Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 14:14

Tatouage (Tatouage, #1)

 

Présentation de l'éditeur

Quand Alex entre pour la première fois chez Jana, dont il est fou amoureux depuis longtemps, un monde nouveau s’ouvre à lui. Pour subvenir à leurs besoins, Jana et son frère David font commerce de tatouages magiques, une manière rituelle de révéler les gens à eux-mêmes. David dessine à Alex un tatouage qui le lie à Jana à jamais, mais leur interdit tout contact physique : une terrible douleur fait s’évanouir Alex chaque fois qu’il la touche. Peu à peu, Alex va découvrir qu’il est lui-même doté d’un pouvoir et qu’il est en fait un medus. Ces magiciens inquiétants, qui ont longtemps vécu parmi les humains, se livrent à une perpétuelle lutte entre clans. Mais ils savent désormais qu’il est nécessaire de s’unir contre leur plus terrible adversaire, le Gardien Ultime, déterminé à tous les anéantir…

 

Mon avis

Ce que j'attendais de ce livre, c'était une romance paranormale avec un peu de fantasy. Un truc sympa et pas prise de tête. Et "Tatouage" est en fait un roman beaucoup plus ambitieux que ça... Sauf qu'avec moi, la sauce n'a pas pris.

 

L'univers créé par Ana Alonso et Javier Pelegrin est inédit. Certes, pas complètement, les magiciens sont plutôt monnaie courante en littérature jeunesse. Mais ils leur ont donné de nouveaux noms (les médous) et créé des histoires de clans qui se déchirent. Bref, un monde plutôt dense, dont l'histoire est assez bien distillée dans ce premier tome, ce qui est agréable pour qui est intéressé par l'histoire et cherche des réponses. Ce qui n'a pas été mon cas.

 

Certains passages partaient trop dans tous les sens. Un exemple qui vient à me l'esprit : un personnage tient l'épée à l'horizontale, la caresse du regard, puis la place contre son tatouage, puis verticalement, frappe le sol, frappe le sol une nouvelle fois, et puis il y a des rainures qui deviennent rouges et qui explosent en fragments qui se décomposent puis se recomposent et se décomposent à nouveau, et puis ils se trouvent tous téléportés je ne sais où et moi je me dis 1) WHAT THE FUCK? 2) Je respire où ? Et c'était comme ça à chaque page !

 

Quand on passait à l'explication de l'histoire des médous, je m'emmêlais dans tous les noms de clans trop compliqués pour moi et je n'avais pas envie de faire l'effort de tout saisir à la perfection. Ou alors, dans le même paragraphe pouvaient être évoqués 5 personnages différents aux noms bizarres, plus 2 clans aux noms encore plus bizarres, plus 5 événements des chapitres précédents. Une vraie gymnastique du cerveau que j'ai eu du mal à réaliser, pardonnez-moi.

 

Ce livre était trop éloigné de ce que j'imaginais. En fait, plus je grandis, moins la fantasy me parle. Ou plutôt, elle continue à le faire mais je deviens de plus en plus critique et il faut vraiment que l'univers m'accroche (attention, je ne dis pas que c'est parce que l'univers m'accroche le livre est meilleur qu'un autre). Si c'est le cas, le livre peut facilement devenir un coup de cœur, mais si ce n'est pas le cas, le lire peut être une torture.

 

En parlant de torture tiens, ces quelques passages à tendance masochistes m'ont tout simplement dégoûtée. Les livres un peu trash ne me dérangent pas tant que ce n'est pas gratuit. J'aime qu'un roman me bouscule et s'il est original en frôlant parfois la limite, sans la dépasser (ou en tout cas pas de mon point de vue) j'admire l'exploit. (Je pense au "Prince d'été" et à "Rouge est l'océan".) Mais là j'étais vraiment atterrée. Il y a à tout casser cinq phrases dans tout le roman de presque 400 pages où les personnages prennent plaisir à, au choix, boire de la soupe brûlante où jeûner pendant 10 heures en faisant de l'activité physique intense (et je vous réserve le pire pour le paragraphe suivant, stay tuned) mais c'était déjà trop pour moi. Parce que si vous pensez qu'à la fin du livre le personnage se repent et qu'il y a une morale à ce sujet, détrompez-vous. Et ce n'est pas un spoiler mais un avertissement...

 

En plus de ça, j'ai eu du mal avec le style. Ok, c'est un bon point, je n'ai pas ressenti de différence entre les plumes des deux auteurs. Mais ça ne passait vraiment pas. Il y avait des paragraphes où toutes les phrases, relativement courtes, commençaient par "il". Cet enchaînement d'actions m'a agacée au plus haut point ! Les descriptions, elles, mettent en valeur des détails insignifiants comme des rideaux, ou une lampe, ou un fauteuil, et ce systématiquement. Et il ne suffit pas d'utiliser des mots compliqués pour écrire correctement. "Protubérances métalliques" pour désigner des piercings, ça me fait froid dans le dos. Enfin, il y a des phrases pour le moins bizarres, style "bon, je vais te laisser savourer ta douleur" (et ce n'est pas de l'ironie, j'insiste, c'est présenté comme un service rendu à quelqu'un) ou "il s'enfonçait des objets jusqu'à se faire saigner" (par plaisir, je précise), suivie deux lignes plus loin par "il avait vu par la fenêtre qu'un arbre était en fleur". Mais qui en a quelque chose à cirer de cet arbre, franchement ? Et surtout, quel type qui s'enfonce des objets jusqu'à se faire saigner en a quelque chose à cirer d'un arbre en fleur ?!

 

Tous les personnages m'ont paru froids, distants, insipides, interchangeables. Je ne comprends pas comment certains peuvent tomber amoureux d'autres dans la mesure ou aucun ne fait en sorte de sortir du lot. Comment peut-on aimer un gars dont on ne connaît rien et à qui on a adressé la parole pendant 30 minutes à tout casser dans sa vie ? Et ça ne semblait pas être de l'attirance physique vu qu'ils ne passent pas leur temps à vanter le physique de l'autre (je n'aurais jamais pensé utiliser ça comme argument négatif un jour). "Tatouage" a réussi l'exploit de faire pire qu'une histoire d'amour nunuche : une romance à laquelle on n'a même pas envie de croire une seconde.

 

Ce roman m'a par moment semblé vraiment ridicule. Je pense qu'une vidéo de moi en train de le lire aurait été plus parlant que 1000 chroniques. Et pourtant, il y a des éléments qui me plaisaient. Les tatouages, notamment. Les parties d'échec à la fin. Le côté "histoire d'amour impossible". Le fait que certains personnages veulent défendre leur droit aux mots et à la fiction. Mais ce livre est à mille lieu de l'univers riche, torride et captivant promis par la quatrième de couverture. Il ne faut pas lire ce livre pour l'histoire d'amour, et il ne faut pas avoir peur d'être balloté en tous sens par des éclairs, des tours de magie, des visions et des particules qui se décomposent et se recomposent... pour une histoire au final bien plate.

 

Afin de vous faire votre propre opinion sur le livre, je vous conseille de lire l'avis de Phebusa qui a eu un coup de coeur pour "Tatouage", mais aussi pourquoi pas de lire la première partie du roman gratuitement ici ! :-)

 

Tatouage, tome 1, d'Ana Alonso et Javier Pelegrin, éditions Hachette, collection Black Moon (16€)

 

signature

Partager cet article

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article

commentaires

melainebooks 27/04/2014 11:37


Merci ! 


Je crois que la prochaine fois j'écrirai : si vous avez le format "livre", je prends sinon, e-book en format e-pub en expliquant pourquoi.

melainebooks 26/04/2014 15:39


Effectivement, je lis dans le métro ou allongée sur mon lit et ça va devenir systématique vue que je suis enceinte. Mais tu as raison, je leur dirai.


Je ne savais pas pour le tirage au sort en format "normal" !!

HanaPouletta 27/04/2014 10:07



Ohhh félicitations !!! :D


 


PS : ils les proposent en ebook aussi ;)



melainebooks 25/04/2014 08:55


Je n'arrive pas à me lancer. Le format, le poids, ton article...Je vais le faire mais pas tout de suite.

HanaPouletta 25/04/2014 17:40



Il y en a d'autres qui ont adoré, lis peut-être l'avis de Phebusa pour te donner du courage ! Pour le format, tu devrais peut-être prévenir Hachette parce que c'est systématiquement des épreuves
de ce genre, et puis tu participes au tirage au sort pour recevoir le livre édité. Mais franchement, si le livre te plaît, tu oublies vite le format. :) Ca dépend d'où tu lis aussi, pour ceux qui
lisent dans le métro je comprends que ce n'est pas pratique du tout. :/



En Savoir Plus

  • : Books and iced coffee
  • Books and iced coffee
  • : Chroniques sincères, rarement méchantes et souvent pleines de digressions de livres ados et enfants (principalement). J'adore recevoir du courrier par mail et par commentaires ! Et je suis un peu trop présente sur Facebook...
  • Contact

Des pubs sur le blog ?

Téléchargez Adblock Plus pour vous en débarrasser !

Qui Cherche...

A la une

Présentation

Une poulette qui lit et qui est accro au café glacé ? Oui, ça existe : voici mon blog.

 

Au programme : des livres, des livres, des livres. Un peu de musique. De cinéma. De café glacé. Des "Comme un air de famille" (couvertures jumelles ou presque) et des "Stars en couverture"... Bonne visite !

 

Si nous avons lu un livre en commun et que tu es d'accord avec moi ou pas du tout ; si je t'ai donné envie de lire un livre ; si tu penses qu'il existe un livre que je dois absolument lire... N'hésite pas à laisser une trace de ton passage ! Et pour m'envoyer un mail, clique sur "Contact" en-dessous de ma bannière.

 

Copie-de-Hana_pouletta.gif

 

Mes Teams :

 

 

ReReading-HP---Team-Hermione-fond-logo.jpg  team-adam-gayle.jpg  211627298_team20peeta_answer_1_xlarge.jpeg

 

 

WPF ! Wild PAL Forever !

 

http://1.bp.blogspot.com/-qbPZxHOoRLU/TYPArrZhY3I/AAAAAAAABAg/UpVMF4wJSfg/s1600/wildpal10.png

 

Parce que je laisse ma PAL (Pile A Lire) librement suivre son cours... Et que j'assume sa longueur. :-)

Si toi aussi, rejoins le mouvement et affiche ce logo ! Clique ici.

Retrouvez-moi sur...

Latest interview

interview

Photo du moment

Dossier2-8199.JPG

Les BB Brunes et votre serviteur