Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 16:49

 

Présentation de l'éditeur

Benoit-Olivier est le plus vieux, le plus grand et le plus rigolo de l'école. Il est aussi le jeune au surnom le plus original. Il mène la vie dure à madame Béliveau, son enseignante de 6e année, une spécialiste de la mauvaise humeur, des dictées ennuyantes, des copies et des retenues. Mais les vacances des fêtes arrivent enfin. Si ses parents pouvaient lui offrir le cadeau tant désiré et que la belle Maxim se décidait enfin à sortir avec lui, il serait l'ado le plus heureux du monde.

 

Mon avis

Si vous faites attention, dans les rayons des librairies, la grande majorité des livres sont ciblés "filles", rien qu'à voir la couverture d'abord, et ensuite parce que les personnages principaux sont de sexe féminin. Ce qui n'empêche pas les garçons de lire ces livres bien sûr. Mais ici, on assiste au contraire : à voir la couverture, on sait que le roman vise d'abord les garçons, et oui, le héros est un garçon. (Ok, vous n'avez probablement jamais vu une fille s'appeler Benoit-Olivier mais je ferais juste remarquer que la presque blonde* de Benoit-Olivier s'appelle Maxim...)  Ce qui, bien sûr, n'empêche aucunement les filles de le lire. La preuve : je suis une fille et j'ai adoré.

 

C'est sûr que les histoires de rots, on pense que ça fait plus rire les garçons que les filles. Mais je suis une fille que ça fait rire (désolée de vous décevoir). Pour autant, on n'est pas dans le "pipi-caca" non plus, rassurez-vous (même si c'est drôle aussi) ! Il y a de tout dans ce livre : de l'amitié, de l'amour, de l'humour et le tout très bien dosé. Une de mes phrases préférées : "Elle panique comme un coq qui entre dans un restaurant KFC".

 

Et, surtout, on ne s'ennuie pas une seconde ! La série porte bien son nom et, en même temps, la quatrième de couverture nous prévient : pas de pouvoir surnaturels dans ce livre, ici, le point de départ est simple : Benoit-Olivier, surnommé Bine, veut un chien pour son anniversaire, contre l'avis de ses parents. Les caractères de Benoit-Olivier et Maxim, leurs idées, leurs (més)aventures, leurs familles... tout cela offre au lecteur de nombreuses occasions de sourire. Et si le héros est parfois insolent (et carrément pas très sympathique avec le pauvre Tristan), ça fait partie de son charme, et Maxim étant un peu son contraire, cela rend en fait le livre encore plus drôle... et ce jusqu'aux remerciements de l'auteur ! Un livre à conseiller à conseiller en priorité aux lecteurs entre 10 et 13 ans, même si je pense que des lecteurs plus "vieux" apprécieront également. ;)

 

* oui, dans ce livre, vous aurez le droit à une leçon de vocabulaire québécois en bonus !

 

Mon ressenti

8,5/10

 

L'incroyable histoire de Benoit-Olivier, tome 1 : Waf le chien, de Daniel Brouillette, Kennes éditions (14,20€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 16:30

 

Présentation de l'éditeur

Au jeu du plus agaçant, les plus petits sont rarement perdants ! [NDLW : mais euuuuuh !] Dans l'eau bleue d'une mer bien salée nageait Comentutapel, un poisson perroquet. Petit, coloré, farfelu et... agaçant ! Il ne pouvait s'empêcher de répéter d'une voix aigrelette tout ce que les autres animaux marins disaient... lorsque, un jour, il tomba nez à nez avec un charmant requin...

 

Mon avis

Il y a quelques mois, j'avais lu et apprécié le livre d'Amanda Sthers "Le carnet secret de Timothey Fusée". "Le poisson perroquet" est quand à lui un album pour les plus petits, dont les dessins de Magali Le Huche m'ont charmée. Nous sommes dans un univers marin et pourtant, les codes de couleur choisis ne sont pas les plus évidents. On pourrait presque croire que l'histoire se déroule à la surface si les protagonistes n'étaient pas des requins, soles et autre méduses, et s'il n'y avait la présence de toutes ces algues !

 

L'histoire quant à elle démontre que les petits aussi peuvent faire de grandes choses. Je pense que beaucoup d'enfants apprécieront ce message explicite ! Sinon, comme dit à la fin du livre, ils peuvent répéter cette histoire le soir "(poil au... à toi de voir !)". Les jeux de mots sont très présents, ce qui rendra la lecture à voix haute amusante, tout comme le fait que le poisson perroquet porte bien son nom, répétant sans cesse ce qu'il entend, "même à l'intérieur de lui".

 

Un album très agréable à lire et à regarder.

 

Le poisson perroquet, d'Amanda Sthers, illustrations de Magali Le Huche, éditions Nathan (10€)

 

L'album sortira le 20 février.

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 08:51

 

Présentation de l'éditeur

Issues d'origines diverses et avec des conceptions sur la vie, les mecs, l'amour et les parents différentes, ces cinq "filles" vont, ensemble, rentrer petit à petit dans l'antichambre du monde des adultes. Période où l'on quitte le cocon familial et on s'installe avec son mec, on cherche des petits boulots, on balise sur les résultats des exams, sans oublier les corvées ménagères, le fric à gérer et la grognasse d'à côté.


Les mecs, les parents, le sexe, les désillusions, les souvenirs. autant de sujets qui sont super graves lorsqu'on est une fille de 20 ans. Et quand ce sont cinq filles (Anna, Bénédicte, Chloé, Leila et Muriel) qui se retrouvent la veille d'une nouvelle année de fac, il faut bien une nuit blanche pour en parler.

 

La page Facebook de la série

 

Mon avis

Les "filles" ce sont Anna, Béné, Chloé, Leila et Mumu avec qui nous faisons connaissance au cours d'une soirée pyjama. Elles ont 20 ans et sont toutes très différentes les unes des autres, ce qui fait qu'elles forment une assez belle complémentarité et qu'on peut facilement trouver laquelle de toutes nous ressemble le plus (même si personnellement je me demande si je ne ressemble pas plus à la sœur d'Anna, les écouteurs toujours vissés sur les oreilles  haha). Au cours de cette soirée, elles évoquent des anecdotes souvent touchantes et drôles, ce qui est un bon moyen de nous les présenter selon moi.

 

Ne craignez pas le côté "girly" d'une soirée pyjama, les filles ont 20 ans, pas 14 (je n'ai rien contre les filles de 14 ans soit dit en passant, je pense aux romans que j'ai déjà pu lire :)). Si elles parlent de garçons et grignotent du chocolat, on ne fait pas d'overdose de gloussements et autres séances de maquillage. L'auteur ne tombe pas dans le cliché,  et c'est assez fou de constater qu'il s'agit d'un homme aux manettes à la fois du scénario et du dessin d'une série féminine jusqu'à son titre !

 

Il s'agit d'une édition actualisée d'une série de 1999 (en attestent les références à Twilight par exemple), qui ne semble pas du tout dépassée. Apparemment, il y a aussi eu recolorisation et ce sera là mon seul reproche : dans l'ensemble, je n'ai rien à dire sur le dessin et les couleurs. Le tout est sobre, féminin mais pas trop, sans qu'un code de couleur bien stéréotypé ne parasite la lecture (aussi bien des hommes que des femmes). Mais il y a quelques accrocs, comme Béné qui se retrouve avec la couleur de peau de Leila lorsqu'elle chante "Les sucettes d'Annie" au lycée, ou Anna qui d'un plan à l'autre ôte et remet son bas de pyjama (et pas sa "grenouillère" ;) - ceux qui l'ont lu comprendront).

 

Cette série promet un méli-mélo étourdissant mais frais d'histoires d'amour avec de chouettes personnages ici très bien introduits.

 

Mon ressenti

8/10

 

Les filles, tome 1 : Pyjama party, de Christopher, Kennes éditions (12,90€)

 

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 22:13

Quatre soeurs tome 2 : Hortense

 

Présentation de l'éditeur

Dans ce deuxième tome de la série, il est question d'Hortense, 11 ans, qui passe sa vie dans les livres et se demande se qu'elle va devenir : un personnage de sa série préférée ? Chirurgienne de maladies incurables pour venir en aide à sa nouvelle amie Muguette ? Ou bien comédienne ? Mais pour monter sur scène, Hortense va devoir vaincre sa timidité... C'est dans son journal intime dont elle nous livre des extraits, qu'Hortense s'interroge et partage les hauts et les bas de sa vie d'adolescente.

 

Mon avis

Je suis une très grande fan de la série des "Quatre sœurs " de Malika Ferdjoukh et, de manière générale, de la plume de cette auteur dont j'aimerais lire chaque livre. Aussi, lorsque j'avais découvert que les sœurs Verdelaine allaient avoir droit à une adaptation BD, j'étais devenue la plus heureuse du monde ! Et j'avais eu le même coup de cœur pour le premier tome de la BD que pour les romans originaux.

 

Ce deuxième tome confirme cette impression. Passé le léger désappointement de voir ma collection dépareillée (la série n'est plus éditée chez Casterman), le contenu du livre m'a fait tout oublier en m'emmenant à la Vill'Hervé, cette maison de rêve.

 

C'est un plaisir de retrouver les personnages et particulièrement d'être plongée dans le journal intime de Hortense, dont l'amour des livres me rapprochait déjà dans les romans. Ici, nous la découvrons se révéler au théâtre et faire la connaissance de Muguette. Pour autant, pas de frustration, chaque personnage a droit à quelques moments dans le livre, notamment Bettina, la plus coquette des sœurs Verdelaine.

 

On ne peut que se sentir bien en parcourant les pages de cette série, mais on ne tombe jamais dans l'excès de bons sentiments. Je suis aussi totalement fan de la plume de l'auteur. Ce livre est bourré de phrases magnifiques telles que "Elle a bien trop de sanglots pour savoir par lequel commencer".

 

J'ai eu une impression très étrange en lisant ce livre, j'avais l'impression de l'avoir déjà lu. Normal, me direz-vous, étant donné que j'ai lu les romans ! Mais cela remonte à plusieurs années et c'est plus que ça, j'avais vraiment l'impression de revivre les romans, les illustrations de Cati Baur sont plus que respectueuses de l'univers de Malika Ferdjoukh, en harmonie totale avec celui-ci, comme si elles en étaient plus le prolongement que l'interprétation. Une adaptation par-faite. Je conseille aussi bien la BD que les romans à tous. Je suis sûre que certains, en en entendant parler, penseront "mmmouais, trop mièvre pour moi", mais pas du tout. Cette série a un charme particulier, elle ne ressemble à aucune autre et je pense qu'il est difficile de parvenir à la décrire correctement !

 

Mon ressenti

10/10


Quatre sœurs, tome 2 : Hortense, de Cati Baur d'après Malika Ferdjoukh, éditions Rue de Sèvres (15€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 13:57

 

Présentation de l'éditeur

Salvation est assiégée.

Avec Del, Bandit et Tegan, j'ai réussi à m'échapper.

Tous les espoirs de la ville reposent sur nous.

Et nous, tout ce qu'on espère, c'est pouvoir compter sur la cité qui nous a accueillis.

Maintenant, il faut persuader les habitants de cette ville et des autres alentour de s'allier à nous.

Déclarer la guerre à la Horde pour en finir une fois pour toutes.

 

Tant qu'il restera des survivants, l'espoir est possible. Je suis l'une d'entre eux. Une survivante.

 

Mon avis

Finir une série procure toujours une sensation particulière. Et "Enclave" est elle-même en soi une série particulière... Dans ce dernier tome, l'auteur nous rapproche très fort des personnages, comme si l'on vivait parmi eux, ce qui rend le moment de refermer le livre plus difficile encore.

 

Pourtant, au cours des premières pages, et c'est la première fois que ça m'arrivait depuis que j'ai commencé la série, je m'ennuyais un petit peu. Cette sensation s'est cependant vite estompée au profit de l'impression contraire... il devient difficile de refermer le livre.

 

Il n'y a en fait pas d'intrigue tarabiscotée, pas plus que de rebondissements énormes à chaque chapitre, c'est peut-être bien le plus étonnant dans ces livres quand on constate à quel point on en est fait prisonnier. L'auteur donne l'impression de s'être extrêmement bien documentée sur les conditions durant une guerre et j'ai eu l'impression qu'elle exposait le lecteur à ces réalités, une guerre qui ici se déroule dans le futur. Si l'intrigue n'est pas du genre complexe, cela ne veut pas dire que ce livre a dû être simple à écrire. Au contraire, j'admire Ann Aguirre pour l'extrême cohérence de l'univers qu'elle a créé et je me doute que cela a dû demander de nombreuses recherches.

 

Il n'y a qu'un moment où je me suis dit que l'auteur poussait un peu trop les limites de ses personnages : Del et Trèfle courent de l'aube à la tombée de la nuit en étant fatigués et sous-alimentés... cela me semble légèrement exagéré. Pour le reste, les conditions de survie m'ont semblée très bien décrites en tenant compte des limites de l'être humain. Ann Aguirre a également un bon sens de l'ellipse qui permet d'éviter des passages inutiles. Elle ne raconte que ce qui est utile à l'histoire.

 

Les barrières qui me séparaient des personnages au cours des deux premiers tomes sont progressivement tombées. Reste qu'il ne s'agit pas d'un livre qui s'appesantit sur les émotions pour la simple et bonne raison que Trèfle, la narratrice, essaye de séparer deux côtés de sa personnalité : la fille et la Chasseuse. Mais il y a parfois des failles dans la carapace qu'elle s'est construite, et ces moments sont puissants et beaux à lire.

 

Il y a également un équilibre entre les événements dramatiques et les moments de bonheur, ou plutôt, car il s'agit tout de même d'un livre très sombre, il semble y avoir une sorte de "justification" pour chacun, rien ne semble de trop.

 

J'ai d'habitude un mouvement de recul envers les livres qui se déroulent dans les bois pendant des mois (on ne se moque pas de mes obsessions bizarres, merci lol). Allez savoir pourquoi, ça m'agace ! Ici, cela ne m'a pas dérangée. Trèfle a une quête, j'ai admiré son ambition. Je pense que même si on n'a pas le monde à sauver, Trèfle peut être une source d'inspiration. Elle est probablement l'un des personnages les mieux construits que j'ai rencontrés au fil de mes lectures ! Quant à l'épilogue, je l'ai trouvé magistral, tellement que je l'ai même lu plusieurs fois. Il clôture cette saga en beauté.

 

Mon ressenti

9/10

 

L'avis de ma partenaire blogueuse Phebusa !

 

Enclave, tome 3 : La Horde, d'Ann Aguirre, éditions Hachette jeunesse, collection Black Moon (16€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 21:03

 

Présentation de l'éditeur

La vie de Trèfle a bien changé. Dans l'enclave, elle était une chasseuse, forte et combattive, indispensable à la survie de la communauté. Pourtant, à Salvation où elle s'est réfugiée avec Del, son partenaire de chasse, elle n'est plus qu'un fardeau. Elle ne sait ni coudre, ni cuisiner. Elle n'aime pas aller à l'école. Et pour ne rien arranger, Del prend ses distances. Mais aux alentours de la petite ville tranquille, le danger rôde toujours.
Les Monstres ne sont pas loin. Et ils sont de plus en plus intelligents. Ils observent. Ils attendent. Ils ont un plan. Le combat approche. Bientôt, Trèfle va retrouver une raison de vivre.

 

Mon avis

"Enclave" est une série dystopique qui se différencie tellement des autres...

 

D'une part, nous avons le personnage de Trèfle qui est très original et intéressant. Il y a un tel contraste dans sa personnalité !  Il s'agit d'un personnage extrêmement intéressant. D'un côté, elle est naïve (n'oublions pas qu'elle a passé la plus grande partie de sa vie sous terre) et de l'autre elle est également extrêmement courageuse et pleine de sang-froid, même dans les situations les plus extrêmes (ce qui la rend même parfois légèrement effrayante...).

 

D'autre part, il y a une réellement progression dans le roman... ce qui est parfois risqué avec les séries ! Si Trèfle a parfois des réflexions enfantines , on la sent grandir. Ce roman n'épargne pas le lecteur, car même dans cette communauté très fermée qu'est Salvation, se trouvent d'horribles spécimens de la nature humaine. Ce livre n'essaye pourtant pas d'être un prétexte à nous mettre plein d'atrocités sous les yeux. Il n'y a pas de stéréotypes, pas de rebondissements qu'on voit venir à des kilomètres pour rajouter dans le dramatique. C'est comme s'il s'agissait d'une histoire réelle écrite quelque part et qu'Ann Aguirre nous la racontait avec les yeux de Trèfle. L'histoire elle aussi avance, on en sait plus sur les Mutants et il y a de quoi frémir. Une certaine tension est présente tout au long du livre.

 

Le triangle amoureux ne s'appesantit pas sur des sentiments mièvres, donc il passe plutôt bien (j'espère simplement que l'auteur ne cédera pas aux sirènes du triangle amoureux tordu ! J'avoue que de ce côté-là j'ai un peu peur pour la suite, mais c'est là ma seule crainte). Il y a à la fois une réelle histoire d'amour et une tension qui monte lentement entre Del et Trèfle... j'aime beaucoup les personnages de ce livre. Quant au style, il est soigné mais sans fioriture, bien en accord avec la narratrice.

 

Contrairement à beaucoup, je n'ai pas de coup de cœur pour ce livre, j'ai un peu du mal à mettre le doigt sur ce qui me chipote. Je pense que malgré tout l'amour que je porte aux personnages, il y a quand même quelque chose dans l'écriture qui place une espèce de voile entre Trèfle et le lecteur ! Cela est sûrement dû à sa personnalité. Mais je suis peut-être la seule à avoir cette impression et je pense que nous sommes nombreux à nous accorder sur ce point : cette série est de toute façon un must-read !

 

Mon ressenti

8,75/10

 

Enclave, tome 2 : Salvation, d'Ann Aguirre, éditions Hachette jeunesse, collection Black Moon (16€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 17:00

Monuments célèbres

 

J'ai appris plein de choses sur des monuments issus des quatre coins du monde. Certains sont magnifiques, d'autres impressionnants (les mesures nous permettent de nous en rendre mieux compte), d'autres plus insolites... Un tour du monde passionnant ! Dommage qu'il y soit indiqué que Big Ben est le nom de la tour et non de la cloche, cela m'a grandement perturbée.

 

Monuments célèbres, d'Emmanuelle Ousset, illustrations de Vincent Desplanche

 

Grands personnages du XXe siècle

 

Ok, j'avais très envie de le lire ne serait-ce que pour le fait qu'il y avait une page sur J.K. Rowling et une autre sur les Beatles. Mais d'une manière générale, le livre passe en revue les personnages les plus importants du siècle d'une manière très compressée certes, mais qui va droit au but ! Et j'ai adoré les illustrations.

 

Grands personnages du XXème siècle, de Christophe Quillien,illustrations de Stéphane Nicolet

 


Grands artistes

 

Il y a dans ce livre aussi bien des pages sur des artistes (très) célèbres (Monet, Warhol, Picasso, Magritte...) que d'autres dont les noms m'étaient personnellement inconnus (Poussin, Giotto... ). D'ailleurs, le livre l'annonce dès le début et je trouve qu'il s'agit d'une belle initiative. Giotto, par exemple, a révolutionné les portraits des saints autrefois peints dans des positions figées, Masaccio a appliqué le premier la perspective...  J'aurais simplement aimé pouvoir voir leurs œuvres en plus d'en apprendre (plus) sur leurs vies ! Je suppose qu'il s'agit d'une question de droits et, dans tous les cas, il ne me reste plus qu'à réaliser mes propres recherches, poussées par ce livre. :-)

 

Grands artistes, de Caroline Larroche, illustrations de Heidi Jacquemoud


Le Moyen Âge

 

Même si ce n'est pas la période de l'Histoire qui me passionne le plus, j'avais envie de la découvrir et j'ai apprécié la manière dont le livre englobe cette époque en se divisant en 4 parties : clé, dates, personnages et lieux.

 


Le Moyen Âge, de Bénédicte Le Loarer, illustrations de Sylvie Bessard

 

En quelques mots : une collection qui mèle culture et belles illustrations, je la trouve très bien faite !


Collection "Les concentrés", env. 75 pages/livre, éditions Nathan (7,50€/livre)

 


Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 16:15

 

Présentation de l'éditeur

Florence, juin 1611. Fiorina n'est qu'une gamine des rues, mais la voilà recrutée par un mystérieux comploteur qui veut s'en prendre à Galilée. Celui-ci au sommet de sa gloire prépare une grande fête à laquelle le duc de Florence est attendu.

 

Mon avis

Le postulat de départ est simple : un Vénitien mystérieux et un drapier nommé Piascero mettent au point un complot contre Galilée. En effet, ce dernier est accusé d'hérésie et Piascero, fervent catholique, apprécie le fait que le Vénitien ait fait appel à lui, sans connaître pour autant les véritables motifs de l'homme qui semble nourrir une véritable haine à l'égard de celui qui affirme que la Terre tourne autour du soleil...

 

Ce plan implique la participation d'un complice, un enfant. Un garçon, pense Piascero, mais non : le Vénitien le charge de recruter une jeune fille.  Fiorina devra se faire passer pour une servante dans la maison de Galilée... Mais, loin d'avoir sa langue dans sa poche, la jeune fille va chambouler quelque peu le plan de départ...

 

Ce roman m'a fait passer un bon moment. Il est bien écrit, se lit rapidement. Et la révélation concernant Fiorina m'a surprise, ce qui est un très bon point dans un roman pour enfant ! L'aspect historique n'est pas hyper développé (il n'y a pas beaucoup de descriptions pour nous donner une idée de comment on vivait à cette époque, mis à part pour ce qui est de l'importance de la religion catholique) mais cela permettra tout de même aux enfants de découvrir Galilée. Et je pense d'après les notes de fin que l'auteur a essayé de rester fidèle à la véritable vie du savant, bien que l'histoire de Fiorina soit bien entendu fictive et constitue le centre de l'histoire. Un chouette roman jeunesse. Je pense que Guy Jimenes a écrit des livres pour des lecteurs un peu plus âgés et j'ai très envie de les découvrir.

 

Mon ressenti

8/10

 

Complot à Florence, de Guy Jimenes, éditions Nathan (5€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 20:37

Une histoire à toutes les sauces

 

Présentation de l'éditeur

60 recettes pour pimenter une histoire toute bête

Prenez l'histoire d'un chat qui essaie d'attraper un oiseau et tombe à l'eau. Mettez cette histoire dans un grand saladier. Ajoutez-lui des E, de l'ail ou de l'O ; découpez les phrases, mélangez les mots ; selon votre humeur, malaxer la grammaire ; relevez la langue, assaisonnez de jeux de mots, versez une pointe d'accent. Et touillez ! Lorsque c'est prêt, dégustez... Puis recommencez !

Un savoureux hommage aux Exercices de style de Raymond Queneau.

 

Mon avis

Partons d'une histoire banale : un chat qui essaye d'attraper un oiseau mais, ce dernier s'envolant au dernier moment, se retrouve finalement dans le bassin du square de la mairie.

 

Ensuite, accommodons-la d'ingrédients tels que la sonorité des mots, le contexte, l'époque, la forme... et savourons !

 

Ce livre est la preuve que 1000 variations d'une même histoire sont possibles sans qu'on s'ennuie une seconde, même au bout de plusieurs dizaines d'interprétations d'une histoire aussi simple.

 

Je pense que ce livre amusera les enfants mais, ne vous y trompez pas, ce n'est pas parce que le livre est publié dans une collection jeunesse que vous ne l'apprécierez pas vous aussi. :-) Il suffit d'apprécier jouer avec les mots, ce livre donne en tout cas envie de se retrousser les manches pour mettre la main à la pâte.

 

En bonus, les illustrations de Gaëtan Dorémus qui collent parfaitement aux histoires. Mention spéciale à celle accompagnant l'histoire "à la sauce problème" (et d'ailleurs l'histoire, sorte  de parodie de tous ces problèmes de math ridicules qui en ont fait souffrir beaucoup, est également excellente) ! Dommage qu'elles ne soient pas en couleur. :/

 

En bref, un livre qui porte bien son nom tant il éveille l'appétit et rassasie le lecteur de mots assemblés avec talent et créativité.

 

Mon ressenti

8,5/10

 

Une histoire à toutes les sauces, de Gilles Barraqué, illustrations de Gaëtan Dorémus, éditions Nathan (5€)

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 21:28

Anna and the French Kiss (Anna and the French Kiss, #1)

 

Présentation de l'éditeur

Can Anna find love in the City of Light?
Anna is happy in Atlanta. She has a loyal best friend and a crush on her coworker at the movie theater, who is just starting to return her affection. So she’s less than thrilled when her father decides to send her to a boarding school in Paris for her senior year. But despite not speaking a word of French, Anna meets some cool new people, including the handsome Etienne St. Clair, who quickly becomes her best friend. Unfortunately, he’s taken – and Anna might be, too. Will a year of romantic near misses end with the French kiss she’s been waiting for?

 

Ma traduction

Anna trouvera-t-elle l'amour dans la Ville Lumière ?

Anna est heureuse à Atlanta. Elle a une meilleure amie loyale et un faible pour son collègue au cinéma où elle travaille, sur le point de lui retourner son affection. Elle n'est donc pas le moins du monde excitée lorsque son père décide de l'envoyer dans un internat à Paris pour son année de terminale. Mais malgré le fait qu'elle ne parle pas un mot de français, Anna rencontre quelques personnes intéressantes, le beau Etienne St. Clair, par exemple, qui devient rapidement son meilleur ami. Malheureusement, il est déjà pris, et peut-être bien qu'Anna l'est aussi. Une année d'occasions manquées romantiques se terminera-t-elle sur le French Kiss qu'Anna attendait ?

 

Mon avis

Le premier mot qui me vient à l'esprit pour décrire ce livre est (en VO puisque j'ai toujours un peu la tête dans le livre au moment d'écrire cette chronique) est "cute". Cute, cute, cute !!!

 

Au début, quand Anna (joli prénom) débarque à Paris, j'aurais pu être un peu courroucée du fait que ça ne l'enchante pas du tout alors que, crotte quoi, elle a quand même l'opportunité de passer un an à l'étranger. Mais elle est la première à reconnaître sa chance, tout en soulignant le fait est qu'elle aurait aimé avoir le choix plutôt que d'y être envoyée de force par un père trop bien intentionné. Et je l'ai tout de suite comprise, donc ça a plutôt bien fonctionné entre nous.

 

Bon, il y a énormément de clichés dans ce livre, ok. Ça aurait peut-être pu passer comme une lettre à la poste si l'auteur ne nous rappelait pas constamment que "c'est ce que les Parisiens font" et autres phrases du même acabit. Mais je ne suis qu'une pauvre touriste, aussi, ça ne m'aura pas dérangée comme cela pourra déranger les Parisiens...

 

D'ailleurs, je n'ai été à Paris qu'une fois (c'est déjà pas mal, me direz-vous) et je pense que je connaissais juste assez de la ville pour y retrouver à la fois une ambiance familière et découvrir de nouvelles choses... en ayant maintenant très envie d'y retourner !

 

L'auteur a beaucoup de talent pour décrire les papillons dans le ventre et mettre en scène des personnages qui feront fondre les cœurs des lecteurs et lectrices.  Je suis prête à faire des dons à la recherche scientifique pour qu'elle parvienne à créer des garçons comme Saint Clair. Ce n'est pas du tout un livre à action (désolée de décevoir les amateurs d'action que le titre du livre avaient attirés ici... just kidding) mais je n'ai pas eu l'impression de lire un truc dénué d'intérêt parce qu'on progresse, même si ça reste un scénario centré sur une histoire d'amour young adult. Et pour ce qui est de la fin, j'ai aimé le fait qu'il se passe effectivement quelque chose sans que ça soit pour autant une chute rocambolesque et pas crédible.

 

Ce livre est tout simplement délicieux, en fait, je pense que je peux vous dire de vous référer aux phrases au dos du livre. Je les plussoie toutes ! Particulièrement ces deux-là :

 

"You'll want to live inside this story forever./ Vous voudrez vivre dans cette histoire pour l'éternité." (Lisa McMann)

 

"Very romantic. You should date this book./Très romantique. Vous devriez sortir avec ce livre." (Maureen Johnson)

 

Si j'étais une auteur américaine reconnue à qui mon éditeur m'aurait demandé d'écrire une phrase d'accroche pour ce livre, j'aurais dit un truc du genre : "J'aurais aimé être un personnage de ce livre !" ou plutôt "I wish I was a character of this book!" Mais bon.

 

Ce livre a vraiment une ambiance particulière, il y a quelque chose dans l'écriture et les personnages qui nous fait vraiment vivre l'histoire. J'ai tout simplement adoré. Si l'histoire est un peu trop belle que pour être vraie, les dialogues m'ont semblé réalistes, c'est parfois un véritable jeu de ping pong romantique ou comique, voire les deux à la fois. C'est peut-être bien là le côté le plus savoureux du livre car c'est là que les personnalités des personnages s'expriment.

 

 Il arrive des tas de choses à Anna durant cette année, mais ce sont des choses qui pourraient arriver à tous... en mieux. C'est ce qui fait que je pense que beaucoup de gens aimeront se plonger dans ce récit pour à la fois s'identifier et rêver.

 

Vous savez, cette impression qu'un livre vous a trouvé un bon moment ? Je l'ai eu avec "Anna and the French Kiss". En quelques mots, ce livre est une histoire d'amour, le point de vue d'une Américaine, avec les clichés que cela inclus (mais ça me semble un cliché à part entière d'écrire ça !), sur une ville qu'elle ne connaît pas et une découverte de l'autonomie. Je pense que beaucoup de lecteurs apprécieront ce dernier thème qui est ici la cerise sur le gâteau.

 

S'il y a une trame plus dramatique, ce n'est pas ce qui domine. Ce livre laisse dans un état un peu rêveur, euphorique, qui fait vraiment du bien au moral. C'est ce que j'en attendais !

 

Mon ressenti

9,5/10


Anna and the French Kiss, de Stephanie Perkins, Penguin Groups USA, Speak ($9.99)


Le livre sort en français dans moins d'un mois aux éditions La Martinière J. Fiction! Rendez-vous le 13 février. :-) 

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Books
commenter cet article

En Savoir Plus

  • : Books and iced coffee
  • Books and iced coffee
  • : Chroniques sincères, rarement méchantes et souvent pleines de digressions de livres ados et enfants (principalement). J'adore recevoir du courrier par mail et par commentaires ! Et je suis un peu trop présente sur Facebook...
  • Contact

Des pubs sur le blog ?

Téléchargez Adblock Plus pour vous en débarrasser !

Qui Cherche...

A la une

Présentation

Une poulette qui lit et qui est accro au café glacé ? Oui, ça existe : voici mon blog.

 

Au programme : des livres, des livres, des livres. Un peu de musique. De cinéma. De café glacé. Des "Comme un air de famille" (couvertures jumelles ou presque) et des "Stars en couverture"... Bonne visite !

 

Si nous avons lu un livre en commun et que tu es d'accord avec moi ou pas du tout ; si je t'ai donné envie de lire un livre ; si tu penses qu'il existe un livre que je dois absolument lire... N'hésite pas à laisser une trace de ton passage ! Et pour m'envoyer un mail, clique sur "Contact" en-dessous de ma bannière.

 

Copie-de-Hana_pouletta.gif

 

Mes Teams :

 

 

ReReading-HP---Team-Hermione-fond-logo.jpg  team-adam-gayle.jpg  211627298_team20peeta_answer_1_xlarge.jpeg

 

 

WPF ! Wild PAL Forever !

 

http://1.bp.blogspot.com/-qbPZxHOoRLU/TYPArrZhY3I/AAAAAAAABAg/UpVMF4wJSfg/s1600/wildpal10.png

 

Parce que je laisse ma PAL (Pile A Lire) librement suivre son cours... Et que j'assume sa longueur. :-)

Si toi aussi, rejoins le mouvement et affiche ce logo ! Clique ici.

Retrouvez-moi sur...

Latest interview

interview

Photo du moment

Dossier2-8199.JPG

Les BB Brunes et votre serviteur