Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 14:57

 

Présentation de l'éditeur

Loin, très loin au-delà de la Terre existe un monde crée par votre esprit endormi. Deux royaumes puissants et anciens s'y affrontent, le lumineux Haven, un paradis né des plus beaux rêves, et Nightkeep, domaine des ténèbres et des cauchemars. Lorsque Nightkeep menace de s'emparer du monde des rêves, c'est l'équilibre de nos deux univers qui est menacé. Le mage Laenan Kite, qui n'en est pas à son premier exploit, compte bien utiliser tous ses pouvoirs pour éviter que Serein, le maléfique souverain de Nightkeep, ne gagne ce combat décisif. Le sort des rêveurs sur Terre en dépend... Le premier volume d'une aventure foisonnante, drôle, époustouflante. A quatorze ans, Catherine Webb possède une maturité d'écriture étonnante et renouvelle la littérature fantastique.

 

Ma note

7,5/10

 

Mon avis

Dès que j'ai lu le résumé de ce livre, j'ai trouvé l'idée de départ géniale : le mondes des rêves et celui des cauchemars en guerre, ce qui menace l'équillibre des rêveurs de la Terre. Ce qui a achevé de me convaincre, c'est la dernière phrase de la quatrième de couverture, qui, j'en suis presque certaine, n'a pas manqué de vous faire vous interroger également ! Alors, qu'est-ce que ça donne, un livre fantastique écrit par une fille de quatorze ans ?

 

Et bien ce n'est pas mal du tout, et même très prometteur ! J'ai été bluffée par l'imagination de Catherine Webb, je n'avais jamais rien lu qui ressemblait à ce qu'elle a fait. Certes, l'intrigue reste simple, mais c'est contrebalancé par l'ingéniosité donc l'auteur fait preuve.

 

J'ai bien aimé le personnage principal, Laenan Kite, un mage au cactère bien trempé. Tous les personnages en général m'ont plu, même si j'aurais bien aimé qu'ils soient mieux décrits. Il y a aussi quelques bonnes répliques et pas mal d'humour.

 

En fait, ce qui m'a le plus dérangée, c'est que j'ai souvent eu l'impression d'être un peu perdue. Comme si la situation, le nouveau concept ou sort magique qui apparaissait dans l'histoire était très clair pour l'auteur, mais qu'elle n'arrivait pas à le retranscrire assez fidèlement sur le papier pour que ça soit limpide pour le lecteur. Ou alors c'était simplement dû à la traduction.

 

Je n'ai pas trouvé d'autres livres écrits par Catherine Webb, en tout cas pas en français, alors que celui-ci a été publié en 2002 et que le résumé parle de "premier tome". Je trouve ça dommage, cette fille a un talent fou et je suis certaine qu'avec de la pratique, tout les petits défauts mentionnés ci-dessus auraient disparu...

 

En bref, amateur de littérature fantastique, je te conseille ce livre pour que tu juges par toi-même... :) Il en vaut la peine !

 

La Guerre des Rêves, de Catherine Webb, éditions Gallimard Jeunesse, collection Scrypto (13€)

 

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 09:20

 

Présentation de l'éditeur

  "Elle passe à la télé ! A la télé ! Comment va-t-on faire pour lui parler ?

- Faut lui parler ?

- Ben évidemment, elle passe à la télé ! Elle doit absolument devenir notre amie.

- Bon, bon. Seulement, on a plutôt l'habitude de rire quand elle approche...

- Il faut trouver un moyen. Comment faire ?

- Lui dire qu'elle chante bien ?

- T'es folle ! Elle va croire qu'on veut être ses copines juste parce qu'elle passe à la télé !"

 

*

 

" Papa, est-ce que tu pourrais m'expliquer deux ou trois trucs de base sur le cerveau des garçons ?

- Le cerveau ? Quel cerveau ?"

 

*

"Moi qui étais à deux doigts de m'imaginer que tu étais amoureuse... ou un autre truc débile dans le genre !

- Ah, d'accord, si je suis amoureuse, c'est débile. Mais si toi tu l'es, c'est sérieux.

- Ben non... Quoi, c'est ça alors, t'es amoureuse ?"

 

*

"Un garçon qui te rêve, qui te suit sans oser te parler.

- C'est romantique, du vrai cinéma...

- Le truc qui n'arrive jamais, si seulement un jour..."

 

Ma note

8/10

 

  Mon avis

Si mon amie Manon ne m'avait pas prêté ces BD, je serais probablement passée à côté, et c'est bien dommage ! Je trouve que le titre stéréotypé de la série et les quatrièmes de couvertures ne rendent pas justice à La BD des filles. Je suis agréablement surprise ! J'ai autant aimé les dessins que le scénario mettant en scène une jolie galerie de personnages. Tout ça sur fond des réflexions des quatre héroïnes Noëlle, Imaya, Amandine et Yeuse. Mamie Nounette est également un personnage clé, plein de bons conseils. J'espère qu'il y aura une suite car je me suis vraiment attachée à ces personnages ! J'ai eu une préférence pour le troisième tome, grâce à son ambiance de vacances.

 

A conseiller à toutes les jeunes filles entre 11 et 17 ans. Mais les plus âgées qui recherchent une bande-dessinée plein de fraîcheur y trouveront leur compte également ! Merci Manon. ;)

 

La BD des filles, tome 1, d'Anne Baraou et Colonel Moutarde, éditions Fleurus (10,90€)

La BD des filles, tome 2 : Battements de coeurs, d'Anne Baraou et Colonel Moutarde, éditions Fleurus (10,90€)

La BD des filles, tome 3 : Sable ou galets ?, d'Anne Baraou et Colonel Moutarde, éditions Fleurus (10,90€)

La BD des filles, tome 4 : Moi, ça m'intéresse !, d'Anne Baraou et Colonel Moutarde, éditions Fleurus (10,90€)

 

PS : cet article est le 50ème du blog ! Merci à tous les visiteurs fidèles, c'est grâce à vous que je continue. :) Je cite Manon, Luthien, Candyshy, Roolf... et toi, là, qui me lit ! ;)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Bande-dessinée
commenter cet article
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 10:17

 

Présentation de l'éditeur

"La pièce montée arrive, sur un plateau immense porté par deux serveurs. Vincent voit osciller au rythme de leur marche cette tour de Babel en choux à la crème, surmontée du traditionnel couple de mariés. Il se dit : C'est moi, ce petit bonhomme, tout en haut. C'est moi. Il se demande qui a pu inventer un gâteau aussi ridicule. Cette pyramide grotesque ponctuée de petits grains de sucre argentés, de feuilles de pain azyme vert pistache et de roses en pâte d'amandes, cette monstruosité pâtissière sur son socle de nougatine. Et ce couple de mariés perché au sommet, qu'est-ce qu'il symbolise, au juste ?" B. L. C.

 

Ma note

6,5/10

 

Mon avis

J'ai eu à choisir entre Elle s'appelait Sarah et ce livre pour ma première lecture scolaire. N'étant pas trop fan de Tatiana de Rosnay, j'ai préféré Une pièce montée. Le résumé me semblait sympathique, je m'attendais à une petite comédie sur le thème du mariage. Mais j'aurais dû m'en douter, on ne fait pas lire aux élèves des petites comédies sur le mariage à l'école ! (^-^)

 

A la place, ce roman contemporain est une critique de la bourgeoisie et des humains en général. En racontant le mariage d'un point de vue différent à chaque chapitre, Blandine le Callet révèle le vrai visage de ses personnages, leurs pensées les plus secrètes dont on n'imaginait rien du tout. Une pièce montée est comme un puzzle, à chaque chapitre des éléments de réponse sont apportés, tout est mis en place et à la fin, tout est clair. Pour comprendre le livre au mieux, j'ai même fait un arbre généalogique afin de situer parfaitement les personnages des familles respectives de Bérengère et Vincent, les mariés. Il y a de quoi s'embrouiller !

 

Il n'y a pas à dire, ce livre est original, piquant et bien écrit. Malgré tout, la sauce n'a pas totalement pris avec moi. Bien que la plupart (j'ai bien dit la plupart) des chapitres se terminent sur une note d'espoir, j'ai un peu vu la vie en noir pendant ma lecture. L'auteur ne nous épargne rien et nous rappelle que dans la vie tout n'est pas rose, loin de là. On peut prendre ça comme une leçon mais personnellement ça m'a un peu miné le moral... probablement parce que je n'ai pas réussi à m'identifier à au moins un personnage du roman et à retrouver ma propre histoire dans la sienne.

 

Bref, une lecture intéressante, mais à déconseiller si vous cherchez de la détente pure ! Pour info, J'ai découvert qu'il existait un film adapté du roman : Pièce montée.

 

Une pièce montée, de Blandine Le Callet, éditions Le Livre de Poche (6€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 10:27

 

Présentation de l'éditeur

Voici enfin le dénouement du voyage aux sources chaudes ! Mais à peine rentrée, Nika est confrontée à une affaire de harcèlement sexuel au lycée. Dans ce volume plein de surprises, vous verrez aussi l'apparition d'un nouveau mode : le mode semi-off. Mais qu'est-ce que c'est que ça ?!

 

 

Présentation de l'éditeur

Dans ce cinquième tome de Switch Girl !!, le secret de Nika est mis en danger... à moins que... Et vous, chères lectrices, comment réagiriez-vous si vos camarades venaient sonner chez vous à l'improviste ?

 

Ma note :

8,75/10

 

Mon avis :

J'ai été ravie de retrouver Nika et Arata ! Dans le quatrième tome, on découvre enfin l'issue du "Survival Sources" qu'on attendait impatiemment. Ensuite, l'auteur embraye directement sur une histoire d'harcèlement sexuel. C'est un sujet délicat que l'auteur traite avec sérieux, malgré l'habituel caractère déjanté du manga. Bien entendu, Nika va tout faire pour aider la victime, en utilisant les grands moyens ! :) Le manga conserve  quand même des passages hilarants pour alléger l'atmosphère : le dîner/souper au restaurant buffet est à mourir de rire ! Un exemple ? Nika commence par le dessert, pour être certaine d'en avoir. Notons également qu'il faut se servir assez tôt de la crème caramel à la mangue pour être certaine d'avoir une part contenant des morceaux de mangue. C'est lors de ce repas que le mode "semi-off" apparaît, à mi-chemin entre les deux facettes de Nika. Après la conclusion de l'affaire de harcèlement, un nouveau règlement ultra-strict et un étrange garçon font leur apparition au lycée. Heureusement, j'ai pu directementme plonger dans le tome 5 pour éviter un trop long suspense (^-^). En quelques mots, ce tome est un habile mélange de scénario dramatique et de situations comiques.

 

 Quant au cinquième tome, il comporte plus de moments comiques. Mon préféré étant celui de l'arrivée à l'improviste des amies de Nika : Arata et elle abusent de stratégies pour leur éviter d'êtres confrontées au vrai visage de notre héroïne. Sans oublier la précieuse aide de la mère et de la soeur de Nika pour ranger sa chambre ! On découvre également que le mystérieux garçon du tome précédent est le nouveau prof d'arts plastique de l'école et que c'est lui qui a instauré le nouveau règlement. Il s'en prend directement à Nika et Arata. Au fil du tome, on en apprend plus sur lui et son comportement bizarre, même si on est encore un peu dans le flou. J'ai hâte de voir ce que ça va donner dans les prochains tomes ! Et surtout, de savoir comment se termine le concours du Couple Suprême qu'il a mis en place pour faire du chantage à notre petit couple. En bref, le tome 5 revient au scénario habituel de Switch Girl !! et aux deux modes de Nika pour notre plus grand plaisir. J'espère qu'ils seront encore plus exploités dans les tomes suivants. :)

 

Merci à Loris et Mélissa pour m'avoir offert les tomes 1 à 5 ! ;)

 

Switch Girl !!, tome 4, de Natsumi Aida, éditions Delcourt (6,95€)

Switch Girl !!, tome 5, de Natsumi Aida, éditions Delcourt (6,95€)

 

 

 

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Mangas
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 22:06

 

Présentation de l'éditeur

4 filles, 4 rêves, 4 amies...

 

* Harper veut écrire le prochain grand roman du siècle.

* Sophie veut devenir actrice à Los Angeles.

* Kate veut partir seule en Europe et se trouver, enfin.

* Becca veut être championne de ski.

 

Mais, entre les filles et leurs rêves, il y a la réalité : les crises d'angoisse, les fous rires, les lettres échangées, les coups de téléphone et les coups de foudre aussi...

 

Ma note

8,5/10

 

Mon avis

Un livre à savourer ! Si vous aimez les histoires d'amitié, vous allez l'adorer. D'emblée, la comparaison avec Quatre filles et un jean s'impose. Il est vrai que les deux séries (Comme des soeurs est suivi d'Amies pour la vie) partagent quelques points communs, particulièrement leur nombre d'héroïne et la place que l'amitié tient dans leurs vies. Et je pense que si vous êtes fan d'une de ces histoires, l'autre vous plaira.

 

Au départ, j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire, dans la mesure où je confondais un peu Harper, Sophie, Kate et Becca. Je n'arrivais pas à les identifier facilement, à me les représenter et à me rappeller leurs noms... (Impression partagée par mon amie Manon, qui m'a prêté ce livre.) Mais passé quelques chapitres, ce sentiment s'est dissipé et je n'ai plus su lâcher le livre ! Les quatre amies me sont alors devenues très attachantes.

 

Ce livre aborde aussi le thème des rêves. De ces rêves un peu fou qui nous hantent sans qu'on ose se lancer dans leur réalisation... Dans ce roman, c'est pourtant ce que les héroïnes font. Elles nous donnent aussi envie de nous lancer. Tout commence quand Harper annonce à ses meilleures amies qu'elle n'ira pas à l'université pour se concentrer à l'écriture du prochain grand roman américain. En vérité, elle a été refusée à la seule fac pour laquelle elle a postulé (Harvard, tout de même) et refuse de l'avouer à sa famille et à ses amies. Mais ce mensonge va donner à Sophie et Kate des idées. La première va donc partir courir les auditions à Los Angeles, tandis que la deuxième se rebellera une bonne fois pour toute contre des parents et partira chercher son propre rêve en Europe. Quant à Becca, elle rentrera quand même à la fac où elle se consacrera aux études et au ski, sa passion, mais devra réussir le défi imposé par ses amies : tomber amoureuse !

 

J'ai pris énormément de plaisir à suivre leurs aventures, chacune atypique. Il y aura probablement une des quatre filles à laquelle vous vous identifierez plus, rien qu'en lisant le résumé... Non ? :) N'hésitez pas à me dire à laquelle dans les commentaires ! ;) Entre chaque chapitre, on peut découvrir des e-mails, des lettres, etc. que les filles se sont échangés, mais aussi des extraits de livres qu'elles ont lu par exemple... C'est une agréable façon de passer d'un chapitre à l'autre.

 

Bref, vous l'aure compris, malgré le petit bémol du début je vous conseille ce livre. Un tout grand merci à Manon pour ce prêt ! :) J'ai hâte de lire la suite...

 

Comme des soeurs, d'Elizabeth Craft et Sarah Fain, éditions Albin Michel, collection Wiz (14€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 17:42

 

Une guenon fait fortune ; un voyageur du TGV se coince le bras dans les W.-C. ; un imporsteur vend la tour Eiffel ; un américain est foudroyé sept fois ; un chien avale un téléphone portable.

 

Tout est vrai !  Qui dit mieux ?

150 faits divers pour rire et faire rire !

 

Bonjour à tous et à toutes ! Je m'excuse pour le manque de mises à jours, comme beaucoup d'entre vous je pense, j'ai repris les cours et ai donc moins de temps pour moi. Je perds le rythme de "un article par jour", mais viendrai poster dès que possible dès que j'ai fini un bouquin. Et si je n'ai pas le temps, je ferai un article plus court sur les cafés glacés, je n'en ai pas encore fait le tour. (^-^)

 

Aujourd'hui je vais vous parler d'un livre très sympathique. Comme son titre l'indique, c'est un recueil de faits divers. Il est parfait pour se détendre ! J'ai beaucoup ri, mon fait divers préféré étant le très bien-nommé "A mourir de rire", à lire page 22 si vous avez l'occasion d'aller voir dans le bouquin. :) Les illustrations sont comiques également.

 

Si vous raffolez de ce genre d'histoires, ce livre devrait vous plaire, même s'il est un peu court (63 pages). Et si vous avez des enfants, clairement le public visé, cela peut-être une idée de cadeau (et vous pourrez y jeter un coup d'oeil ;O).

 

La vache tombée du ciel et autres faits divers, de Michel Piquemal et Patrice Cartier, illustré par Bruno Salamone, éditions Albin Michel Jeunesse (7,50€)

 

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 14:14

 

Présentation de l'éditeur

Londres, 1680. Meg, 16 ans, est passionnée par les livres et adore écrire. Elle a la chance de vivre "au centre du monde", à Londres, qui plus est dans la librairie de son père, aussi éditeur, où défilent les intellectuels de l'époque.

Cependant son père refuse de la laisse retravailler les manuscrits. Selon lui, une femme ne saurait prendre la plume, elle doit avant tout se marier. Un jour, Meg reçoit la visite d'Edward, le frère de son amie Anne. Il vient lui déclarer sa flamme avant de partir pour l'Italie. Et alors qu'il propose de lui rapporter un souvenir, Meg se moque de lui, en rétorquant que le plus beau cadeau serait qu'il soit capturé par des pirates et qu'elle puisse écrire le récit de ses aventures. Et c'est ce qui arrive ! Meg, terrifiée par le pouvoir des mots, se sent atrocement coupable. Elle met sa plume à contrbution et lance une campagne pour essayer de rassembler l'argent de la rançon...

 

Ma note

9/10

 

Mon avis

Je suis tombée sur ce roman complétement par hasard et en ai fait un presque coup de coeur ! Je l'ai d'emblée repéré pour son titre. Quand j'ai cherché un nom pour mon blog, j'ai fait beaucoup d'essais avec le mot "plume" et La jeune fille à la plume aurait pu me convenir, même si je suis contente d'avoir finalement placé mon amour le café glacé dedans ! (^-^) Ensuite, le très beau dessin de la couverture, tout en finesse m'a plu. Alors j'ai lu le résumé, que vous pouvez lire plus haut et ai décidé de le lire.

 

Ce livre aborde des sujets qui me sont chers : les livres, l'écriture et la condition des femmes dans le passé (ici, dans l'Anglette du XVIIème siècle). Il a été écrit pour un public plutôt jeune mais est sérieux et bien documenté, même si ça reste un roman. Je vous conseille vraiment de le lire et de le faire découvrir à tous les gens susceptibles d'être intéressés par les thèmes qu'il aborde. Un roman bien écrit et de façon simple est plus efficace, à mon sens, qu'un ouvrage barbant.

 

Pour tout ce qui est de la partie fiction, je me suis régalée. Meg, l'héroïne, nous raconte l'histoire. Elle a du franc-parler et un caractère bien trempé. Elle veut écrire et va tout faire pour. Elle est amoureuse des livres et rêve de devenir libraire. Mais elle doit aussi réfléchir sérieusement à son avenir, en commencant par le mariage. On ne connaît pas beaucoup les autres personnages, ne les voyant qu'à travers les yeux de Meg, mais je me suis indignée des pratiques de certains (par exemple : Bridget  la nounou) et du sort que l'on réservait aux femmes.

 

Sans oublier tous les passages où *ATTENTION SPOILER* Edward raconte à Meg son séjour à Alger en tant qu'esclave. C'est un autre des thèmes importants soulevé par ce livre décidemment passionant.

 

Quant à la fin, elle nous laisse un peu en suspens, ce qui est pour moi une des meilleures fins possibles pour un livre ! Je serais heureuse de connaître la fin de l'histoire, mais j'aime aussi me faire ma propre idée. J'ai vu que La jeune fille à la plume était le deuxième tome d'une courte série, dont le premier tome n'a pas été édité en français ! C'est bizarre... En tout cas, rien ne m'a gênée pendant ma lecture.

 

En bref, il est à faire lire par toutes les filles à partir de 12 ans. Je ne pense pas qu'il plaise à un public masculin, mais sait-on jamais, je déteste les stéréotypes. :)

 

La jeune fille à la plume, de Katherine Sturtevant, éditions Bayard Jeunesse, collection Millézime (11,90€)

 

 

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 11:14

 

Présentation de l'éditeur

« Mes doigts hésitèrent subitement. Il s'agissait de faire bonne impression dès les premières notes avec cette guitare "tombée du ciel". Pearl prétendait que c'était le "destin" qui nous l'avait envoyée, mais je n'y croyais pas. Ce n'était pas le destin qui avait poussé cette pauvre femme à jeter sa guitare par la fenêtre. Les gens avaient les nerfs à fleur de peau depuis le début de l'été, avec cette vague de crimes, cette vague de rats et cette vague de chaleur à vous rendre cinglé. Cette guitare n'avait rien à voir avec le destin. Elle n'était qu'un symptôme de plus de la malade bizarre qui semblait frapper New York, une chose étrange et inattendue, comme ce jaillissement d'eau noire en pleine rue... »

 

Chaleur étouffante. Hordes de rats. Hystérie collective. Menacé par la Mort Noire, New York sombre peu à peu dans le chaos... Mais au coeur des ténèbres, s'élève une musique d'un genre nouveau, hypnotique et inquiétante. La musique d'un groupe d'ados fans de rock, seuls capables de sauver le monde du désastre. S'il en est encore temps.

 

Ma note

7,5/10

 

Mon avis

Attention, mon avis dévoile pas mal de points de l'intrigue.

Ce n'est pas le premier livre de la collection Macadam que je lis et ce ne sera sûrement pas le dernier. C'est une collection de romans plutôt sombres que j'aime beaucoup. Dans le cas d'A-Apocalypse, il est écrit par un auteur que j'apprécie (tout particulièrement pour sa série Uglies) : Scott Westerfeld. Je n'ai donc pas pu résister à l'emprunter à la biblio ! :)

 

Les frissons sont garantis ! Dans un New York de plus en plus mouvementé, une maladie fait des ravages. Chaque personne contaminée rejette et casse tout ce qu'elle aime, ne se supporte plus et devient cannibale. Elle se bat aussi contre "l'ennemi  à l'intérieur d'elle-même" et est prête à décimer ces vers géants qui rôdent sous la ville depuis belle lurette. (Le but de la Mort Noire étant de créer un conflit qui sèmerait le chaos.) Mais le malade n'est pas gentil pour autant ! Car les cannibales ont faim, très faim... Et la maladie se propage très vite... Heureusement, certains (les Anges) se soignent et tentent de transmettre leur remède aux autres peeps (les gens contaminés) afin qu'ils vainquent la bête sans pour autant faire de victimes chez les gens sains. Je trouve cette idée terrifiante mais géniale !

 

En plus du côté effrayant et apocalyptique du livre, j'ai tout particulièrement apprécié la présence de la musique dans l'histoire. Je ne me suis jamais décidée à me mettre à la pratique d'un instrument alors que je suis une grande fan de musique et que je chante (faux) énormément ! Les personnages principaux se partageant la narration d'un chapitre à l'autre sont tous des musiciens et leur façon de penser à la musique m'a encore une fois donnée envie de devenir musicienne à mon tour, même si je serais loin de leurs talents...

 

Cependant, la musique a ici un rôle spécial. Les Anges (les malades qui se soignent, rappellez-vous), ont bien entendu besoin de faire remonter les monstres à la surface pour pouvoir les tuer. Minerva, un des personnages principaux, est contaminée elle-aussi et est la chanteuse du groupe. Elle écrit elle-même les paroles de ses chansons, en s'inspirant des carnets qu'elle remplissait au plus fort de sa maladie. Et tous les membres du groupe vont vite se rendre compte que ces étranges syllabes attirent le monstre. D'ailleurs, tous les groupes "new sound" produits par l'étrange (et détestable) Astor Michaels ont cet étrange pouvoir, même s'il est plus développé chez le groupe de Minerva. Cette particularité leur sera très utile pour tenter de rétablir l'ordre.

 

Les personnages principaux sont un autre point fort de ce roman. Ils sont très atypiques, différents les uns des autres et vraiment originaux. Minerva fait même froid dans le dos, étant une peep. C'est peut-être celle que j'ai le moins aimé... Par contre, Pearl, Alana Ray et Zahler m'ont beaucoup plu.

 

Petit bémol, ce n'est pas un livre dont je me souviendrai longtemps. Contrairement à ce qu'on pourrait penser au vu l'intrigue de l'histoire, je suis passée à autre chose dès que j'ai refermé le livre. Je le conseillerais, mais suis un peu déçue qu'il ne m'ait pas plus percutée... Dommage ! Peut-être que c'est simplement parce que c'est un livre jeunesse, et donc un peu édulcoré.

 

A-Apocalypse : Bande-son pour fin du monde, de Scott Westerfeld, éditions Milan, collection Macadam (11,50€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 10:56

 

Présentation de l'éditeur

Lorsque le beau et mystérieux Daniel avoue son amour à Lucy, la jeune fille est émue. Mais pourquoi l'appelle-t-il Sophia et prétend-il qu'ils se sont déja aimés auparavant ? Troublée, Lucy s'enfuit, laissant Daniel au désespoir. Il était persuadé qu'elle se souviendrait de leurs vies passées, des siècles plus tôt. Le jeune homme se remémore ses vies antérieures, du soldat de l'Antiquité au chirurgien américain. Lucy voit peu à peu des souvenirs ressurgir. Et si Daniel avait raison ? Pour le savoir, elle décide de percer les secrets de son passé. Mais les forces obscures qui avaient séparé les deux amants refont surface...

 

Ma note

7/10

 

Mon avis

L'amour dure plus qu'une vie... un titre bien romantique, non ? :) S'il vous parle, le livre devrait vous plaire. Mais si vous le trouvez affreusement nunuche et qu'il vous fait lever les yeux au ciel, mieux vaudrait passer votre chemin. Personnellement, j'aime bien les histoires d'amour à condition que les personnages ne s'aiment puis se détestent d'une page à l'autre et que le roman ne soit pas plein de clichés. J'attends aussi une bonne part d'originalité ! Et de ce côte-là, je n'ai pas été déçue avec ce roman. J'aime beaucoup Ann Brashares, dans chacun de ses livres il est question d'amour et d'amitié mais elle réussit à écrire des romans qui ne ressemblent pas aux autres.

 

Je suis plutôt mitigée pour celui-ci, même si dans l'ensemble j'ai bien aimé. Au début, j'attendais impatiemment chaque vie antérieure de Daniel, préférant ces passages au présent. Bien qu'il raconte principalement son histoire avec Sophia/Constance/Lucy (les prénoms de l'héroïne au cours de ses vies), j'ai vraiment eu l'impression de voyager dans le passé et de découvrir le monde ! Le reste du temps, je m'ennuyais parfois un peu, n'aimant pas plus que ça les personnages, trop peu décrits à mon goût pour que je puisse bien les imaginer (aussi bien physiquement que moralement). J'adore me faire une idée personnelle des personnages, mais j'ai besoin d'un fil conducteur !

 

J'ai aimé également l'abord de l'idée de réincarnation. Même si ce n'est pas la version que je préfère de la vie après la mort ni celle en laquelle je crois, il n'empêche que je la trouve intéressante. Ca ajoute une touche mystérieuse au roman, qui n'est pas qu'une banale histoire d'amour.

 

Après les vies antérieures de Daniel, le moment que j'ai préféré est la fin, où tout s'accélère. J'ai eu du mal à lâcher le livre durant les dernières pages, j'ai eu peur et j'ai été tenue en haleine. Comme d'habitude, j'en dit très peu, ça vaut vraiment la peine de le découvrir par soi-même si vous choisissez de lire le livre ! Je ne sais pas si l'auteur compte faire une suite, je ne pense pas, mais elle serait la bienvenue, j'adorerais savoir ce qui se passe par après, même si j'aime aussi pouvoir me faire ma propre idée de la toute fin (et qu'on s'en doute un peu aussi, c'est vrai (^-^).

 

Si le livre vous tente, je vous conseille toutefois de lire quelques autres avis dessus. D'après ce que j'ai pu lire, beaucoup n'ont pas accroché et cela vous fera peut-être finalement changer d'avis (pour un mieux). Je dois avouer qu'il est assez spécial, mais je termine sur une note positive ! Je suis contente d'avoir lu un autre livre de cette auteur, même si parmi tous ces romans c'est celui-ci que j'ai le moins aimé. Merci à Manon pour ce prêt ! ;)

 

L'amour dure plus qu'une vie, d'Ann Brashares, éditions Gallimard Jeunesse (17€)

 

Note : j'ai écrit cet article en écoutant Falling away with you, de Muse, et je trouve qu'elle s'accorde plutôt bien à la fin du livre, quand Lucy et Daniel fuient Joachim en nageant, pour ceux qui ont déja lu le bouquin...

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 10:06

 

Bonjour tout le monde ! Pas trop démoralisés par la rentrée, ceux qui étaient en vacances ? :s Profitez bien du/des dernier(s) jour(s) de vacances... ;)

 

 Il me semble que ça fait assez longtemps que je ne vous ai plus parlé de café glacé... Et comme je suis plongée dans L'amour dure plus qu'une vie, mais que je suis loin de l'avoir fini, aujourd'hui je ne saurai pas poster d'avis littéraire. Alors ça sera Gerlati au menu ! On pourrait plutôt le qualifier de "boisson au café" (c'est d'ailleurs ce qu'indique l'emballage quand on le décortique) que de "café glacé". En effet, il a un goût plus sucré que les autres marques et contient bien moins de caféïne, ce qui fait que les gens qui y sont sensibles et les enfants le préféreront sans doute. Ce n'est pas mon préféré, mais ça change une fois !

 

Les + : moins de caféïne, moins cher que la plupart des autres marques.

Les - : un peu trop sucré, moins bon que les autres.

 

Gerlati drink Moka, env. 1,50€ la bouteille de 500 ml . Il existe également des bouteilles de 250 ml, dont je ne connais pas le prix, mais qui reviennent sans aucun doute plus chères au litre (mais c'est plus pratique, c'est vrai :D).

 


La bouteille de 250 ml

 

Pour l'anecdote (qui ne sert à rien en passant), j'étais persuadée qu'avant, le Gerlati s'appellait "Gerlait" (ce qui est faux je vous le dis tout de suite). Comme c'était dimanche, j'ai dit à ma mère que j'allais appeller le service consommateur, sachant pertinemment que ça ne répondrait pas ce jour-là. Donc je compose le numéro, et qu'est-ce que j'entends ? "Bienvenue au service consommateur Danone..." ! J'ai raccroché illico presto, et j'ai pris mes renseignements ailleurs (vive Google !)... ;O

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Iced coffee
commenter cet article

En Savoir Plus

  • : Books and iced coffee
  • Books and iced coffee
  • : Chroniques sincères, rarement méchantes et souvent pleines de digressions de livres ados et enfants (principalement). J'adore recevoir du courrier par mail et par commentaires ! Et je suis un peu trop présente sur Facebook...
  • Contact

Des pubs sur le blog ?

Téléchargez Adblock Plus pour vous en débarrasser !

Qui Cherche...

A la une

Présentation

Une poulette qui lit et qui est accro au café glacé ? Oui, ça existe : voici mon blog.

 

Au programme : des livres, des livres, des livres. Un peu de musique. De cinéma. De café glacé. Des "Comme un air de famille" (couvertures jumelles ou presque) et des "Stars en couverture"... Bonne visite !

 

Si nous avons lu un livre en commun et que tu es d'accord avec moi ou pas du tout ; si je t'ai donné envie de lire un livre ; si tu penses qu'il existe un livre que je dois absolument lire... N'hésite pas à laisser une trace de ton passage ! Et pour m'envoyer un mail, clique sur "Contact" en-dessous de ma bannière.

 

Copie-de-Hana_pouletta.gif

 

Mes Teams :

 

 

ReReading-HP---Team-Hermione-fond-logo.jpg  team-adam-gayle.jpg  211627298_team20peeta_answer_1_xlarge.jpeg

 

 

WPF ! Wild PAL Forever !

 

http://1.bp.blogspot.com/-qbPZxHOoRLU/TYPArrZhY3I/AAAAAAAABAg/UpVMF4wJSfg/s1600/wildpal10.png

 

Parce que je laisse ma PAL (Pile A Lire) librement suivre son cours... Et que j'assume sa longueur. :-)

Si toi aussi, rejoins le mouvement et affiche ce logo ! Clique ici.

Retrouvez-moi sur...

Latest interview

interview

Photo du moment

Dossier2-8199.JPG

Les BB Brunes et votre serviteur