Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 20:36

Le zoo vide

 

Présentation de l’éditeur

Ne supportant plus de vivre en captivité, les animaux du parc zoologique de La Réunion décident de s’enfuir et de rentrer chacun dans leur pays d’origine. En disparaissant mystérieusement de leurs cages, ils jouent un tour ahurissant au gardien du zoo qui n’en croit plus ses yeux.

 

Mon avis

Le début du livre ne laissait planer aucun doute : j’étais sur le point de découvrir un conte à destination des enfants. Les noms des animaux (Lionor et Elionor, Tigar et Tiagara, Anou et Anyess…) et le style enfantin plantaient le décor. Ce dernier étant un zoo qui, comme le titre du livre l’indique, va se vider lorsque ses habitants décident de se faire la malle. Ce public cible exigeait forcément du lecteur de passer l’éponge concernant certains détails de l’histoire un peu trop évidents, mais ce n’est pas ça qui m’a dérangée, non…

 

En fait, par la suite, je me suis interrogée sur le public visé. Sans vouloir faire ma prude, est-il intéressant de raconter aux enfants une histoire où il est question d’alcool ? Même si ça participe au côté humoristique de l’histoire, je ne sais pas s’il est vraiment judicieux de raconter à un enfant de 5 ou 6 ans que l’âne a voulu faire boire le gardien du zoo pour l’endormir et s’échapper, mais s’est finalement retrouvé à boire le rhum lui-même, ce qui a fait capoter le plan…

 

Le pire aura quand même été à la fin, au cours de laquelle le gardien s’écarte du singe car « ses doigts velus » se baladant « au niveau de sa ceinture » le « répugnaient », et tout ça pour que l’innocente bestiole puisse lui remettre ses clés en poche. Certes, je n’écris pas de contes pour enfants, mais si je le faisais, j’aurais plus que probablement tourné la chose autrement.

 

Les dessins étaient très jolis mais, malheureusement, la plupart du temps, ils ne correspondaient pas au chapitre. Je me vois mal raconter à mes peluches des enfants que le gardien du zoo découvre que ses animaux ont disparu puis leur montrer une photo de la famille guépard.

 

Bref, rendez-vous manqué pour moi. Ce qui m’aura le plus dérangée aura été mon incapacité à trouver un public pour ce livre ! Je me sentais trop âgée et, en même temps, je ne pense pas que j’aurais aimé ce conte en tant qu’enfant.

 

Le zoo vide, de Michel Saad, éditions Publibook, collection jeunesse (10€) 

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 11:28

 

Présentation de l’éditeur

Je m'appelle : Coco Tanberry
Mon âge : 12 ans
Je suis :
idéaliste
Mon style : jean et bottes en caoutchouc
J'aime : le chocolat et les nuits à la belle étoile !
Je rêve : de sauver les espèces animales en voie de disparition


Mon problème : personne ne me prend jamais au sérieux...

 

Mon avis

Coco m’est toujours apparue comme lap lus mignonne des sœurs Tanberry et la seule crainte que je pouvais avoir en lisant le roman de la série des « Filles au chocolat » écrit de son point de vue était qu’elle me paraisse trop gamine.

 

Il est normal que son jeune âge (12 ans) nous donne droit à des réactions enfantines, mais sa naïveté m’a attendrie plus qu’agacée. Coco est très investie dans la protection des animaux : elle a créé un club de sauvegarde des animaux à l’école, organise des ventes de gâteaux (on reste dans le thème de la pâtisserie :)), etc. Tout ça semble agacer ses amies qui découvrent le maquillage et les garçons et Coco se sent incomprise. De plus, chez elle, elle se considère comme la cinquième roue du carrosse : ou bien elle a tout le monde sur le dos car elle est la plus jeune, ou bien on a tendance à l’oublier. Le fait que Honey et ses frasques accaparent l’attention de ses parents y est aussi pour quelque chose.

 

Je pourrais comprendre que l’intérêt exacerbé de Coco pour les animaux puisse en agacer certains. Mais j’ai trouvé ça adorable. J’aime les animaux, mais je ne suis pas du tout militante et lire qu’une fille de cet âge-là veuille tout faire pour les aider est touchant. (Oui, je sais, il s’agit d’un personnage fictif… J’ai tendance à l’oublier.)

 

Sa détermination va pousser Coco à réparer une bêtise qu’elle a faite : par sa faute, une ponette un peu sauvage, considérée comme trop dangereuse pour être montée par des enfants, est vendue à un riche propriétaire dont Coco découvre qu’il est violent avec les animaux qu’il « dresse ». Son sang ne fait qu’un tour, et la grande défenseuse des animaux qu’elle est met en place une mission de sauvetage.

 

Elle va ainsi se rapprocher de Stevie, un garçon hyper ronchon qui a pourtant un truc avec les animaux. Ce sont ces derniers qui vont permettre aux deux jeunes gens de dépasser le stade de l’hostilité et à avoir des conversations de plus en plus longues !

 

Bon, j’ai senti la fin venir à des kilomètres et c’est un peu dommage. Je ne me rappelle pas avoir eu ce sentiment avec les autres livres romans de la série. Mais ce quatrième tome est encore une fois très différent du premier. J’ai aimé la bouffée d’air frais qu’apporte une toute jeune narratrice (même si ses sœurs ne sont pas bien vieilles non plus, il est vrai), et le fait que Coco soit une cavalière ne pas dérangée alors que je n’ai jamais aimé l’équitation.

 

Comme la fabrique de chocolat de Charlotte et Paddy progresse et que Coco cuisine des gâteaux pour les ventes qu’elle organise à l’école, la série garde son caractère gourmand ! Et comme ça déménage du côté de Honey… on a le droit d’espérer un dernier tome piquant, si dernier tome il y a !

 

Un petit mot sur la couverture : comme d’habitude, on a droit à une couverture très esthétique et gourmande. Elle reste dans l’esprit des autres. Par contre, j’aurais enlevé un cupcake rose pour que le vert ressorte davantage, mais je suis une maniaque. (^-^)

 

Mon ressenti

9/10

 

Les filles au chocolat, tome 4 : Cœur Coco, éditions Nathan (14,50€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 11:23

 

Présentation de l’éditeur

Je m'appelle : Shay Fletcher
Mon âge : 15 ans
Je suis : passionné de musique
Mon style : bonnet mou et tee-shirts de surfeur
J'aime : Cherry Costello
Je rêve : de devenir chanteur professionnel

Mon problème : Cherry pense que je suis toujours amoureux de Honey, mon ex...

 

Mon avis

Dans la série des « Filles au chocolat », je demande… le garçon ! Et oui, plutôt que d’avoir pour narratrice Cherry, Skye, Summer, Coco ou même Honey, ce petit bonus fait une entorse à la règle et nous offre un point de vue masculin. Le livre démarre sur une proposition de contrat par Wrecked Records au copain de Cherry et ex de Honey et développe sur les embûches se dressant sur son chemin et l’affirmation de soi. Parallèlement à ça, un malentendu éloigne Cherry et Shay, et Honey en est la responsable.

 

Au début, j’étais un peu étonnée. Il me semblait avoir lu qu’il s’agissait du tome « 2,5 » de la série et certains événements ne me disaient rien du tout. Avais-je loupé un épisode ? Mais non, il s’agissait d’une erreur de Goodreads et j’étais en fait en train de lire une histoire située entre les tomes 3 et 4 ! Ouf.

 

Un peu trop bref pour me laisser autant de souvenirs que les autres tomes de la série, et peut-être parce que Shay est un garçon (sans blague, hahaha) et que je trouve que ça ne se ressent pas assez, je l’ai trouvé moins gourmand que les autres livres… mais je ne boude pas mon plaisir pour autant. L’univers des « Filles au chocolat » est toujours aussi charmeur et ses personnages toujours aussi attachants ! Il est intéressant d’en savoir plus sur Shay, mais les relations entre les sœurs, l’ambiance de la maison, la fabrique de chocolats, etc. m’ont manqué.

 

Par contre, après avoir lu « Cœur Coco », je pense qu’il est vraiment préférable de lire « Cœur Salé » avant d’attaquer le quatrième tome. En effet, celui-ci fait référence à des événements du 3,5ème. En plus, la couverture est sublime, je crois que c'est ma préférée depuis le début de la série.:-)

 

Mon ressenti

8/10

 

Les filles au chocolat, tome 3,5 : Cœur salé, éditions Nathan (8€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 18:03

juin-copie-1.png

 

Bonjour !


C’est peut-être bien mon bilan préféré de l’année, même si je le fais en retard. Les vacances viennent à peine de commencer, et j’ai l’impression qu’elles vont durer éternellement…


~


1. Razorland, tome 1 : Enclave, de Ann Aguirre (4/5)

2. Sœurs sorcières, tome 1, de  Jessica Spotswood (4/5) 

3. Enzo, 11 ans, sixième 11, de Joëlle Ecormier (3,5/5)

4. Légendes de Corse, de Francette Orsini (3/5)

5. Francesca de Rimini, de Jacques Tournier (3,75/5)

6. La mécanique du cœur, de Mathias Malzieu (3,75/5)

7. 43, rue du Vieux-Cimetière, tome 1 : Trépassez votre chemin, de Kate Klise  (3,75/5)

8 à 14. Lovely Complex, tomes 1 à 7, d’Aya Nakahara (4/5) 

15. Orgueil et préjugés, de Jane Austen (5/5)  

16. Ma vie toute pourrie, de Jenny Smith (4/5)  

[Chronique à venir] 17. Pour un tweet avec toi, de Teresa Medeiros (3,75/5)  

18. Sœurs pour la vie, de Sophia Bennett (4,5/5)

[Albums] 19-20. Rose-Lou, tomes 1 et 2, de Pakita, illustrations de Laurent Audouin

21. La vie compliquée de Léa Olivier, tome 2 : Rumeurs, de Catherine Girard-Audet (4/5)

[Chronique à venir] 22. Mal dans la peau, de Ghislaine Bizot (4/5)

 

~


  Avec 7 mangas, 2 albums et 13 romans, on arrive à 22 livres ! J’ai également réussi mon challenge Goodreads (dans lequel je ne prends pas les albums en compte, mais l’année prochaine je pense que je le ferai en augmentant mon but) de lire 100 livres en un an. Je suis donc satisfaite de ce mois-ci ; la lecture m’ayant manqué pendant mes examens, j’ai dévoré fin du mois. ;-)

 

Je vous souhaite de bonnes lectures pour juillet ! Comptez-vous participer au concours ? J'ai reçu quelques questions et projets de participation et une photo pour le moment. :-)

 

HanaPouletta

 

♥♥♥

 

Je ne résiste pas à vous montrer les derniers tweets que j'ai reçus des Plain White T's, mais vous pouvez faire semblant de rien si je commence à vous agacer. :-)

 

(Cliquez pour réussir à lire...)

 

OUIIIIIIIIIIIII.png

 

- Je suis en train d'écouter Cirque Dans La Rue et à cause du titre je me demandais si vous saviez un peu parler français ? Savez-vous dire d'autres mots que ceux-ci ?

- "Oui". Haha, non, pas vraiment.

 

jamais8sans9.png

 

[Ils annoncent leurs concerts.]

- Pensez-vous qu'il a une toute petite chance que vous veniez en Belgique si vous faites une tournée européenne ? O:-)

- Il y a toujours une chance

 

MERCIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII-copie-1.png

 

- Le clip de "Should've Gone to Bed" a ensolleilé ma journée ! :-)

- "Merci "!

 

(Vraiment écrit en FRANCAIS, oh mon Dieu je meurs.]

 

niceniceniceisntit.png

 

- Examen d'anglais demain. J'ai étudié dur ! (+photo qui fait référence à une de leurs chansons)

- Cool !

 

mammamia.png

 

- Je me répète mais les jours sans aucun tweet des @PlainWhiteTs sont vraiment comme des tasses de cafés vides pour moi.

- Je ne voudrais pas que ta tasse soit vide...

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Bilans
commenter cet article
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 20:56

Bonsoir !

 

J'ai essayé d'insuffler un souffle d'été dans ce "Comme un air de famille"... comme c'est poétique (ironie quand tu nous tiens) ! Soit, j'espère que vous n'avez pas besoin de ça pour vous rappeler que c'est l'été car la météo se montre généreuse avec vous ! S'il vous plaît, ne me dites pas que mes titres sont nuls, j'y ai passé peut-être pas des heures mais de longues minutes (durant lesquelles j'ai regretté cette manie de placer des titres, mais je ne me vois pas me contenter de vous poster une simple suite d'images...). Ou alors, ménagez-moi et dites-le avec tact.

 

~

 

Dolce Vita

 

Flirting in Italian (Flirting in Italian #1)

 

Sur la route

 

Defining Dulcie Vida

 

Déjeuner sur l'herbe

 

 

Prendre son élan

 

 

Prendre le large

 

http://p1.storage.canalblog.com/14/73/82904/79245614_o.gif

Guitar Highway Rose  

  (La deuxième a été trouvée par Damien, merci à lui !)

 

~

 

[Comme d'habitude, toutes les recheches sont de moi, à moins que je ne  précise le contraire.]

 

Et voilà pour aujourd'hui ! Il me semble que ça faisait longtemps quand même... J'ai reçu une photo et quelques projets de participation pour le concours, et vous, êtes-vous inspirés, comptez-vous participer ?

 

Bonne soirée !

 

HanaPouletta

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Comme un air de famille
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 21:42

Tout le monde peut se tromper, même moi (Rose-Lou, #1)Ma demi-sœur que j'aime en entier (Rose-Lou, #2)

 

Présentation de l’éditeur

Tome 1

Dans ce carnet, je te dis TOUT :
Et d’abord comment j’ai été punie à cause d’une petite erreur de rien du tout que j’ai faite dans un magasin.

 

Tome 2

Dans ce carnet, je te dis TOUT :

Et d’abord pourquoi j’ai été punie, alors que je voulais juste que ma demi-sœur m’aime totalement énormément ! 

 

Mon avis 

« Rose-Lou », c’est une nouvelle série d’albums pour enfants, du nom de leur personnage principal. Le côté râleur de la petite-fille, alors qu’en même temps elle ne cherche qu’à faire le bien (se transformant en super-héroïne ou en réalisatrice de rêves), la rend attachante et rigolote.

 

Chacun des livres commence avec la même situation : Rose-Lou est punie, mais le lecteur ne sait pas pourquoi. Un bon moyen d’instaurer du suspense et de se poser des questions par rapport au titre de l’album (« Tout le monde peut se tromper même moi ! » et « Ma demi-sœur que j’aime en entier ! »).

 

En suite, Rose-Lou commence à nous raconter son histoire, dessins à l’appui. Le graphisme « journal intime » du livre plaira à coup sûr aux enfants. Le livre a vraiment l’apparence d’un carnet avec ses coins arrondis, ses couleurs vives et son papier épais.

 

La fin diffère d’un livre à l’autre : ou Lou est complètement punie, ou elle trouve quand même un peu de bien dans sa bêtise qui ne voulait vraiment pas en être une. Le fait étant qu’elle est quand même punie. Mais je ne pense pas que ça l’empêchera de nous raconter d’autres de ses aventures dans ses prochains carnets !

 

Une jolie nouvelle série pour enfant, qui séduira par son format et son humour. J’ai aimé le fait que les deux albums soient dans la même trame, bien entendu, mais différents et avec des histoires originales, un chouïa tirées par les cheveux. Ici, pas de situation cliché comme « aller faire les courses » ou « avoir un petit-frère ». Les bêtises de Lou sont d’une autre dimension. Mais ça reste mignon et pas moralisateur pour un sou. J’ai une petite préférence pour le deuxième album !

 

Mon ressenti

4/5

 

Rose-Lou, tome 1 : Tout le monde peut se tromper même moi !, de Pakita, illustrations de Laurent Audouin, éditions Nathan (7,90€)

Rose-Lou, tome 2 : Ma demi-sœur que j’aime en entier !, de Pakita, illustrations de Laurent Audouin, éditions Nathan (7,90€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 21:22

 

Présentation de l’éditeur

Quelques mois se sont écoulés depuis l’arrivée de Léa Olivier à Montréal, mais les choses ne se sont pas simplifiées pour autant. Avec son ex Thomas, toujours dans le portrait, Alex, le gars charmant et différent, et Éloi, qui a le don d’être là pour elle, qui choisir? Devrait-elle simplement opter pour le célibat? La nouvelle année s’annonce quant à elle très mouvementée! Léa doit parler en anglais devant toute la classe (la honte), son père la prend toujours pour un bébé (pfff), et les nunuches ont décidé d’en faire leur cible et de s’acharner sur son sort. Décidément, pour une fille qui ne tenait pas à attirer l’attention, Léa n’est pas au bout de ses peines! Heureusement qu’il y a Internet…

 

Mon avis sur le tome 1 !

 

Mon avis

Le nouveau tome de « La vie compliquée de Léa Olivier » est arrivé ! Je suis contente de ne pas avoir attendu trop longtemps entre les deux tomes et, en même temps niveau compréhension de l’histoire, je ne pense pas que cela aurait posé de problème… En effet, j’ai à peine eu le temps de me demander qui était telle ou telle personne dans le premier mail du livre que le deuxième répondait à mes questions ! En moins de deux, je me suis retrouvée au Québec, le dialecte aidant à renforcer cette impression de dépaysement.

 

Pour ce qui est de Léa, j’ai été très contente de la retrouver. C’est une jeune fille de 14 ans avec les préoccupations de son âge mais qui sait se montrer mature quand il le faut ! Ainsi, elle donne de bons conseils à ses amies quand elles en ont besoin, comme Catherine Girard-Audet le fait avec les ados sur le forum de Vrak.tv.

 

Mary-Lou(p) se démarque davantage dans cet opus, elle a un fort caractère et je l’apprécie de plus en plus. Eloi aussi ! Et les Nunuches sont toujours aussi agaçantes, mais ça participe à l’intrigue. Il y a encore une fois des références à ce que les jeunes aiment (Twilight, Justin Bieber (bon d’accord, ce que certains jeunes aiment)).

 

Dans ce deuxième tome, les péripéties amoureuses de nos personnages se compliquent. Au programme : trahison, rabibochage, nouveaux couples… Niveau amitié aussi, ça déménage. Autant dire qu’avec Léa, on ne s’ennuie pas. Pour autant, je n’ai pas trouvé ça exagéré, je pense que c’est le format du livre qui fait ça : les mails sont comme des échanges de ping-pong alors que la narration aurait plombé ce type de récit !

 

Le livre termine sur une note de suspense. Un vrai feuilleton pour ados, avec une dimension supplémentaire : celle du côté « compréhension de la grande sœur » qui leur permet de s’identifier et peut-être même de trouver la solution à leurs propres problèmes.

 

Mon ressenti

9/10

 

La vie compliquée de Léa Olivier, tome 2 : Rumeurs, de Catherine Girard-Audet, Kennes Editions (14,20€)  

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 19:07

Soeurs pour la vie

 

Présentation de l’éditeur

Peut-on à la fois être un top model et une sœur modèle ? Quand cet homme dans la rue m’a dit que j’avais le « truc » pour être mannequin, je n’y ai pas cru. Quand cet homme à l’hôpital nous a annoncé que ma grande-sœur Ava était atteinte d’un cancer, je n’ai pas voulu y croire.

 

Séances photos, castings, chimiothérapie, examens médicaux : on peut dire que la routine a été complètement bouleversée. Mais dans ce chaos, Ava et moi avons appris à regarder au-delà des apparences, pour voir ce qui comptait vraiment. Être sœurs. Pour la vie.

 

Mon avis

Au moment de choisir sa prochaine lecture, si on hésite devant ce livre, on pourrait rester perplexe devant trois choses : la couverture, le titre et le synopsis. Ce fut mon cas. En effet, ces trois éléments me paraissaient en totale contradiction ! Et c’est ce qui m’a d’ailleurs intriguée et poussée à le lire…

 

D’abord, la couverture est très « fille ». Les modèles de la couverture ressemblent aux adolescentes qu’on déteste dans les films américains, le genre « reine du lycée », superficialité en prime. Bref, le bon gros cliché. Le fait que la couverture soit rose de partout et les dessins représentant des palettes de maquillage et autres recourbe-cils renforcent cette impression. Conclusion évidente : ce livre est un livre girly à souhait (distrayant mais banal à en pleurer. Quoique je ne pense pas que j’aurais pleuré pour ça, mais bon.).

 

Le titre quant à lui, « Sœurs pour la vie », peut donner davantage l’idée d’un roman pour filles de 10-12 ans grand maximum. Conclusion évidente : ce livre est un livre à mi-chemin entre « Grand Galop » (les chevaux en moins) et « Les jumelles s’en mêlent » (la gémellité en moins) (pour info, il s’agit d’une des collections de livres adaptées d’une série dans laquelle jouaient les jumelles Olsen) (dit la grande connaisseuse) (je n’ai rien contre ces livres, j’adorais quand j’étais petite) (mais dans ce cas précis, je ne cherchais pas un livre de ce genre).

 

Quand au synopsis, il retient enfin mon attention. Bon, pas besoin d’être devin pour savoir qu’il sera question d’une histoire entre deux sœurs (qu’elles soient jumelles ou pas, en fait). Mais ça commence à sembler plus intéressant car on sait qu’il va être question de mannequinat et de maladie, une histoire de deux sœurs que tout oppose et ça m’a tout de suite semblé toujours un peu cliché, mais sympa. Je me demandais ce que le mélange de ces deux univers allait donner.

 

Et j’ai été agréablement surprise du résultat ! D’un côté, nous avons Ted, la sœur cadette, des jambes pâles et maigrichonnes et une chenille entre les sourcils (qui m’a un peu perturbée sur les bords, rapport à mon obsession des sourcils) et de l’autre, Ava, l’aînée, fan de vêtements et de maquillage. Tout le monde s’accorde pour dire qu’il s’agit d’une arnaque quand la première est repérée par un « talent scout » (je ne vous spoile pas, ça se sait tout de suite). Et pourtant… Et si la peau parfaite, la silhouette longiligne et le visage atypique de Ted avaient réellement séduit ? Au même moment, un lymphome est diagnostiqué chez Ava. Affaiblie, celle-ci va pousser sa sœur à réaliser un rêve… qu’elle n’avait pas au départ.

 

Le parcours n’est pas de tout repos pour Ted. On va de bonnes surprises en déceptions amères et le contraire. Ava agit surtout pour faire plaisir à sa sœur, ce n’est pas un métier qui l’attirait au départ, et pourtant on évite le cliché de la fille « garçon manqué » car Ted apprend à s’intéresser aux vêtements, même si la mode ne deviendra jamais sa passion. Ce n’est pas non plus un roman centré sur la recherche d’un petit-ami (ce qui peut-être agréable à lire mais lassant à force). Ça change une fois ! Ava est un peu plus exubérante mais pas non plus immature, même si Ted fait parfois bien de lui ramener les pieds sur terre. Je retiens surtout d’elle qu’elle est formidablement courageuse. Bref, Ava et Ted m’ont beaucoup touchée. Même si Ted est la narratrice, Ava est très présente.

 

Une autre chose qui m’a plu, c’est qu’on ne bascule pas d’un côté ni de l’autre : le côté « paillettes » du mannequinat est contrebalancé par la maladie d’Ava ; sans pour autant faire du mannequinat un monde parfait ou verser dans le pathos quand on parle du cancer.

 

D’ailleurs, je vous rassure (ou vous préviens, on ne sait jamais) : il n’y a pas de mélo dans ce livre. Il y a un passage particulièrement poignant, mais le reste du temps on s’émerveille, on rit ou on s’insurge. Pas de quoi larmoyer. Ce roman est surprenant du début à la fin, sans que le scénario soit celui d’un thriller, loin de là, le roman est avant tout réaliste et c’est ce qui fait qu’on y croit, en plus du côté très attachant des personnages.

 

Le côté girly, on l’a en quantité raisonnable, puisque Ted ne s’enferme pas dans son rôle de garçon manqué tout en ne changeant pas du jour au lendemain. Le livre révèle aussi certains travers du mannequinat, et pas forcément ceux auxquels on s’attend. Quant au titre « Sœurs pour la vie », il s’applique parfaitement à Ava et Ted. Mais le roman peut toucher un public beaucoup moins réduit que celui des jeunes filles de 12 ans ! Je le conseille à tous, je ne suis pas passée loin du coup de ♥.

 

Mon ressenti

9/10

 

Sœurs pour la vie, de Sophia Bennett, éditions Hachette, collection Bloom (12,90€)


Le livre sort le 2 juillet.

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 18:02

Orgueil et préjugés - Texte abrégé

 

Présentation de l’éditeur

Mme Bennet a cinq filles et compte bien les marier toutes, ce qui n’est pas une tâche facile dans l’Angleterre du début du XIXe siècle. Non que les demoiselles Bennett soient laides, mais elles n’ont pas de fortune. Et cinq maris riches, ce n’est pas si facile à trouver. Surtout quand les filles en question émettent des préjugés, éprouvent des sentiments, et n’agissent pas forcément dans le sens qui leur permettrait de trouver un bon parti.

 

Mon avis

Il y a quelques semaines, j’avais eu l’occasion de découvrir l’univers de Jane Austen avec « Lady Susan ». Mais, déjà avant, « Orgueil et préjugés » me faisait de l’œil… j’en attendais donc beaucoup.

 

J’ai retrouvé dans ce livre le style de Jane Austen et sa façon talentueuse de dépeindre les personnages. Son humour, son ton parfois sarcastique, sa lucidité… J’ai eu plus de facilité à m’y retrouver parmi les personnages car on fait un plus grand bout de chemin avec eux. Même si cela ne m’aurait pas déplu, au contraire, qu’il dure plus longtemps.

 

En plus, tous les personnages ont un caractère bien à eux et ils ne laissent pas indifférent(e), que ce soit en bien ou en mal. Pour autant, ils ne sont pas forcément faciles à cerner, et c’est là ce qui fait toute la richesse du livre. Jane Austen a un vrai don pour la création des personnages, les garder crédibles du début à la fin tout en offrant du rebondissement aux lecteurs grâce à leurs sentiments et aux réactions qui en découlent.

 

Il y a très peu de descriptions, le livre se compose essentiellement de dialogues. Il y en a bien entendu plus que dans « Lady Susan » qui était un roman épistolaire, et ils m’avaient tant goûté dans ce dernier que j’ai été ravie d’en savourer davantage ici ! En plus, je dois vous avouer que les descriptions ont souvent tendance à m’ennuyer… Surtout quand c’est moi qui dois les écrire. Et je n’ai pas eu besoin d’elles pour imaginer les personnages, ce qu’ils faisaient et disaient me suffisant amplement pour m’en faire une idée ! Pour moi, cette absence fait partie du charme du livre.

 

Vous l’aurez compris, ce sont les personnages et leurs sentiments qui font de ce livre ce qu’il est, ainsi que le style d’écriture. C’est avec grand plaisir que je me suis plongée dans l’histoire des 5 sœurs Bennett, de l’aînée Jane, la bonté incarnée, aux futiles Lydia et Kitty en passant par Mary, la plus érudite et, surtout, Elizabeth, qu’on a le bonheur de suivre tout au long du livre. Elle est la favorite de son père dont les blagues m’ont fait sourire et la moins aimée par sa mère, une femme peu cultivée (pour ne pas dire franchement stupide). Mr Darcy est sans doute le personnage le plus torturé et le plus intéressant, avec Elizabeth.

 

Autre sujet intéressant : l’importance de la famille et de la richesse lorsqu’on parle mariage à  cette époque. Certaines personnes suivent coûte que coûte leur cœur mais certaines n’ont d’autre choix que de prêter plus d’attention aux conditions matérielles. Un bon sujet de réflexion par rapport à notre société d’aujourd’hui, ici et ailleurs…

 

Le fait que toute la blogosphère plébiscite « Orgueil et préjugés » parmi toutes les sorties actuelles alors qu’il a été publié pour la première fois en 1813 n’est pas étranger au fait que vous devriez découvrir ce livre. Car si vous l’aimez, vous ne l’aimerez pas à moitié !

 

Note : cette édition est une version abrégée du texte original.

 

Mon ressenti

9,75/10


Orgueil et préjugés, de Jane Austen, éditions Hachette, collection Black Moon (11,90€) 

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 09:46

concorus2-copie-2.png

 

Amis du jour, bonjour !

 

Je suis désolée, je pensais poster cet article hier mais un #Gnome (nom de code : #MonFrère) a pris l’ordinateur en otage juste au moment où Twitter et Facebook avaient enfin cessé d’exercer leur pouvoir d’attraction sur moi…

 

Pour le deuxième anniversaire du blog, j’ai choisi de vous faire gagner un livre de poche au choix. Il est à choisir sur Amazon et je vous demanderai de bien vouloir ne pas dépasser la somme de 10€ car c’est moi qui finance le concours. :-) Il est ouvert aux pays pour lesquels les frais de port sont gratuits sur Amazon (France Métropolitaine, Monaco, Belgique, Luxembourg. J'ai copié/collé la liste. :-)).

 

Mais que faire pour alléger votre wish-list d’un livre ?

 

Après le concours d’écriture, place au concours photo

 

Le but est de photographier le logo du blog. La photo peut être, au choix : drôle, insolite, en rapport avec l’endroit où vous habitez, belle, poétique… Je vous laisse le champ libre, mais n’allez pas vous mettre en danger non plus hein, je décline toute responsabilité en cas d’accident. (^-^) Si vous vous demandez si un certain type de photo peut convenir, envoyez-moi un p’tit mail. Évitez les retouches au maximum (ça dépend de ce que vous entendez par « retouches », même chose, n’hésitez pas à me contacter).

 

Le logo en question :

 

Hana_pouletta-copie-1.jpg

(Merci Roolf :-) Cliquez pour agrandir.)

 

Pas d'idée ? Clique ici ! (Merci Manon !!!)


La photo est à envoyer à l’adresse hanapouletta@hotmail.com avec en objet de mail « Concours bloganniversaire ».

 

Une seule participation, et donc photo, par personne. Le gagnant sera contacté par mail et annoncé sur le blog (donnez-moi un pseudo si vous ne souhaitez pas que votre nom soit publié). Dites-moi aussi si vous acceptez que je publie votre photo dans l’article du résultat, que vous gagniez ou pas. Ce n’est qu’en cas de gain que je vous demanderai vos coordonnées. Le lot (que vous pouvez me préciser dans votre mail de participation ou après si votre choix n’est pas encore arrêté à ce moment-là) sera envoyé par Amazon le plus vite possible et je ne me porterai pas responsable d’une éventuelle perte de la poste.

 

Le concours se tiendra du 24 juin (aujourd’hui, donc) au 15 juillet (2013, je précise au cas où) à 20 heures.

 

Le choix du gagnant se fera selon les votes d’un jury (s'étant engagé à ne pas participer) composé de : mes parents, mes amies Manon et Julie, et moi-même. Chaque jury sélectionnera ses 3 photos préférées et la photo ayant été citée le plus de fois remportera le livre. En cas d’égalité, je trancherai.

 

Note : des goodies « Twilight » et/ou « Les âmes vagabondes » (selon vos goûts) seront offerts aux 2ème et 3ème places…


 

Note bis : tous les participants auront d’office une chance supplémentaire lors des prochains concours du blog. Pour les participants au concours de l’année passée, cette chance s’ajoutera aux autres.


J’ai hâte de voir vos œuvres ! :-) Bonne semaine,

 

HanaPouletta

 

EDIT :

 

1ère place :


 

Elsa

 

2ème place :

 

 

Pauline

 

3ème place :

 


 

Damien

 

4ème place :

 

 

Mathieu

 

Félicitations à tous !

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Concours
commenter cet article

En Savoir Plus

  • : Books and iced coffee
  • Books and iced coffee
  • : Chroniques sincères, rarement méchantes et souvent pleines de digressions de livres ados et enfants (principalement). J'adore recevoir du courrier par mail et par commentaires ! Et je suis un peu trop présente sur Facebook...
  • Contact

Des pubs sur le blog ?

Téléchargez Adblock Plus pour vous en débarrasser !

Qui Cherche...

A la une

Présentation

Une poulette qui lit et qui est accro au café glacé ? Oui, ça existe : voici mon blog.

 

Au programme : des livres, des livres, des livres. Un peu de musique. De cinéma. De café glacé. Des "Comme un air de famille" (couvertures jumelles ou presque) et des "Stars en couverture"... Bonne visite !

 

Si nous avons lu un livre en commun et que tu es d'accord avec moi ou pas du tout ; si je t'ai donné envie de lire un livre ; si tu penses qu'il existe un livre que je dois absolument lire... N'hésite pas à laisser une trace de ton passage ! Et pour m'envoyer un mail, clique sur "Contact" en-dessous de ma bannière.

 

Copie-de-Hana_pouletta.gif

 

Mes Teams :

 

 

ReReading-HP---Team-Hermione-fond-logo.jpg  team-adam-gayle.jpg  211627298_team20peeta_answer_1_xlarge.jpeg

 

 

WPF ! Wild PAL Forever !

 

http://1.bp.blogspot.com/-qbPZxHOoRLU/TYPArrZhY3I/AAAAAAAABAg/UpVMF4wJSfg/s1600/wildpal10.png

 

Parce que je laisse ma PAL (Pile A Lire) librement suivre son cours... Et que j'assume sa longueur. :-)

Si toi aussi, rejoins le mouvement et affiche ce logo ! Clique ici.

Retrouvez-moi sur...

Latest interview

interview

Photo du moment

Dossier2-8199.JPG

Les BB Brunes et votre serviteur