Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 22:10

http://static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/7/0/2/1/9782702146514FS.gif

 

Présentation de l’éditeur

Mélie, soixante-douze ans, vit seule à la campagne. Sa petite-fille, Clara, vient pour la première fois passer toutes les vacances d'été chez elle. La veille de son arrivée, Mélie apprend qu'elle a un problème de santé... Elle verra ça plus tard. La priorité, c'est sa Clarinette chérie ! Mélie, le mélo, c'est pas son truc. Elle va passer l'été (le dernier ?), à fabriquer des souvenirs à Clara. Des rigolos. Comme regarder pousser les bambous en écoutant la Traviata, chanter sous la pluie des chansons de Nougaro, goûter les mauvaises herbes qui poussent le long des chemins. Il y a aussi... le vieux Marcel qui va apprendre à Clara à faire de la mécanique, Fanette, sa mère, qui va lui trouver un beau-père ; Bello, son parrain, qui va agrandir sa bande de filleuls musiciens. Et puis, comme la vie est vraiment dingue des fois, il y a Mélie quoi va enfin rencontrer le grand amour... Cent cinquante ans à eux deux ? Mais quand on aime, on ne compte pas !

 

Mon avis

Barbara Constantine est une auteur dont j’ai beaucoup entendu parler sur la blogosphère. Ayant « Tom petit homme tout petit homme Tom » dans ma PAL, je pensais commencer par la découvrir avec ce livre… Mais non, finalement, ma première rencontre avec cette auteur se fera grâce à « A Mélie, sans Mélo », emprunté à la biblio ! :)

 

J’ai été surprise, mais agréablement. En lisant le résumé, je m’imaginais un livre à l’histoire très tendre, mais il est bien plus que ça : on ressent cette tendresse jusque dans l’écriture. Les personnages eux aussi, représentant toutes les générations, sont attachants et toucheront un lectorat plutôt large.

 

Il n’y a pas d’action, simplement des situations de la vie de tous les jours, dans une ambiance estivale et familiale, avec un fil conducteur, bien entendu : Mélie construit des souvenirs à sa petite-fille tout en redécouvrant l’amour. C’est la même chose pour d’autres personnages, en fait. Et ils sont nombreux : Marcel, Clara, Antoine, Fanette, Gérard, Bello… Parallèlement à cela, il y a des sujets plus graves : la nostalgie, le deuil, la maladie… Mais rien qui vienne abîmer le cocon que le livre construit autour du lecteur pour le détendre et l’enchanter.

 

Des questions restent en suspend… Mais bizarrement, ça ne m’a pas dérangée plus que ça, pour une fois. D’habitude, quand je termine un livre dont la fin est un peu (beaucoup) abrupte, j’ai de la peine pour les personnages. Là, j’ai comme l’impression que dans une maison pas si loin de la mienne, ils sont en train de poursuivre leurs propres chemins. Et ça a quelque chose de rassurant une fois le livre refermé.

 

Mon ressenti

8/10

 

A Mélie, sans Mélo, de Barbara Constantine, éditions Calmann-Lévy (15,50€)

Aussi disponible aux éditions Le Livre de Poche (6,60€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 20:09

Bonsoir !

 

Comme je n'ai pas beaucoup de temps pour le blog en ce moment, mais que j'ai quelques trucs à vous dire, voici un petit article hors-sujet. Je souhaitais vous prévenir que les mises à jour vont se faire plus rares ces temps-ci ... Mais pas inexistantes. :) Je croule sous le boulot pour l'école, j'essaye de trouver un peu de temps pour lire, et du coup je ne passe pas beaucoup par ici. Je m'en excuse ! Peut-être que la semaine prochaine sera plus calme... Pour le moment, je suis toujours dans Une place à prendre que je lis petit bout par petit bout (on n'a pas du J.K Rowling tous les ans ! ;)) et j'ai commencé Petites rencontres et méga problèmes d'Emilie Malburny. Merci à elle pour sa confiance ! Son roman (il s'agit ici d'une version non-définitive) commence très bien. Aujourd'hui, j'ai reçu le deuxième tome de Beyonders et... wahou ! Jugez plutôt :

 

Septembre12-069.jpg

 

Alors heureuse ? Très heureuse ! (^-^)

 

Ah oui, j'ai vu l'affiche pour la tournée de Mylène Farmer...

 

http://s.tf1.fr/mmdia/i/22/8/affiche-de-la-tournee-timeless-2013-de-mylene-farmer-10773228xurcs.jpg?v=1

 

Et elle me fait vachement penser à la couverture de Starters.

 

http://www.babelio.com/couv/CVT_Starters_7601.jpeg

 

Vous ne trouvez pas ?

 

Bon, allez, à bientôt ! Le plus vite possible, j'espère. ;)

 

HanaPouletta

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Hors-sujet
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 13:18

Ban-Pure-300x250-backup.jpg

 

  Bonjour les amis,

 

C'est aujourd'hui qu'est sorti Pure, une dystopie qui me fait très envie ! Le pitch ?

 

« Elle doit y entrer. Il rêve d’en sortir. Qui percera le secret du Dôme ? »

 

Pour en savoir plus sur le livre, cliquez ici.
Avez-vous envie de le lire ? :-)


Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 15:21

septembre.PNG

 

Bonjour !

 

Et voilà, le mois de septembre se termine, et si je n’aime toujours pas la rentrée, je peux dire qu’il s’est bien passé. Je trouve toujours le temps de lire, même si j’aimerais bien avoir un peu moins de devoirs et interros. ;) Vous allez voir, j’ai été un peu moins prolifique que pendant les vacances,  mais tout de même, j'ai fait de belles découvertes.

 

~

 

1. Mission nouvelle terre, tome 1 : Glow, d’Amy Kathleen Ryan (4/5)

2. Hercule, attention travaux !, d’Emmanuel Trédez (3,5/5)

3. [Lecture commune] La Déclaration, tome 1, de Gemma Malley (4,25/5) [Chronique à venir]

4. Inventaire après Rupture, de Daniel Handler (5/5) ♥

5. Le Fils de Picasso, de Marie Sellier (2,5/5)

6. [Relecture commune] Les cœurs fêlés, de Gayle Forman (4,25/5)

7. La Raison du cœur, de Nicholas Sparks (4/5)

8. Contes et légendes : les mille et une nuits, de Gudule et François Roca (4/5)

9. [Lecture scolaire] Sexy, de Joyce Carol Oates (4/5)

 

~

 

Pour le moment, je lis un peu moins (il y a quand même trois livres pour enfants dans ce bilan), car non seulement je travaille pour l’école mais en plus je glande un peu trop sur l’ordi à mon goût. Je vais essayer de lâcher un peu plus mon clavier pour mes bouquins ! (^-^)

 

A part une déception pour Le Fils de Picasso, je n’ai eu droit qu’à de bonnes lectures, dont un gros coup de ♥ : Inventaire après Rupture

 

Et vous, ce mois de septembre ? N’hésitez pas à me laisser le lien de votre bilan en commentaire !

 

Bonne journée,

 

HanaPouletta

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Bilans
commenter cet article
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 16:08

http://photo.goodreads.com/books/1327687036l/3031636.jpg

 

Présentation de l’éditeur

C'était en novembre, un mardi après l'entraînement de natation. La chose avec Mr Tracy, le prof d'anglais de Darren. La chose c'est en ces termes que Darren y penserait par la suite. La chose, un mot vague, indéfini. La chose qui n'était pas arrivée de toute façon.

 

Après ce jour, après ce qui s'est passé (mais s'est-il vraiment passé quelque chose ?), la vie est différente. Darren est différent. Rien n'est plus comme avant. Ses amis, sa famille, même les gens censés être des adultes responsables ne sont plus comme il les voyait. En qui Darren peut-il avoir confiance désormais ?

 

Joyce Carol Oates explore, avec son inégalable justesse, la quête identitaire d'un jeune de seize ans dans un monde où il n'a plus de repères. Et face à une société pleine de préjugés. On retrouve comme dans "Zarbie les yeux verts", la modernité et l'efficacité de style de ce grand auteur américain, maître du suspens psychologique.

 

Mon avis

[Aux élèves de ma classe qui arrivent ici via Facebook en quête de notes sur le livre : vous êtes démasqués ! :)]

 

Je poursuis ma découverte de l’œuvre de Joyce Carol Oates avec « Sexy » et je suis une nouvelle fois conquise !

 

J’ai retrouvé dans ce roman les ingrédients qui m’avaient plu dans « Nulle et Grande Gueule » : les personnages atypiques, le pouvoir de la rumeur, les chiens… (Oui, les chiens ! Madame Oates semble beaucoup les aimer.) Et j’ai retrouvé aussi avec plaisir le style de l’auteur, inimitable ; ses mots sonnant terriblement vrais.

 

L’histoire est intéressante. Au cas où vous auriez peur au vu du titre et en lisant le résumé que le livre soit trop cru, n’ayez crainte. Le roman est ambigu, surtout au début, et le mystère continue à flotter par après, mais il n’y a rien de difficile à lire. Il s’agit bien d’un roman pour adolescents. Si rien ne soulève le cœur du lecteur, vous verrez, il y a quand même une phrase qui arrive sans qu’on s’y attende et… qui fait l’effet d’une bombe. J’étais bouche bée, mais je ne dirai rien, mes lèvres sont maintenant scellées ! (Ou plutôt : les spoilers ne passeront pas par mon clavier. ;))

 

En voyant Darren en vrai, on aurait pu se faire une idée toute faite sur lui. Il est beau, les filles sont folles de lui… Mais lui ne sait pas ce qu’elles lui trouvent. On sait grâce au roman qu’il déteste être au centre de l’attention, qu’il manque de confiance en lui. Sa passion est la natation, mais il n’est pas le meilleur élément de l’équipe. Bref, il est plus difficile à cerner qu’on ne pourrait le penser au premier regard. Darren est un de ces héros originaux et attachants, garantis 0% stéréotypes, qui font la force des romans de Joyce Carol Oates.

 

Revenons à l’histoire. Les choses dérapent quand les membres de l’équipe de natation, qui se doivent d’avoir une moyenne de 11 pour y rester, se soulèvent contre M. Tracy. Ce professeur d’anglais remet leur place dans l’équipe en question avec ses exigences. Ils vont donc se venger en exagérant les choses, en semant des mensonges et des rumeurs. Et depuis « La Chose » avec M. Tracy, Darren se sent mal à l’aise vis-à-vis de ce professeur. Il veille à ne pas prendre part aux magouilles de ses copains, garde les yeux fermés.

 

Culpabilité, honte, amour, amitié, peur… Plutôt que de vous raconter l’histoire en vous gâchant la surprise, je préfère vous énumérer les sentiments par lesquels passent les personnages.

 

La fin m’a déçue car elle laisse un peu dans le vague. C’est le petit moins de ce livre qui nous tient en haleine depuis le début avant que le soufflé ne retombe. Je m’attendais à quelque chose de plus « marquant » ! Mais cela peut aussi être interprété comme une preuve de la justesse des livres de Joyce Carol Oates. Car dans la vie, rares sont les fins d'histoires aussi rocambolesques que celles auxquelles nous habituent les romans ou les films…

 

Mon ressenti

8,5/10

 

Sexy, de Joyce Carol Oates, éditions Gallimard Jeunesse, collection Scripto (9,15€)

Aussi disponible dans la collection Folio (6,50€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 21:50

Bonsoiiiiiir,

 

L’inspiration est avec moi… Je ne pensais pas trouver de nouvelles « stars en couverture » de sitôt, mais finalement, certaines couvertures ont attiré mon attention. En fait, en regardant des couvertures, unetelle m’évoque une célébrité puis de fil en aiguille je me retrouve en face d’une autre me faisant encore une fois penser à une célébrité.

 

Voici donc mes dernières trouvailles. Enjoy ! Et à demain ou après-demain pour une chronique, ça fait longtemps. ;)

 

~

 

La Sélection et Lily Cole


lily.png


Le calice du vent et Phoebe Tonkin

 

phoebe.png

 

L'affaire Nicholas Le Floch et Charlie Bewley (Twilight)

 

http://www.charliebewleyunited.com/uploads/9/3/5/3/9353278/1044529_orig.jpg

 

Le Théorème des Katherine et Matt Dallas (Kyle XY)

 

  http://latiteleledu45.bloxode.com/images/121848452225.jpeg

 

Merci à Anne-So et Thaly qui m'ont aidée à remettre un nom sur ce visage. x)

 

Anne-So et Ariane lui ont également trouvé des airs de Darren Criss :

 

http://cdn02.cdn.justjared.com/wp-content/uploads/headlines/2012/03/darren-criss-x-factor-host-gig.jpg

 

Et Mxlle She's North de Patrick Dempsey :

 

http://static.ladepeche.fr/content/photo/biz/2012/04/30/47584_w350.jpg

 

Merci les filles ♥

 

Rich and Mad (L'Amour mode d'emploi) et Alexander Ludwig (Hunger Games)

 

http://i613.photobucket.com/albums/tt213/anonymous_66_/alexander-ludwig-hawaii-vacat2.jpg Rich and Mad

 

 

 

~

 

Bonne soirée ! Je suis en train de déguster « Une place à prendre » dont j’avais peur d’être déçue. Pour le moment, j’aime beaucoup.

 

HanaPouletta

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Les stars en couverture
commenter cet article
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 22:44

Bonsoir mes chers visiteurs,

 

C'est parti pour la quatrième édition de "Comme un air de famille..." !

 

Je vais vous épargner le blabla, je pense que le titre dit tout, et puis, il se fait tard alors je vais éviter de dire des bêtises ! :) Ah oui, je dois quand même vous dire qu'aujourd'hui j'ai participé à ma première interview (pour le Journal des Enfants à propos duquel j'avais écrit un article), je vous tiendrai bien évidemment au courant de la publication de l'article. ;) C'est une très chouette expérience !

 

Maintenant, place aux couvertures. J'espère que ça vous plaira...

 

~

 

http://aimerlire.unblog.fr/files/2012/04/97827010.jpg http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/14/1007140147331085186400466.jpg

 

Reflet

 

http://books.google.com/books?id=FLRMs_127wEC&printsec=frontcover&img=1&zoom=1&imgtk=AFLRE7160cqobIMTqBO33iKVaoi1Hsh220_TnRZ2BjgQ8fKwPSAUjG_99myExD7qj16RfkPYaZLssGrgvah56B8RgCjxWbO3eBB8pDP5ddtY6mj9u-cPryDtzY95bd70QvCeqjQzTX9t http://inferens.files.wordpress.com/2010/10/sexy-joyce-carol-oates1.jpg

 

La tête hors de l'eau

 

http://3.bp.blogspot.com/-hc_akJ81fgU/TXiGDFrEM8I/AAAAAAAAANw/UAC7bmJtA-w/s1600/rsz_1rsz_crescendo.jpg http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/6/7/1/9782092537176.jpg

 

Lightning thieves

 

http://4.bp.blogspot.com/-iu_jhigE3SM/T8S_KraMcTI/AAAAAAAAAsU/uUW6pgnIXTs/s1600/cerise.gif http://www.didactibook.com/images/thumbnails/0022/2743/9782811208486_large.png

 

Yummy!

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv51158669.jpg http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/4/4/7/9782266182744.jpg

 

Balade sur la plage (merci à Sarah pour l'idée ! :))

 

http://oldpeoplewritingforteens.files.wordpress.com/2009/12/hate-list.jpg http://1.bp.blogspot.com/_xSNwBz2HUmI/TDH4p4JCFiI/AAAAAAAACbg/6jwKLUBYkW4/s1600/9782361070007_003.jpg

 

Larme

 

http://images.amazon.com/images/P/0802798128.01.LZZZZZZZ.jpg http://bookpage.com/optionpages/images/book/October152009728pmespressologist.jpg

 

Coffee (regardez la mousse des tasses !)

 

Et pour finir... Des jumelles !

 

  http://i39.servimg.com/u/f39/14/49/55/72/lettre10.jpg

 

~

 

(Toutes les recherches sont de moi, sauf indication contraire.)

 

Bonne soirée, bon congé de demain aux Belges de la communauté française et courage aux autres !

 

HanaPouletta

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Comme un air de famille
commenter cet article
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 17:51

http://photo.goodreads.com/books/1348242737l/16038741.jpg

 

Présentation de l’éditeur

Condamnée par le cruel sultan Schahriar, la princesse Shéhérazade imagine un habile stratagème pour échapper à la mort. Nuit après nuit, elle l’envoûte avec des histoires fabuleuses où les pauvres chameliers côtoient de puissants vizirs, des génies moqueurs et des femmes aussi belles que redoutables…

 

Plongez dans la magie de l’Orient et redécouvrez neuf de ces contes merveilleux, magnifiquement illustrés.

 

Mon avis

En guise d’introduction, le livre nous offre l’histoire de Shéhérazade qui, condamnée à mort, va distraire son bourreau grâce à ses talents de conteuse.

 

Les huit histoires suivant celle-ci font partie des fameux contes des mille et une nuits.

 

J’ai adoré ces contes ! Toute leur magie réside dans le dépaysement total qu’ils procurent au lecteur. Bienvenue au pays des sultans, des vizirs et des califes ; oubliez tout autour de vous et embarquez pour le voyage…

 

Réécrits par Gudule, ils sont accessibles aux enfants. Mais tous ces contes sont différents les uns des autres, je vois là une volonté de l’auteur de toucher un maximum de personnes. Par conséquent, il y a des histoires qui plairont peut-être moins aux plus jeunes des lecteurs. Par exemple, dans « Histoire d’une tarte au miel et à l’eau de rose », je confondais sans cesse Amir et Samir et m’emmêlais légèrement les pinceaux entre les liens familiaux des personnages. Et puis quand on parle de « femme adultère », je ne sais pas si ça parle à un enfant de 9 ans, de même que le « cadavre ambulant » pourrait peut-être mettre un peu mal à l’aise.

 

Rassurez-vous, toutes les histoires sont écrites pour être lues par des enfants ! (^-^) Mais je pense que les plus jeunes apprécieront plus volontiers l’histoire du calife et de l’âne, ou de l’homme qui avait rétréci sa femme pour l’enfermer dans un bocal pour s’épargner ses cris, plus comiques et courtes.

 

Personnellement, toutes m’ont plu. J’en ai lues deux à mon frère (qui a 11 ans et demi) : « Le prince changé en singe » et « Le cadavre ambulant » et il a apprécié.

 

Il reste une dernière chose dont je dois vous parler, mais pas la moindre : les illustrations. François Roca a énormément de talent ! La couverture est sublime et tous les dessins à l’intérieur sont dans la même lignée. Ils aident à ce que le dépaysement soit complet. :)

 

Merci à Samia pour ce très bel album qui m’a fait passer un moment de lecture plus qu’agréable !

 

Mon ressenti

9/10

 

Contes et légendes : Les mille et une nuit, de Gudule, illustrations de François Roca, éditions Nathan (16,90€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 20:54

http://static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/9/1/5/0/9782915056976FS.gif

 

Présentation de l’éditeur

N'avez-vous jamais fait ce rêve étrange et glaçant : celui où vous savez pertinemment que vous n'êtes pas folle mais où personne autour de vous ne semble du même avis ?

 

Pour Brit, du haut de ses seize ans, ce cauchemar devient réel quand son père la conduit de force à Red Rock, un centre de redressement qui prétend mater les enfants rebelles. Brit doit y suivre une thérapie pour guérir des maux qui n'existent que dans la tête de son père. Dans cet enfer d'humiliations et de brimades, Brit se raccroche à des amies qui vont l'empêcher de sombrer dans la folie. Des amies qui vont l'aider à survivre. Ensemble elles vont se redresser. Ensemble elles vont résister. Les cœurs fêlés est un formidable roman d'amitié, cette amitié qui seule permet de tout supporter, de tout affronter et surtout de tenter l'impossible : devenir soi-même.

 

Mon avis

Deuxième lecture et toujours autant d’émotions !

 

Les cœurs fêlés démontre que, oui, les adultes aussi peuvent faire de mauvais choix, aux dépends de leurs enfants (attention, je n’ai pas dit que c’était le cas tout le temps, loin de là, mais je trouve qu’on a tendance à l’oublier ^^). Brit, 16 ans, est envoyée dans un camp de redressement pour jeunes pour des raisons… pas très claires. Certes, elle a les cheveux rouges et des tatouages, mais elle ne se drogue pas, ne boit pas ni rien de ce genre. Elle est surtout une fille courageuse qui affronte la vie sans sa mère à ses côtés, car celle-ci a laissé tomber sa famille quelques années auparavant alors qu’elle était atteinte de schizophrénie.

 

Dans cet endroit abominable qu’est Red Rock, elle va rencontrer d’autres filles dans le même cas qu’elle, sanctionnées pour être en surpoids, ou aimer un peu trop les garçons ou les filles, entre autres. Entre les « thérapeutes » sans aucune qualification, les méthodes atroces, l’humiliation, la souffrance, etc. les filles se soutiennent.

 

Se surnommant les Sœurs Contre Tous, elles se réunissent en cachette le soir pour s’offrir leurs cadeaux de Noël ou rêver de liberté. Brit, V, Babe, Cassie et Martha sont unies comme les doigts de la main, chacune a sa personnalité et est attachante et crédible… je me suis vraiment prise d’affection pour elles !

 

Le livre est très bien mené car le lecteur s’indigne envers les méthodes « thérapeutiques » de Red Rock et angoisse avec les héroïnes quand elles tentent de s’octroyer un peu de liberté. On ne peut être qu’admiratif devant leur courage ! Quant au style d’écriture, il est limpide et touche au but. Et il y a plein de belles phrases à méditer. Par exemple :

 

« C'est la seule solution, Brit, avancer pas à pas. Et quand on s'obstine à mettre un pied devant l’autre, on finit toujours par arriver quelque part. »

 

« [...] j'ai photographié mentalement la scène. C'est quelque chose que ma mère m'a appris à faire, pour garder vivant le souvenir auditif, olfactif, visuel, tactile et gustatif d'un événement. Comme ça, on emportait avec soi un moment particulier et on pouvait à tout moment le faire revivre. »

 

« J’ai compris alors qu’être soutenu ne va pas de soi. C’est quelque chose de particulier, qui peut disparaître à tout moment. »

 

Mais ce ne sont que quelques unes parmi d’autres, il y a de vraies perles ! :)

 

En quelques mots, ce roman donne envie de se révolter contre l’injustice, de faire changer les choses. Il parlera sans aucun doute aux jeunes (l’auteur le dédie d’ailleurs « à toutes les incomprises du monde »). Du début à la fin, on vit avec les personnages et les adieux sont difficiles. Pour info, ce roman a été écrit par Gayle Forman avant Si je reste, et, si on retrouve toujours de l’émotion, il est très différent. La musique y est moins présente, l’intrigue un peu plus complexe. Il ne détrônera pas Si je reste dans mon cœur mais je reste très sensible à ce roman et à ses personnages. Je l’ai relu avec plaisir et ce n’est probablement pas la dernière fois que je le fais ! Cette fois-ci, c’était à l’occasion d’une lecture commune avec Stéphanie et Mandy, j’espère que le livre leur a autant plu qu’à moi. :)

 

Avis de Stéphanie à lire ici !

Avis Mandy à venir.

 

Mon ressenti

9/10

 

Les cœurs fêlés, de Gayle Forman, Oh! éditions (17,20€)

Aussi disponible en deux versions aux éditions Pocket (6,10€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 15:39

http://img15.hostingpics.net/pics/290948Sanstitre1.png

 

Présentation de l’éditeur

Carmen, 17 ans, mène une vie passionnante. Considérée comme l’une des meilleurs violonistes de sa génération, elle vient de gagner un Grammy. Poussée par sa mère, ancienne chanteuse d’opéra à la carrière brisée, elle travaille sans relâche pour gagner le prix Guarneri, un concours de violon dont le vainqueur remporte une tournée mondiale. La pression de ce coach maternel impitoyable, le stress de la compétition, l’abus de bêtabloquants pour éviter le trac sur scène… Carmen est au bord du « burnout ». Sans compter que la partie va être difficile avec pour rival l’énigmatique Jeremy King.

 

Mon avis

Amatrice de musique, je ne pouvais qu’être tentée par Virtuosity… Et effectivement, j’ai été servie ! On en parle à chaque page, et plus particulièrement du violon, l’instrument dont joue Carmen. Par moment, certains termes étaient trop techniques pour moi mais vu que c’était plutôt rare ça n’a pas dérangée. En fait il valait mieux qu’il y en ait, sinon Carmen serait passée pour une novice… Ce qu’elle n’est pas du tout !

 

Grâce à ce livre, on peut entrevoir l’envers du décor des compétitions de musique : le stress, les bêtabloquants pour le dompter, les rivalités, le travail à fournir, etc. C’est un aspect que j’adore dans les livres : découvrir que ce qu’on pense parfois être un véritable rêve éveillé est en réalité plus compliqué que ça. Je pense notamment à l’envers de la vie de rock star, dans Là où j’irai de Gayle Forman.

 

Il y a aussi une histoire de sentiments ; les sentiments troublés de Carmen pour Jeremy. C’est une histoire d’amour quasi impossible vu leurs statuts de favoris dans la compétition du Guarneri, un prix qu’ils convoitent tous les deux. Difficile de parler autre chose que de violon quand ils se voient, et en même temps de pouvoir faire comme si la compétition n’existait pas. Leur histoire d’amour a-t-elle un avenir ?

 

Au début, Carmen me semblait un peu arrogante et pas franchement attachante, alors que le livre était raconté de son point de vue. Sans m’agacer complètement, elle me paraissait distante. Au fil des pages, je me suis cependant attachée à elle. Les passages où elle s’abandonne à la musique sont très beaux et malgré les apparences elle n’a pas une vie aussi facile qu’on le pense.Le courant a donc fini par passer, même si elle ne remportera pas mon trophée de l'héroïne young adult la plus sympathique ! :)

 

J’avais placé beaucoup d’attentes dans Virtuosity et elles ont été comblées. Petit plus : alors que je pensais avoir découvert la fin en lisant le prologue, je m’étais en fait trompée sur toute la ligne ! Si vous aimez les romans plein d’émotion et la musique classique, ce mélange devrait vous plaire.

 

Mon ressenti

8,75/10

 

Virtuosity, de Jessica Martinez, éditions Hachette, collection Black Moon (16€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article

En Savoir Plus

  • : Books and iced coffee
  • Books and iced coffee
  • : Chroniques sincères, rarement méchantes et souvent pleines de digressions de livres ados et enfants (principalement). J'adore recevoir du courrier par mail et par commentaires ! Et je suis un peu trop présente sur Facebook...
  • Contact

Des pubs sur le blog ?

Téléchargez Adblock Plus pour vous en débarrasser !

Qui Cherche...

A la une

Présentation

Une poulette qui lit et qui est accro au café glacé ? Oui, ça existe : voici mon blog.

 

Au programme : des livres, des livres, des livres. Un peu de musique. De cinéma. De café glacé. Des "Comme un air de famille" (couvertures jumelles ou presque) et des "Stars en couverture"... Bonne visite !

 

Si nous avons lu un livre en commun et que tu es d'accord avec moi ou pas du tout ; si je t'ai donné envie de lire un livre ; si tu penses qu'il existe un livre que je dois absolument lire... N'hésite pas à laisser une trace de ton passage ! Et pour m'envoyer un mail, clique sur "Contact" en-dessous de ma bannière.

 

Copie-de-Hana_pouletta.gif

 

Mes Teams :

 

 

ReReading-HP---Team-Hermione-fond-logo.jpg  team-adam-gayle.jpg  211627298_team20peeta_answer_1_xlarge.jpeg

 

 

WPF ! Wild PAL Forever !

 

http://1.bp.blogspot.com/-qbPZxHOoRLU/TYPArrZhY3I/AAAAAAAABAg/UpVMF4wJSfg/s1600/wildpal10.png

 

Parce que je laisse ma PAL (Pile A Lire) librement suivre son cours... Et que j'assume sa longueur. :-)

Si toi aussi, rejoins le mouvement et affiche ce logo ! Clique ici.

Retrouvez-moi sur...

Latest interview

interview

Photo du moment

Dossier2-8199.JPG

Les BB Brunes et votre serviteur