Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 10:08

On the Island (On the Island, #1)

 

Présentation de l’éditeur

When thirty-year-old English teacher Anna Emerson is offered a job tutoring T.J. Callahan at his family's summer rental in the Maldives, she accepts without hesitation; a working vacation on a tropical island trumps the library any day.

T.J. Callahan has no desire to leave town, not that anyone asked him. He's almost seventeen and if having cancer wasn't bad enough, now he has to spend his first summer in remission with his family - and a stack of overdue assignments - instead of his friends.

Anna and T.J. are en route to join T.J.'s family in the Maldives when the pilot of their seaplane suffers a fatal heart attack and crash-lands in the Indian Ocean. Adrift in shark-infested waters, their life jackets keep them afloat until they make it to the shore of an uninhabited island. Now Anna and T.J. just want to survive and they must work together to obtain water, food, fire, and shelter.

Their basic needs might be met but as the days turn to weeks, and then months, the castaways encounter plenty of other obstacles, including violent tropical storms, the many dangers lurking in the sea, and the possibility that T.J.'s cancer could return. As T.J. celebrates yet another birthday on the island, Anna begins to wonder if the biggest challenge of all might be living with a boy who is gradually becoming a man.

 

Traduction (réalisée par mes soins)

Quand Anna Emerson, 31 ans, se voit proposer de devenir le professeur particulier de T.J. Callahan lors des vacances de la famille Callahan dans leur résidence aux Maldives, elle accepte sans aucune hésitation. Un travail de vacances sur une île tropicale bat la perspective de traîner à la bibliothèque tout la journée à plate couture.

T.J. Callahan, lui, n’a aucune envie de quitter sa ville, et ce n’est pas comme si on lui avait laissé le choix. À presque 17 ans, comme si avoir le cancer n’était pas assez, il doit maintenant passer tout son premier été depuis sa guérison avec sa famille – et une pile de devoirs de vacances – à la place de ses amis.


Anna et T.J. sont en route pour rejoindre la famille de T.J. aux Maldives quand le pilote de leur hydravion fait un arrêt cardiaque et se crache au milieu de l’océan Indien. Dérivant dans des eaux infestées de requins, leurs gilets de sauvetage seuls leur permettant de flotter, ils finissent par atteindre le rivage d’une île déserte. À partir de maintenant, tout ce que veulent Anna et T.J. est survivre, et ils doivent s’entraider mutuellement pour obtenir de l’eau, du feu et de quoi s’abriter.

Leurs besoins élémentaires ont beau être remplis, tandis que les jours se transforment en semaines puis en mois, les naufragés rencontrent plein d’obstacles, des tempêtes tropicales et des nombreux dangers tapis dans la mer à la possibilité que le cancer de T.J. ne revienne. Et alors que T.J. fête à nouveau un de ses anniversaire sur l’île, Anna commence à se demander si son plus grand défi sur l’île ne serait pas de vivre avec un garçon en train de devenir un homme…

 

Mon avis

Encore plus que l’histoire d’amour peu banale (T.J. a 17 ans et Anna 31), c’était tout l’aspect « naufragés sur une île déserte » qui m’attirait au départ, mais je ne suis pas certaine que ce fut ce premier point qui m’a fait aimer ce livre.

 

Contrairement à ce qui était annoncé en début de livre, non, je n’ai pas été captivée dès les premières pages. Je m’ennuyais un peu à vrai dire. L’auteur réussit à ce qu’on ne tourne pas en rond, ce qui était très risqué (pour rappel Anna et T.J. se retrouvent coincés sur une île déserte après un crash d’avion) mais peut-être que les rebondissements qu’elle apporte sont peut-être un peu trop gros pour qu’on les avale sans broncher. Ce n’est pas le cas de tous, heureusement, car une vie sans contrariété sur une île déserte aurait été encore plus improbable. En fait il y a deux choses qui m’ont chiffonnée : le passage avec le requin. Comme quand je lis j’aime commenter à voix haute, je me suis exclamée « oh non, elle va se faire manger par un requin ! » du coup, un peu après, mon frère m’a demandé ce qu’il s’était passé et quand je le lui ai raconté je me suis rendu compte du ridicule de la situation. Ne lisez pas ce qui suit si vous ne voulez pas savoir ce qu’il se passe dans cette scène. :-) [ATTENTION SPOILER] Quand les dauphins sont venus aider T.J. et Anna à attirer le requin sur la plage, j’avais l’impression d’être dans un film de Disney. Sauf que dans Disney les dauphins auraient probablement parlé et que, au final, tout mis à bout, ça n’aurait pas semblé complètement improbable. [FIN DU SPOILER]

 

La deuxième chose qui m’a chiffonnée est la capacité de T.J. et Anna à faire durer un tube de dentifrice deux ans. Je pense que même en ne se brossant les dents une fois par semaine, c’est un peu compliqué. Je devrais peut-être suggérer à ma prof de math de créer un problème à partir de cette situation étant donné que de toute façon j’attends le corrigé pour avoir la réponse, ce qui signifierait que je saurais si c’est possible ou pas ET que je ne devrais pas me fouler pour cela.

 

Je suppose que certains d’entre vous qui n’auraient pas lu le livre sont en train de se demander si, par hasard, des tubes de dentifrice pousseraient sur les arbres de certaines îles au large de l’océan indien (je ne viens absolument pas de regarder sur une carte où se situaient les Maldives pour vous dire ceci). Et bien, j’ai le regret de vous annoncer que non. Il s’agit tout simplement de la valise d’Anna qui s’est retrouvée échouée sur la plage où se trouvaient les deux naufragés. Je n’oserais pas dire si c’est probable ou non parce que je n’y connais rien,  mais j’ai trouvé que c’était un procédé habile de l’auteur pour faire en sorte que ses deux personnages aient un semblant d’hygiène lorsque, eh bien, les choses commencent à changer entre eux (ce n’est pas un spoiler, c’est dans le résumé). 

 

Pour autant, la restriction en matière d'outils et cosmétiques modernes fait que T.J. et Anna n’échappent pas aux aspects les moins reluisants de la vie de naufragés façon Koh Lanta (mais sans riz et sans totem d’immunité). J’ai bien aimé leur lutte pour leur survie, même si comme je vous l’ai déjà dit, j’ai tiqué sur certaines choses. Mais comme je l’ai déjà dit aussi, j’ai préféré la deuxième partie du livre. Le prochain paragraphe sera tout en spoiler, je déteste ça mais là je ne peux pas y échapper.

 

[ATTENTION SPOILERS] Je pense que j’ai préféré le retour de T.J. et Anna à la civilisation. C’est difficile à dire, autant j’aimais l’ambiance sur l’île, pour autant qu’on puisse aimer se sentir « prisonnier/ère », autant le retour à Chicago m’a semblé plus abouti. D’une part, je me suis sentie presqu’aussi chamboulée que les héros lorsqu’ils ont mis pied à terre. D’autre part, lorsque les médias s’emparent de leur histoire, il est intéressant de voir comment ils y font face. Est-ce que leur histoire d’amour peut continuer en-dehors de l’île, malgré les années qui les séparent et les ragots ? Je glisserai aussi ici n petit mot sur le contexte temporel. Le livre s’étale sur plusieurs années, qui semblent s’écouler pour le lecteur à une vitesse folle contrairement à ce que ça a pu être pour T.J. et Anna. C’est un peu perturbant et c’est pour ça que je le dis, mais les indications temporelles sont très claires et, surtout, je n’aurais pas aimé que l’auteur livre plein de détails pour faire du remplissage. [FIN DU SPOILER]

 

Je tire mon chapeau à Tracey Garvis Graves pour toutes ses descriptions qui, même à travers le filtre de l’anglais, ont réussi à me toucher et à me sentir telle une véritable naufragée. Par exemple, si un personnage se retrouve la tête sous l’eau ou se blesse, je le ressentais comme si c'était de moi qu'il s'agissait.

 

L’histoire d’amour est l’élément central du livre et sa meilleure réussite. L’auteur a réussi à en montrer une évolution logique et délicate ; à en montrer les bons comme les mauvais aspects. Je pense que la différence d’âge peut faire peur à beaucoup de lecteurs, je ne le craignais personnellement pas vraiment mais je pense pouvoir vous rassurer. Même si on ne peut pas occulter complètement ce qui sépare Anna et T.J., on  se surprend à l’oublier quand même de temps en temps.

 

En ce qui concerne la fin, je ne suis pas une grande fan de ce genre d’épilogue. Mais je ne voyais pas vraiment de conclusion alternative donc je ne boude pas mon plaisir.

 

Mon ressenti

8,75/10

 

On the Island, de Tracey Garvis Graves, Penguin Books, Fiction (environ 7€)  

Aussi disponible en version française et grand format (« Une île ») aux éditions Milady (15,20€).


Une île

Partager cet article

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article

commentaires

Phebusa 20/11/2013 13:54


Pas mal l'histoire du dentifrice x)


Je compte bien le lire un de ces jours celui-là. L'idée "Lost" me fait envie lol.


Bisous.

HanaPouletta 25/11/2013 20:38



C'est peut-être parce que j'ai tendance à réagir de manière agressive quand la dernière personne à avoir utilisé le dentifrice laisse le tube vide et que c'est moi qui tombe dessus la fois
d'après... (^-^) Ca ne dure jamais bien longtemps ces machins-là !


Il paraît que l'auteur est fan de "Lost" !


Bisous à toi ;-)



Céline 17/11/2013 14:07


C'est un ouvrage qui me fait de l'oeil depuis pas mal de temps!!!

HanaPouletta 17/11/2013 21:18



Il me faisait aussi tellement de l'oeil que je l'avais acheté en VO et puis j'ai attendu tellement avant de le lire qu'il est sorti en français entretemps haha :P



En Savoir Plus

  • : Books and iced coffee
  • Books and iced coffee
  • : Chroniques sincères, rarement méchantes et souvent pleines de digressions de livres ados et enfants (principalement). J'adore recevoir du courrier par mail et par commentaires ! Et je suis un peu trop présente sur Facebook...
  • Contact

Des pubs sur le blog ?

Téléchargez Adblock Plus pour vous en débarrasser !

Qui Cherche...

A la une

Présentation

Une poulette qui lit et qui est accro au café glacé ? Oui, ça existe : voici mon blog.

 

Au programme : des livres, des livres, des livres. Un peu de musique. De cinéma. De café glacé. Des "Comme un air de famille" (couvertures jumelles ou presque) et des "Stars en couverture"... Bonne visite !

 

Si nous avons lu un livre en commun et que tu es d'accord avec moi ou pas du tout ; si je t'ai donné envie de lire un livre ; si tu penses qu'il existe un livre que je dois absolument lire... N'hésite pas à laisser une trace de ton passage ! Et pour m'envoyer un mail, clique sur "Contact" en-dessous de ma bannière.

 

Copie-de-Hana_pouletta.gif

 

Mes Teams :

 

 

ReReading-HP---Team-Hermione-fond-logo.jpg  team-adam-gayle.jpg  211627298_team20peeta_answer_1_xlarge.jpeg

 

 

WPF ! Wild PAL Forever !

 

http://1.bp.blogspot.com/-qbPZxHOoRLU/TYPArrZhY3I/AAAAAAAABAg/UpVMF4wJSfg/s1600/wildpal10.png

 

Parce que je laisse ma PAL (Pile A Lire) librement suivre son cours... Et que j'assume sa longueur. :-)

Si toi aussi, rejoins le mouvement et affiche ce logo ! Clique ici.

Retrouvez-moi sur...

Latest interview

interview

Photo du moment

Dossier2-8199.JPG

Les BB Brunes et votre serviteur