions anti-technologie qu’impose le gouvernement matriarcal.


Mais June va bientôt tomber profondément et tragiquement amoureuse d’Enki… Or, à l’instar de tous les Princes d’été qui l’ont précédé, Enki va devoir être sacrifié. 

 

Mon avis

Le livre terminé, quand je relis le résumé, je ne le trouve pas mensonger, pas du tout. Pour autant, il m’avait donné une idée du livre à des années lumières (ou presque) de ce qu’il est en réalité…

 

Il y a quelques points qui m’ont, au choix, dérangée ou, du moins, perturbée.

 

Le premier est que, bien que Palmares Três, la ville pyramidale sur les ruines de l’ancien Brésil semble magnifique, j’ai eu un gros, gros problème avec les descriptions. Au début, je n’arrivais à rien visualiser ! Et jusqu’au bout, les descriptions m’ont laissé une impression de flou, même si j’ai fini par avoir une idée plus précise de la ville. Dès que les personnages accomplissaient une action qui demandait un long passage descriptif, je devais m’accrocher pour au final arriver à une représentation faiblarde. Et ça m’ennuyait, parce que la ville de June avait l’air tout simplement magnifique, l’auteur a inventé un univers très riche.

 

Le deuxième est que les nombreux termes en portugais parsemant les pages ne sont pas traduits et ne facilitent pas non plus la compréhension de l’univers de l’auteur. Par moment, je n’avais aucune idée de quoi on parlait.

 

Le troisième est lié aux mœurs des personnages. Tout le monde couche avec tout le monde et que ça leur semble tout à fait normal. Je sais, le livre se déroule dans le futur, et l’auteur a imaginé un univers très spécial, une évolution de notre société vraiment étrange, mais tout de même, ça m’a fait bizarre. Il y a plusieurs scènes vraiment sensuelles, le langage est loin d’être cru mais la mentalité des gens dans ce livre le réserve à un public averti. J’ai trouvé que cela donnait un côté malsain au livre au début, l’ambiance m’a rappelée celle de « Rouge est l’océan » mais me mettait beaucoup plus mal à l’aise. Bizarrement, en le refermant, cela ne me choque plus ; on finit par s’y habituer car le roman « hypnotise », mais je suis bien contente d’avoir rédigé un brouillon de chronique dans ma tête en cours de lecture, car je trouve que c’est un point tout de même important à souligner ! Ce qui m’a le plus étonnée, c’est que j’étais en train de lire tranquillement et puis en plein milieu (page 69…) bam !, « Tu es la meilleure artiste de la ville, m’avait confié Gil quand nous avions treize ans, le jour où nous avons fait l’amour pour la première fois. » Je précise que, cinq ans plus tard, June et Gil sont toujours aussi amis, et se partagent volontiers l’affection du Roi d’été.

 

Cependant, il y a d’autres choses qui m’ont beaucoup plu.

 

Commençons par les personnages. June, l’héroïne, a un fort caractère mais, même si par moment elle m’agaçait (je l’ai trouvée légèrement arrogante sur les bords et je ne comprenais pas son entêtement à en vouloir à sa mamãe…), je l’ai beaucoup appréciée, elle et son courage, et son amour pour l’art. Sa souffrance quand elle découvre qu’Enki aime son meilleur ami, et qu’elle se rend compte qu’elle avait des sentiments pour le Roi d’été. Et puis, comment ne pas parler d’Enki ? Il est sans conteste le personnage le plus fascinant du livre, difficile à cerner, fascinant… et comment ne pas avoir le ventre noué en pensant au destin qui l’attend, alors qu’il le prend si naturellement ? Il éblouit le lecteur comme il a ébloui June. Gil est persuadé de pouvoir le sauver, June non. Qu’en adviendra-t-il ?

 

Et puis il y a aussi la place de l’art, si important pour June et Enki, ce qui va les lier l’un à l’autre, la tension qui plane entre eux. Toute l’histoire liée au Roi d’été, sacrifié chaque année, la société matriarcale de Palmares Três, le vent de révolution qui souffle sur les habitants, les fluxeurs (des espèces d’accros du Twitter du futur), etc. Une ambiance vraiment étrange plane sur le livre.

 

En bref, j’ai fini par y prendre goût, alors que ce livre me mettait mal à l’aise au départ. Pour finir, il a exercé une étrange fascination sur moi, grâce à ses personnages et son histoire, et j’ai adoré. Mais j’ai conscience qu’il ne plaira pas à tout le monde. « Le Prince d’été » est le livre le plus troublant de la collection R, j’en garde de forts souvenirs plusieurs semaines après l’avoir fini. Si mes avertissements, qui me semblaient nécessaires, ne vous font pas peur, lancez-vous !

 

PS : un petit mot sur la couverture, qui est vraiment sublime et correspond à 100% au personnage de June ! J'aime quand autant de soin est apporté à la couverture. :)

 

Mon ressenti

9,25/10


Le Prince d’été, d’Alaya Dawn Johnson, éditions Robert Laffont, collection R (17,90€)   

Partager cet article

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article

commentaires

Anne-C 18/04/2013 23:12


Ah la la ... Comme je suis d'accord avec ta chronique *-* Ce livre est étonnant du début à la fin. Ce fut vraiment une super bonne surprise !!! :D

HanaPouletta 20/04/2013 22:26



La Collection R m'étonnera toujours :P



Clairdelune 14/04/2013 10:17


Ca donne envie tout ça. De plus, la couverture est sublime ! :)

HanaPouletta 14/04/2013 20:33



Oh que oui ! Par rapport aux autres couvertures de la collection, elles est "brillante" en plus :)



Megworld 10/04/2013 21:00


j'aime beaucoup la couv, je me laisserais tenter je pense :)

HanaPouletta 10/04/2013 21:11



Elle est magnifique c'est vrai, et elle correspond parfaitement au livre :)



En Savoir Plus

  • : Books and iced coffee
  • Books and iced coffee
  • : Chroniques sincères, rarement méchantes et souvent pleines de digressions de livres ados et enfants (principalement). J'adore recevoir du courrier par mail et par commentaires ! Et je suis un peu trop présente sur Facebook...
  • Contact

Des pubs sur le blog ?

Téléchargez Adblock Plus pour vous en débarrasser !

Qui Cherche...

A la une

Présentation

Une poulette qui lit et qui est accro au café glacé ? Oui, ça existe : voici mon blog.

 

Au programme : des livres, des livres, des livres. Un peu de musique. De cinéma. De café glacé. Des "Comme un air de famille" (couvertures jumelles ou presque) et des "Stars en couverture"... Bonne visite !

 

Si nous avons lu un livre en commun et que tu es d'accord avec moi ou pas du tout ; si je t'ai donné envie de lire un livre ; si tu penses qu'il existe un livre que je dois absolument lire... N'hésite pas à laisser une trace de ton passage ! Et pour m'envoyer un mail, clique sur "Contact" en-dessous de ma bannière.

 

Copie-de-Hana_pouletta.gif

 

Mes Teams :

 

 

ReReading-HP---Team-Hermione-fond-logo.jpg  team-adam-gayle.jpg  211627298_team20peeta_answer_1_xlarge.jpeg

 

 

WPF ! Wild PAL Forever !

 

http://1.bp.blogspot.com/-qbPZxHOoRLU/TYPArrZhY3I/AAAAAAAABAg/UpVMF4wJSfg/s1600/wildpal10.png

 

Parce que je laisse ma PAL (Pile A Lire) librement suivre son cours... Et que j'assume sa longueur. :-)

Si toi aussi, rejoins le mouvement et affiche ce logo ! Clique ici.

Retrouvez-moi sur...

Latest interview

interview

Photo du moment

Dossier2-8199.JPG

Les BB Brunes et votre serviteur