Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 18:04

 

Présentation de l’éditeur

Le Demi-Monde est une simulation informatique créée pour entraîner les soldats à la guérilla urbaine. Ce monde virtuel est bloqué dans une guerre civile éternelle. Ses trente millions d'habitants numériques sont dirigés par les avatars des plus cruels tyrans de l'Histoire : Heydrich, l'architecte de l'Holocauste ; Beria, le bourreau de Staline ; Torquemada, l'Inquisiteur sans pitié ; Robespierre, le visage de la Terreur… Mais quelque chose s'est détraqué à l'intérieur même du Demi-Monde, et la fille du Président des États-Unis y est restée coincée. Il incombe à l'agent Ella Thomas d'aller la récupérer, mais, une fois sur place, la jeune femme se rend compte que rien n'est à sa place. Pire, les murs virtuels peinent à contenir le mal insidieux qui semble pervertir toute chose… Le monde réel pourrait bien courir un danger que nul n'a encore osé imaginer !

 

Mon avis

En lisant le résumé et le premier chapitre de ce livre, voici à peu de choses près l’état d’esprit dans lequel j’étais : « oh mon Dieu ! C’est quoi ce truc ? Comment je vais faire pour m’y retrouver, c’est quoi tous ces noms bizarres ? » J’étais plus que sceptique…

 

Mais par après, c’était plutôt : « incroyable, je pige tout, et pourtant, quand j’y regarde, il y a sur chaque page des dizaines de mots totalement inventés par l’auteur ! »

 

Ce roman est très étonnant. Il est facile à comprendre, notamment grâce aux articles au début de chaque chapitre, alors que l’univers exposé au lecteur est extrêmement complexe !

 

En plus d’être complexe, il a de quoi donner froid dans le dos : le Demi-Monde est une simulation virtuelle criante de réalisme dans laquelle évoluent, entre autres, les Dupes (doubles virtuels) des personnes les plus dangereuses de notre histoire, l’histoire réelle. La guerre est partout, à chaque moment, et le climat d’insécurité qui règne une fois qu’on est immergé dans le roman peut être perturbant.

 

Mais le fait que ça soit une toute jeune fille de 18 ans, Ella Thomas, qui y est envoyée en mission rapproche le lecteur de l’histoire. Elle a l’air si humaine et si vulnérable dans ce monde terrifiant et inhumain. Mais elle est courageuse et nous réconforte en nous donnant l’impression qu’on peut s’en sortir quand même.

 

Cependant, on ne suit pas qu’Ella dans le Demi-Monde et c’est là une autre force du roman : les multiples points de vue. On ne s’y perd pas (sauf pour ce qui est de tous les « méchants » du Quatrième Règne, pour ma part, mais le lexique de la fin m’a aidée à y voir plus clair), on est au contraire satisfait de pouvoir goûter à toutes ces perspectives différentes, de voir le Demi-Monde sous toutes les coutures, pas forcément les plus reluisantes.

 

Un autre personnage m’ayant marquée est Trixie. Je ne m’y suis pas attachée plus que ça mais son évolution est fascinante et totalement dans la lignée de ce qu’elle était au début du roman.

 

Ce livre est un concentré d’action, de stratégies et, surtout, d’imagination. Rod Rees a des idées de génie ! Un roman perturbant, déroutant et finalement fascinant que je vous conseille pour vous immerger dans un autre monde et vibrer à son rythme. N’ayez pas peur de vous lancer, vous en aurez pour près de 550 pages de plaisir.

 

Mon ressenti

8,5/10

 

Le Demi-Monde, tome 1 : Hiver, de Rod Rees, éditions j’ai lu, collection Nouveaux Millénaires (21€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 10:22

Bonjouuur,

 

Le dernier jour de mes vacances est là et de quoi me rends-je compte ? Je n'ai posté aucun article "Comme un air de famille" ! Shame on me !

 

Pourtant, j'ai quelques brouillons d'articles dans mes tiroirs, et j'en ressors un en ce dimanche ensoleillé (bon, ok, pas vraiment ensoleillé mais j'avais envie de dire ça).

 

~

 

Snow heart

 

(tapez un peu ce mot clé sur Google pour voir... ;))

 

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782012019096.jpg http://myboox.f6m.fr/images/livres/reference/0021/49/par-une-nuit-d-hiver-nora-roberts-9782280271523.gif http://i49.servimg.com/u/f49/16/19/87/24/alaska10.jpg

 

Merci à Damien !

 

Les yeux au ciel

 

http://leslecturesdemarie.free.fr/Litteraturedejeunesse/Imageslittjeunesse/2fillessurletoit/2fillessurletoitGRAND.jpg http://i40.servimg.com/u/f40/15/50/33/17/97822620.jpg

 

Cherry Bomb


 

3 étages

 

http://www.livraddict.com/covers/80/80953/couv30774370.jpg http://photo.goodreads.com/books/1337216932l/12700353.jpg

 

Fruit interdit

 

http://thebookfae.files.wordpress.com/2012/11/eve-and-adam_michael-grant-katherine-applegate_book.jpg http://www.livredepoche.com/sites/default/files/styles/cover_book_focus/public/media/imgArticle/LGFLIVREDEPOCHE/2011/9782253134688-T.jpg http://loriegilbert.files.wordpress.com/2012/09/34539016fascination-1-jpg1.jpg

 

Blue dress

 

http://www.renaud-bray.com/ImagesEditeurs/PG/1316/1316794-gf.jpg http://www.babelio.com/couv/9420_aj_m_2040.pjpeg

 

Filles de papier

 

http://www.harlequin.fr/images/Livre-Hachette/E/9782280263658.jpg

 

~


J'espère que ça vous a plu ! :) A bientôt et bon dimanche,

 

HanaPouletta

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Comme un air de famille
commenter cet article
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 21:40

 

Présentation de l’éditeur

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

 

Mon avis

Je vais commencer par illustrer mon avis par quelques citations et/ou images.

 

La première est extraite du roman-même :

 

"Mes pensées sont des étoiles qui ne veulent plus former de constellation."

 

Voici exactement ce qui se passe à l’intérieur de mon esprit tandis que je m’installe pour taper ces quelques mots sur mon clavier.

 

Ensuite, en voici une qui illustre très bien l’état dans lequel j’étais quand je lisais ce livre et ce que je ressens maintenant que je l'ai fini :

 

 

(« Parfois, vous lisez un livre tellement spécial que vous voulez le garder avec vous des mois durant après l’avoir fini, simplement pour rester près de lui. » Markus Zusak)

 

Car non seulement je le baladais partout avec moi-même quand je ne le lisais pas (il a même dormi à côté de moi) mais il est encore posé sur ma table de salon en ce moment-même. Je n’arrive pas à le lâcher…

 

La troisième est une autre manifestation de l’état dans lequel je suis :

 

 

(« Gueule de bois livresque : incapacité à commencer un nouveau livre car vous vivez toujours dans l’univers du dernier. »)

 

Avec la dernière citation, que vous avez peut-être déjà lue sur mon blog, on entre dans le vif du sujet puisqu’il s’agit de mon premier argument pour vous convaincre de vous jeter sur ce livre dès sa sortie :

 

« On peut juger de la beauté d'un livre, à la vigueur des coups de poing qu'il vous a donnés et à la longueur du temps qu'on met ensuite à en revenir. » (Gustave Flaubert)

 

Car des coups de poings, « Nos étoiles contraires » en donne au lecteur, comme les personnages du livre se font drosser par les vagues de la douleur…

 

Ce livre est difficile à définir. Ce n’est pas un témoignage, c’est bien une œuvre de fiction, comme l’auteur l’a très bien précisé. Ce n’est pas un livre donneur de leçon, à la morale rébarbative. Ce n’est pas un truc dégoulinant de mièvrerie et de bons sentiments. C’est suffisamment romancé pour intéresser les lecteurs mais suffisamment réaliste pour être crédible et touchant, même si ça reste une fiction.

 

Ce livre est triste, oui. La fin est prévisible, oui, je ne vous spoilerai pas en disant ça. Mais à chaque page, on peut aussi bien trouver des émotions brûlantes qui pourraient vous arracher des larmes que se surprendre à rire.

 

Ce livre vous fera voir le mot « OK » différemment et en découvrir d’autres tels que « contemporanéité » ou « hamartia ». Certaines phrases de ce livre resteront en vous pour longtemps comme « la douleur exige qu’on la ressente ».

 

Ce livre met en scène des personnages, mais pas n’importe lesquels. De ces personnages dont on s’attache tant et si bien qu’on sent qu’ils nous marquent et qu’il reste quelque chose d’eux en vous, cette impression étrange et difficilement définissable que les lecteurs chevronnés connaissent bien…

 

Ce livre aide à comprendre. Les personnages sont malades, mais même si la maladie est là à chaque page comme une épée de Damoclès suspendue au-dessus de leurs têtes, ils sont normaux. C’est ce qu’on aime à répéter mais qu’on n’applique pas toujours. Il reste souvent un frein. J’ai adoré qu’Hazel et Augustus aiment la littérature, bien qu’ils aient des goûts très différents, qu’ils s’attachent à un livre comme ils l’ont fait, ça ne me fait que me sentir plus proche d’eux. Par moment, la maladie se fait oublier, mais par d’autres, elle revient plus cruelle que jamais car elle ne disparaît jamais complètement, ce qui est triste mais vrai.

 

D’ailleurs, ce livre en parle d’un autre. Je me suis interrogée toute ma lecture pour savoir s’il existait ou pas, même si je me doutais de la réponse, je n’ai pas été vérifier avant d’avoir terminé « Nos étoiles contraires ». N’hésitez pas à cliquer ici et ici quand ce sera le cas pour vous.

 

Mais ce livre, c’est avant tout une histoire d’amour, celle d’Hazel et d’Augustus.

 

Ce livre, c’est un de ceux qu’on veut dévorer tout en essayant d’en garder un peu pour plus tard, car on sait que le moment des adieux sera encore plus difficile que d’habitude. Délicieux dilemme, délicieuse torture.

 

Ce livre dévaste tout sur son passage. Il m’a laissée essoufflée, mais aussi plus optimiste et plus forte, je crois. Ce livre peut donner l’impression d’égratigner car il est éprouvant, mais ça reste une impression. Car je crois que chaque lecteur peut y prendre quelque chose et que « Nos étoiles contraires » a beaucoup à donner.

 

Ce livre, je l’ai classé d’emblée parmi mes plus grands coups de cœur, mes favoris de chez favoris. ♥

 

Ce livre, je le garderai en moi longtemps. Un des meilleurs livres que j’ai lus toute catégories confondues. J’aime pourtant presque tous les livres que je lis, mais certains de ceux que j’ai adorés me paraissent bien pâles à côté de « Nos étoiles contraires »… Je vous le conseille absolument.

 

Mon ressenti

10/10

 

Nos étoiles contraires, de John Green, éditions Nathan (16,50€)

 

Le livre sortira le 21 février 2012, une date à retenir.

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 22:05

Syndrome allumage taille cosmos (Le journal intime de Georgia Nicolson, #5)

 

Présentation de l’éditeur

Georgia a-t-elle perdu son légendaire sex-appeal pour que Dave la Marrade s'entiche d'une rouquine et que le voisin Oscar, du haut de ses douze ans, lui fasse des avances ? Au secours ! Heureusement, Georgia déniche un trésor : une bible ès garçons, qui pourrait lui être bien utile pour séduire un Transalpin crousti-fondant. La suite du journal de Georgia : toujours aussi tonique, mordant et drôle !

 

Mon avis

C’est reparti pour un tour ! A chaque tome de cette série (il y en a quand même dix en tout), j’ai peur de me lasser. Et à chaque tome, je suis surprise de prendre le même plaisir à lire les (més)aventures de Georgia.

 

Bon, il y a toujours le même petit bémol : quand l’héroïne rit, c’est souvent aux dépens des autres, et ça, je suis la première à le désapprouver.

 

Mais mis à part ça, le plus drôle, ça reste son langage à tomber les fesses par terre (« nom d’une coccinelle à faible pouvoir d’achat ») et ses réactions totalement improbables. Par exemple, en pleine discussion avec un garçon, elle a les attrape-garçons (traduisez : les faux cils) collés, du coup, elle n’arrive plus à ouvrir les yeux. Que fait une personne normale ? Elle s’empresse de les décoller à l’aide de ses doigts. Georgia, non. Elle fait semblant de remuer la tête sur Magnolia Forever et, n’y voyant rien, mime une danse pour s’éclipser aux toilettes, les yeux toujours rivés sur le sol. Je vous laisse imaginer l’affaire. (^-^)

 

La deuxième chose, la plus drôle, c’est Libby, la petite sœur de Georgia. Elle aussi a une personnalité bien trempée et ses versions personnelles de chansons bien connues sont à mourir de rire. (« Sex tombe, sex tombe » ; « à la père centaine, m’en allant sermonner, j’ai privé l’eau si claire que je m’y suis peignée »).

 

La troisième chose la plus drôle, ce sont les tentatives de Georgia pour parler français. « Qu’est-ce que le point ? » fait aujourd’hui définitivement partie de mon vocabulaire. Mais « le chat le très riant » n’est pas mal non plus dans son genre.

 

Un personnage que j’apprécie de plus en plus, c’est Dave la Marrade. Comme son nom l’indique, lui aussi vaut quelques francs moments de rigolade.

 

En bref, vous ai-je dit que ce livre était drôle ?

 

Ah oui, je voulais ajouter que je félicitais la traductrice ! Ca ne doit pas être du gâteau de traduire le langage Georgia...

 

Merci à Manon pour ce prêt ! :)

 

Mon ressenti

9/10

 

Le journal de Georgia Nicolson tome 5 : Syndrome allumage taille cosmos, de Louise Rennison, éditions Gallimard Jeunesse, collection Pôle fiction (6,10€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 14:37

bonneannee.jpg

Source : Editor

 

Bonjour les amis,

 

J'espère que les premières heures de 2013 se passent bien pour vous ! Beaucoup ont fait leur bilan de l'année écoulée hier, mais je suis à la traîne comme d'hab', alors le voici aujourd'hui. (^-^)

 

Commençons par mes bonnes résolutions de l'année passée qui étaient...

 

« Lire encore une fois 100 livres, mais plus de romans, donc plus de pages. Je reverrai peut-être ce chiffre à la hausse plus tard, parce que j'aimerais également lire plus de mangas... :) »

 

Résultat => OK. J’ai terminé 159 livres, dont 15 mangas et 2 bandes-dessinées. J’en ai également 3 autres en cours.

 

« Découvrir un livre en VO. J'insiste sur le "découvrir" car relire est beaucoup plus facile. Attention, je ne m'interdis pas du tout les relectures mais ça serait super si je me plongeais dans un livre en anglais que je ne connais pas par coeur en français lol. »

 

Résultat => OK x2. J’ai lu (et découvert) « Other words for love » et « Dear Mom, you’re ruining my life ».

 

Dear Mom, You're Ruining My Life Other Words for Love

 

« Et réussir mes challenges, bien sûr ! :D »

 

Résultat => OK/2 J'ai réussi le challenge "Un été 100% Girly et lu quelques Black Moon. Par contre, j'ai terminé mon Baby challenge Livraddict avec la médaille en chocolat, et je trouve ça médiocre. ><

 

Passons à mes déceptions. Autant s'en débarraser tout de suite !

 

Maudites (Maudites, #1)Le vent de la révolte (Beyonders, #2)Le Fils de PicassoHamburger GamesJulietteL'Echappée belleStupeur et tremblementsBal de givre à New YorkL'appel de l'angeJ'ai embrassé un zombie (et j'ai adoré)

 

Ce ne sont pas forcément les livres que j'ai le moins aimés, ça, c'est un autre sujet, mais bien ceux dont j'attendais beaucoup, peut-être trop, et qui m'ont moins plu qu'escompté. Pour certains, j'ai passé un bon moment de lecture... Mais pas à la hauteur de mes attentes. C'est toujours risqué de se faire une idée d'un livre avant de l'entamer !

 

Ensuite, voici mes plus belles découvertes :

 

Le Souffle (June, #1)Le Choix (June, #2)Un choixLe club des coeurs solitairesLe cueilleur de fraisesLa boîte de JuneJournal d'un LoserL'appel de la lune (Mercy Thompson, #1)La société des SStar Crossed LoversL'amour, mode d'emploiClairvoyance : La maison de l'ombre

Le CidOther Words for LoveNulle et Grande Gueule

 

Sans être des coups de coeur, ces livres ont eu réussi à me surprendre !

 

Et finissons en beauté avec mes coups de coeur ! ♥

 

Nos étoiles contrairesHate ListUne place à prendreNight SchoolHéritage (Night School, #2)La probabilité statistique de l'Amour au premier regard Quatre filles et un jean pour toujours (Quatre filles et un jean, #5)Hors limitesApocalypse ZombieLe langage secret des fleursLe dernier jour de ma vieDivergent (Divergent #1)Inventaire après Rupture

 

Ah oui, avant que j'oublie, voici mes bonnes résolutions livresques pour 2013... (ne fais pas semblant de rien)

 

  • Lire 2 à 3 livres en VO.
  • Garder l’objectif de 100 livres, même si je l’ai largement dépassé cette année je ne veux jamais viser trop haut car je ne sais pas ce que vont me réserver mes études…
  • Organiser moins de challenges et de lectures communes car mon incapacité à tout honorer me déprime. x)

Et voilà ! Sur ce, je vous souhaite encore une fois une bonne année 2013, en espérant qu'elle vous apporte plein de belles choses,

 

HanaPouletta

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Bilans
commenter cet article
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 16:50

DECEMBRE.PNG

 

Bonsoir les amis !

 

Alors, prêts à dire adieu à 2012 pour affronter 2013 ? Bon, ce ne sont jamais que des dates mais je trouve toujours ça excitant les changements d’année. (^-^) Ce mois-ci, je suis très contente parce que j’ai pu lire beaucoup de mangas et BD pendant mes examens et pas mal de romans après cette torture scolaire !

 

~

 

1. Pure, tome 1, de Julianna Baggott (4/5)

 

2. Lou, tome 6 : L’âge de cristal, de Julien Neel (4,5/5)

 

3. Lyra et les oiseaux, de Philip Pullman (3/5)

 

4. Ceux qui ont des ailes, tome 1, de Natsuki Takaya (3,75/5)

 

5. Nana, tome 1, de Ai Yazawa (4/5)

 

6. Future Diary, tome 1, de Sakae Esuno (3,5/5)

 

7. Je ne sais pas mourir, de Véronique Bès (3,5/5)

 

8. Demain dès l’aube, de Jacques Charpentreau (4,5/5)

 

9. La Maison de la Nuit, tome 1 : La marque, collectif (3,5/5)

 

[RECAPITULATIF DE MES LECTURES D'EXAMEN]


10. Couleur émeraude, de Marie Caron (3,75/5)

 

11. Clairvoyance : La maison de l’ombre, d’Amélie Sarn (4/5)

 

12. Merlin, tome 1 : Les années oubliées, de T.A. Barron (2,75/5)

 

13. Queen Betsy, tome 1 : Vampire et célibataire, de Maryjanice Davidson (4/5)

 

14. Night School, tome 2 : Héritage, de C.J. Daugherty (5/5)

 

15. Nos étoiles contraires, de John Green (6/5) ♥ [Chronique à venir]

 

~

 

Et puis, j’ai achevé le mois en beauté avec « Nos étoiles contraires » qui valait bien toutes mes autres lectures ! Je suis folle de ce livre. Pour le moment, je « grignote », je commence un livre, puis un autre, et ensuite je vais traîner sur Facebook car « Nos étoiles contraires » m’a tellement marquée que je n’arrive plus à me concentrer sur une autre lecture. Mais ça en valait la peine. ;)

 

Mon bilan de l'année 2012 ne devrait pas tarder à arriver.

 

Je vous souhaite un très bon réveillon et une merveilleuse année 2013, pleine de bonheur et de lectures !

 

HanaPouletta

 

PS : ce soir il y a « Le 31, tout est permis avec Arthur », je crois que ça va être génial ! Faut en profiter car, pour une fois, l’émission est programmée plus tôt. :)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Bilans
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 22:06

 

Présentation de l’éditeur

 

Humiliée de devoir la vie sauve à d'autres qu'elle-même, et consciente que sa vie demeure inextricablement liée à de terribles enjeux encore très flous pour elle, Allie finit par rejoindre les rangs de la Night School. Commence alors le véritable travail. La Night School combine des cours de self-défense aux cadences infernales, ainsi qu'un entraînement à la survie faisant appel à beaucoup de stratégie. A Cimmeria, les pensionnaires apprennent à vivre comme les personnages de pouvoir qu'ils sont appelés à devenir, que ce soit politicien, cadre de haute volée ou capitaine d'industrie. Et le message de la Night School est clair : pour pouvoir dominer le monde, il faut renoncer à sa vie propre et se dévouer corps et âme à l'Organisation...

 

Mon avis

En démarrant ce livre, j’avais en tête que beaucoup l’avaient trouvé moins bien que le premier tome. Et je trouve que la pilule a toujours plus facile à passer lorsqu’on est au courant ! Du coup, même si je l’ai trouvé un chouïa moins bien, ça ne m’a pas empêché… d’adorer.

 

Autant se débarrasser tout de suite du point négatif : Allie. Si dans le premier tome je la trouvais aux antipodes des godiches habituelles, rebelle mais pas au point de se jeter dans la gueule du loup, j’ai déchanté en lisant « Héritage ». Elle reproduisait toutes les erreurs de ses ainées, allant de mauvais choix en mauvais choix et faisant monter crescendo mon envie de la baffer une bonne fois pour toutes !

 

Je pense néanmoins qu’il y aurait moins d’action si Allie n’était pas comme ça… je n’en suis pas sûre, car l’histoire aurait pu être tournée autrement tout en conservant ses rebondissements, mais ce n’est pas moi qui vais aller dire à un auteur de remanier son intrigue, non, non.

 

A part ça, j’ai heureusement retrouvé ce qui m’avait tant plu dans le premier tome.

 

Il y a tout d’abord l’ambiance de Cimmeria, une école comme chacun rêverait d’en avoir même si on y donne beaucoup trop de devoirs. Le hall somptueux, les cours sortant de l’ordinaire, les uniformes, les bals… Tout est là pour plonger le lecteur dans une ambiance délicieusement anglaise et mystérieuse à la fois !

 

Et puis, en plus, il y a perpétuellement une tension. Pas désagréable, mais excitante, qui tient en haleine car on se met rapidement à soupçonner tout le monde. Il y a une taupe à Cimmeria, mais qui est-ce ? J’avais une théorie sur la question mais elle a été rudement mise à l’épreuve par C.J. Daugherty…

 

J’ai également retrouvé les personnages que j’avais appréciés/aimés dans le premier tome : Carter, Sylvain (même si personnellement je ne vois pas trop ce qu’Allie lui trouve, tout ce qui pourrait potentiellement m’intéresser chez lui c’est qu’il sent le café), Rachel, Jo, Isabelle… Au début, j’ai eu un peu de mal à retrouver mes marques pour certains d’eux, mais tout s’est très rapidement remis en place, ouf.

 

A la fin, tout s’accélère et les nerfs et les émotions du lecteur sont mis à rude épreuve. « Night School » est une des rares séries que je suis aussi régulièrement : j’achèterai le tome suivant le plus vite possible ! J’ai hââââte.

 

En conclusion, ce n’est pas Allie et son sale caractère qui m’auront empêchée de succomber à « Night School »… une fois encore.

 

Mon ressenti

9/10 ♥

 

Night School, tome 2 : Héritage, de C.J. Daugherty, éditions Robert Laffont, collection R (17,90€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 17:29

Source

 

Bonsoir !

 

Je commence par remettre toutes mes excuses à Feflie pour avoir tardé (c’est le mot) à répondre à son tag. :( Je suis impardonnable. J’ai tout de suite adoré le concept mais comme j’aime faire les choses bien et qu’il me restait quelques personnages dont je n’étais pas sûre, j’ai repoussé le moment de terminer l’article. En rangeant mes fichiers, j’ai décidé de le reprendre enfin. :)

 

Je tague qui veut, comme d’habitude. 8) Amusez-vous bien et envoyez-moi vos liens !

 

*

 

Les règles : Vous organisez un dîner, vous devez inviter 11 personnages littéraires. Il doit y avoir...

 

1 - ...Un personnage qui sait/aime cuisiner.

 

Peeta Mellark (Hunger Games – j’aime les sandwiches, chèvre/miel si c’est possible ♥)

 

2 - ...Un personnage qui a de l'argent pour financer la fête.

 

Edward Cullen (Twilight – si possible, celui des premiers tomes, pas le père de famille qui passe ses quatre volontés à Bella. Et qu'il n'amène pas sa fille.)

 

3 - ...Un personnage qui risque de faire une scène.

 

Betsy Taylor (Queen Betsy – gare aux chaussures des invitées ! Je demanderai à Edward de les financer.)

 

4 - ...Un personnage drôle/amusant.

 

Georgia Nicolson (Le journal intime de Georgia Nicolson – qui pourrait essayer de me parler en français et moi en anglais, ce serait hilarant, j’en suis sûre)

 

5 - ...Un personnage super sociable/populaire.

 

Patch Cipriano (Hush, Hushno comment)

 

6 - ...Un méchant.

 

Riley Biers (Twilight – je nie tout suspicion que j’ai été influencée par le fait qu’il soit joué par Xavier Samuel dans le film. Je sais qu’il apparaît 3 pages dans le livre, qu'il n'a même pas de nom de famille dedans et qu’il tuerait tout le monde, mais tant pis, j’ai eu du mal à trouver un méchant que je voulais inviter, j’avais peur que Voldemort gâche l’ambiance…)

 

7 - ...Un couple (amical ou amoureux)

 

Ron Weasley et Hermione Granger (Harry Potterno comment bis, vous savez à quel point je suis mordue de LA saga)

 

8 - ...Un héros ou une héroïne.

 

Harry Potter (Harry Potter, si besoin est de préciser. ;) Fallait bien que je réussisse à réunir le trio !)

 

9 - ...Un personnage qui n'est pas apprécié à sa juste valeur.

 

Adam Wilde (Si je reste/Là où j’irai – n’est-ce pas Sarah ??? :) Bon, allez, je te fais marcher ! Tu me fournis une bonne excuse pour inviter Adam, je ne t'en veux pas. ;))

 

10 - ...Un personnage de votre choix.

 

Bob (Time Riders – vous savez, le clone que j’adore)

 

*

 

Bon en fait, il y a beaucoup plus de garçons que de filles, c’est pas très équitable mais je suis certaine de bien m’entendre avec Hermione, et puis j’aurai des sandwiches et de quoi payer tout, alors c’est le principal. Quoi, c’était pour du beurre ?

 

HanaPouletta

 

Source

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Tag
commenter cet article
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 18:34

 

Présentation de l’éditeur

Mourir, ça fait réfléchir... Par exemple, cette semaine, j'ai perdu mon boulot, je suis morte dans un accident et, quand je me suis réveillée à la morgue, j'étais devenue une vampire. Bon, il y a des côtés positifs: je suis désormais super forte et les hommes semblent bien plus sensibles à mon charme de suceuse de sang. Il faut juste que je m'habitue à mon nouveau régime liquide... Autre problème: mes amis du monde de la nuit disent que je suis une sorte de reine annoncée par une prophétie ridicule. Ils ont besoin de moi pour renverser un vampire assoiffé de pouvoir, au look trop ringard! Le cadet de mes soucis! Sauf qu'ils ont des moyens de pression efficaces, comme la nouvelle collection Manolo Blahnik, une fille qui se respecte ne peut pas dire non...

 

Mon avis

Si la bit-lit et la chick-lit se mariaient et avaient un enfant, ce serait « Queen Betsy » ! Par conséquent, si votre cœur balance entre les deux genres littéraires, ce livre est fait pour vous...

 

Le roman repose entièrement sur les épaules de Betsy (de son vrai nom Elisabeth Taylor, ça annonce la couleur), le personnage principal. De tous les protagonistes, c’est elle la plus délurée ! Elle est fort naïve, voire un peu bêbête sur les bords, mais pas méchante pour un sou. Et n'oubliez pas d'ajouter à cela son obsession pour les chaussures qui défie la loi de la raison ! (Elle serait vraiment prête à tout pour une paire d’escarpins de luxe.)

 

Si l’histoire en elle-même n’a rien d’exceptionnel, elle offre de bons moments de rigolade : renversée par une voiture, Betsy meurt… et se réveille vampire. Elle s’échappe de la morgue et essaye de reprendre sa vie là où elle l’avait laissée. Mais son petit train-train quotidien va être interrompu par une bande de créatures de son espèce venue lui annoncer qu’elle est la reine des vampires, et que crier son secret sur tous les toits ne sied pas à son statut…

 

J’ai beaucoup souri, parfois ri. Bref, je me suis entièrement détendue pour découvrir les aventures de Betsy. Il ne faut pas s’attendre à ce que ça vole haut, que ça soit réaliste, ni à ce qu’il y ait beaucoup de sang. Ce livre aborde les vampires de manière humoristique, voire un peu satirique car les stéréotypes sont mis à l’épreuve par l’humour de l'héroïne. J’avais par moment l’impression de lire une parodie, mais ce ne fut franchement pas pour me déplaire !

 

Petite remarque sur la couverture, car je sais que j’ai de jeunes lecteurs(trices) : malgré son côté « girly », cela ne veut pas dire qu’il s’agit d’un livre pour jeunes. Je précise car je me suis fait la réflexion que je serais probablement tombée dans le piège il y a quelques années (ça m’est déjà arrivé) !

 

Sinon, à partir de 16 ans, je ne peux que vous conseiller ce roman si vous avez envie d'une lecture drôle et légère ! ;)

 

Mon ressenti

8/10

 

Queen Betsy, tome 1 : Vampire et célibataire, de Maryjanice Davidson, éditions Milady (7,10€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 18:05

Bonsoir !

 

Pour commencer, je vous souhaite un joyeux Noël, même si elles commencent à diminuer, profitons des dernières heures de ce jour spécial. :) J'espère que vous avez été gâtés !

 

Aujourd'hui je voulais vous présenter mon exemplaire dédicacé de La boîte de June :

 

Decembre12-092.jpg

Cliquez pour agrandir.

 

Et en plus... (Je suis désolée, la qualité est nulle mais j'ai fait 36 000 photos à 36 000 endroits différents   ça fait beaucoup   et c'est la plus réussie) :

 

Decembre12-104.jpg

Cliquez pour agrandir.

 

Je suis bien entendu ravie et remercie Déborah pour ce très beau cadeau. :)

 

Pour lire ma chronique du livre, cliquez ici.

 

Et pour le commander, rendez-vous !

 

Bonne soirée et, encore une fois, joyeux Noël,

 

HanaPouletta

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article

En Savoir Plus

  • : Books and iced coffee
  • Books and iced coffee
  • : Chroniques sincères, rarement méchantes et souvent pleines de digressions de livres ados et enfants (principalement). J'adore recevoir du courrier par mail et par commentaires ! Et je suis un peu trop présente sur Facebook...
  • Contact

Des pubs sur le blog ?

Téléchargez Adblock Plus pour vous en débarrasser !

Qui Cherche...

A la une

Présentation

Une poulette qui lit et qui est accro au café glacé ? Oui, ça existe : voici mon blog.

 

Au programme : des livres, des livres, des livres. Un peu de musique. De cinéma. De café glacé. Des "Comme un air de famille" (couvertures jumelles ou presque) et des "Stars en couverture"... Bonne visite !

 

Si nous avons lu un livre en commun et que tu es d'accord avec moi ou pas du tout ; si je t'ai donné envie de lire un livre ; si tu penses qu'il existe un livre que je dois absolument lire... N'hésite pas à laisser une trace de ton passage ! Et pour m'envoyer un mail, clique sur "Contact" en-dessous de ma bannière.

 

Copie-de-Hana_pouletta.gif

 

Mes Teams :

 

 

ReReading-HP---Team-Hermione-fond-logo.jpg  team-adam-gayle.jpg  211627298_team20peeta_answer_1_xlarge.jpeg

 

 

WPF ! Wild PAL Forever !

 

http://1.bp.blogspot.com/-qbPZxHOoRLU/TYPArrZhY3I/AAAAAAAABAg/UpVMF4wJSfg/s1600/wildpal10.png

 

Parce que je laisse ma PAL (Pile A Lire) librement suivre son cours... Et que j'assume sa longueur. :-)

Si toi aussi, rejoins le mouvement et affiche ce logo ! Clique ici.

Retrouvez-moi sur...

Latest interview

interview

Photo du moment

Dossier2-8199.JPG

Les BB Brunes et votre serviteur