Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 21:50

Bonsoir les amis !

 

Tout d'abord, je m'excuse, il me semble que le blog est plutôt "froid" pour le moment... Même si mon but premier est de partager mes avis sur mes lectures, j'apprécie l'égayer avec d'autres articles. Or, cela fait belle lurette que je n'ai plus posté de "Comme un air de famille" ou de "Les stars en couverture"  et j'ai complètement zappé le bilan de septembre que j'incorporerai sans doute à celui d'octobre... Quant aux articles sur le café glacé... N'en parlons pas ! Tout cela par manque de temps, vous vous en doutez. Mais les vacances de Toussaint approchent, même si j'aurai sans doute pas mal de boulot ! ;-)

 

Aujourd'hui, je peux tout de même vous proposer quelque chose de différent. En effet, j'ai eu le plaisir de me rendre au Salon du livre jeunesse de Charleroi (oui, ça a changé cette année). Voici quelques photos de mes dernières acquisitions.

 

J'ai commencé par craquer pour...

 

Octobre13-011.jpg

 

Les deux responsables du stand étaient très enthousiastes et à l'écoute des lecteurs, c'est grâce à leurs conseils que mon choix s'est porté sur ces deux livres ! Pour rappel, j'ai chroniqué "Le cri du petit chaperon rouge" tout récemment et j'avais très envie de découvrir d'autres publications des ditions Alice jeunesse. Le premier livre est une publication toute récente et j'avais déjà repéré le deuxième l'année passée, hésitant à l'écheter avant de finalement choisir "Le cri..."

 

Ensuite, mes yeux ont été attiré par les dessins de ce recueil de poésie...

 

Octobre13-024-copie-1.jpg

 

Et je n'ai pas pu me résoudre à choisir entre lui ou son compagnon.

 

Octobre13-022-copie-1.jpg

 

Regardez-moi ça !!! ♥♥♥

 

Octobre13-023.jpg

 

 

Ensuite, rendez-vous au stand de l'Ecole des Loisirs où j'ai pu rencontrer Moka.

 

Octobre13-005-copie-1.jpg

  Où je me demande quoi faire de mes bras.

 

Elle a été très, très gentille et elle a même accepté de signer sur mon livre de la collection "Mon écrivain préféré" qui n'est pas réservé à la vente, ça a eu l'air de l'amuser que je le lui demande. :-)

 

Octobre13-014.jpg

 

Octobre13-015-copie-1.jpg Octobre13-016.jpg Octobre13-017.jpg

 

Hum, pour une fois, je serais plutôt contente que quelqu'un ait abîmé un de mes livres. (^-^)

 

Octobre13-018-copie-1.jpg

 

Elle m'a également offert une carte avec un de ses dessins :

 

Octobre13-020.jpg Octobre13-019.jpg

 

Ensuite j'ai été faire signer mon exemplaire de "La fille qui n'aimait pas les fins" auprès de Yaël Hassan ! Et chez Casterman, ils offraient des guides de lecture de l'auteur.

 

Octobre13-012.jpg Octobre13-013.jpg

 

Octobre13-006.jpg

    Où je me demande quoi faire de mes bras bis. (Pour ma défense, il y a eu un problème avec l'appareil photo et j'attendais depuis un moment que le flash crépite, ce qui explique que je n'aie pas l'air heureuse mais plutôt légèrement crispée.)


Voilà pour aujourd'hui ! :-) De belles chroniques en perspective, j'espère ! Avez-vous déjà lu certains de ces livres ?

A bientôt,

 

HanaPouletta

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Hors-sujet
commenter cet article
8 août 2013 4 08 /08 /août /2013 20:23

 

Bonsoir les amis !

 

 

Et voilà, je termine les préparatifs, je suis sur le point de partir pour l’Espagne. :-) Plus de mises à jour pendant les 13 jours à venir au moins, mais je ne vous oublie pas pour autant ! Je passerai peut-être de temps en temps sur la page Facebook si je le peux mais, surtout, je remplis mon sac à dos de livres et j’en dévore quelques uns pour vous rapporter des chroniques… J’en profite pour remercier toutes celles qui m’ont aidée à établir ma liste de livres à emporter hier soir sur Facebook ! Voilà une des raisons pour lesquelles j’adore la blogosphère. ;-)

 

Je souhaite de bonnes vacances à ceux qui ont la chance de partir et de bonnes lectures à tous. À bientôt !

 

HanaPouletta

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Hors-sujet
commenter cet article
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 21:35

blog2ans.png

 

Amis du soir, bonsoir !

 

Bon, mieux vaut tard que jamais, hein. Cette journée du 23 juin est déjà presque finie que je me décide à vous poster cet article spécial bloganniversaire.

 

Parce que, et oui, j’ai un peu de mal à y croire mais ça fait déjà deux ans que « Books and iced coffee » a été créé et, en même temps, j’ai encore plus de mal à me rappeler comment je vivais avant. (C’est sérieux, ça peut sembler vraiment nunuche mais mon blog fait entièrement partie de ma vie. Je crois que mes amis blogueurs comprennent.)

 

J’ai un peu de mal à croire que l’année passée, au même moment, la page Facebook du blog comptait 176 fans et encore plus de mal à réaliser qu’elle en contient 359 aujourd’hui (plus ou moins, selon le bon vouloir de Face-de-bouc).

 

J’ai un peu de mal à croire qu’il y ait toujours des gens pour me lire et pour poster des commentaires/m’envoyer des mails !

 

En un an, il s’est passé plein de choses pour le blog et moi. Et j’ai du mal à croire qu’elles soient arrivées ! Citons, en vrac : la cinquième place du concours Night School, de nouveaux partenariats – avec Hachette jeunesse, Gallimard jeunesse, Kennes éditions –, 11 réponses de mon groupe favori sur Twitter, des corrections de manuscrits (et mon nom dans les remerciements ! O :)), l’adresse du blog au dos d’un livre, une interview pour un hebdomadaire pour enfants belge… Bon, ok, ces « … » donnent l’impression qu’il y a 36 000 trucs géniaux non répertoriés qui suivent, mais c’est juste pour ne pas donner l’impression d’être le genre de fille qui s’amuse à dresser une liste exacte des choses les plus sympas qui lui soient arrivées en un an. Raté ? Ahem. Tais-toi, cerveau.

 

Donc, puisque de toute façon je pense qu’après deux ans vous êtes au courant que je débloque parfois un peu, je voulais juste vous faire remarquer cette coïncidence étrange…

 

Ce matin, je me réveille et, en bonne accro aux réseaux sociaux et autres que je suis, je me rends sur l’interface de mon blog pour lire les commentaires et… que vois-je ? Le compteur était à 1717 commentaires le jour du 2ème anniversaire du blog alors que j’aurai 17 ans dans deux semaines !!! J’exagère ? Bon, soit, une chance que je n’aie pas regardé l’heure à 17:17 aujourd’hui (je fais un vœu à chaque fois que je tombe sur une heure magique), sinon j’y aurais peut-être vu des signes de l’Apocalypse.

 

Mais peut-être devrais-je passer aux remerciements avant que cet article soit définitivement perdu… ? En essayant de ne pas être trop pompeuse, je remercie : les personnes qui me lisent (vous), les personnes que je lis (les auteurs des livres que je chronique ici), les maisons d’éditions qui me font confiance (voir onglet « Partenaires »), mes amis blogueurs (voir, notamment, onglet « Partenaires »), les auteurs qui me font confiance (en m’envoyant leurs manuscrits pour lecture ou correction) et/ou qui sont proches de leurs lecteurs (sur Twitter par exemple) (je ne cite personne par peur d’oublier des noms), les personnes qui me supportent (ma famille, mes amis, mon chien) (ça commence à ressembler à un discours pour les Oscars), les personnes qui m’envoient des suggestions pour « Comme un air de famille » et « Les stars en couverture », mon carburant (le café glacé) (toujours fidèle au poste) et toutes les personnes qui se demandent si elles sont incluses dans ces remerciements : oui, vous l’êtes.

 

Stay tuned, quelque chose de plus intéressant que du blabla suivra ce soir ou demain (selon l’effet que le cappuccino au caramel que je viens de boire va avoir sur mon organisme)…

 

MERCI, MERCI, MERCI !

 

En route vers les 3 ans ?

 

Bisous… à bientôt ! :-)

 

HanaPouletta

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Hors-sujet
commenter cet article
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 19:45

Littéralement : Star Wars Coffee : Que la mousse soit avec toi !

 

Bonsoir les amis,

 

Comment allez-vous ? Moi ça va impecc', pourtant vous l'aurez probablement compris, je suis en examen, mais...

 

1) J'ai appris pas plus tard qu'aujourd'hui que j'ai été retenue pour être chroniqueuse chez Gallimard Jeunesse.

 

2) Le chanteur des Plain White T's s'est rappelé mon existence et m'a remerciée dans la langue de Molière sur Twitter quand je lui ai dit que le clip de « Should've Gone to Bed » avait ensoleillé ma journée.

 

MERCIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII.png

 

Bref, ce n’est pas la perspective toute proche de cet examen de QEJS (acronyme du nom barbare de « Questions Économiques Juridiques et Sociales ») qui va m’empêcher d’être de bonne humeur. Ca me rend juste un peu nerveuse.

 

Bon, c’est pas tout ça, mais je vous écrivais au départ pour vous annoncer qu’il y aura une absence de mises à jour d’ici au 20 juin… Date de ma libération !

 

Et, juste pour rappel, même si je me doute que la date est inscrite sur votre calendrier, ou enregistrée dans la mémoire de votre téléphone, le 23 juin c’est l’anniversaire de qui ?? De mon blogounet ! Et qui dit « bloganniversaire » dit…

 

 

 

Je vous laisse sur cette note de suspense. À bientôt !

 

HanaPouletta

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Hors-sujet
commenter cet article
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 17:42

 

 

 

Ce quatrième numéro de « Short » entre les mains (mais le premier que je lis), j’ai été surprise par le format. Il est en fait à pleine plus grand qu’un livre de poche, ce qui est pratique à transporter et s’adapte parfaitement au concept de la short littérature : des textes et des strips (BD de 1 à 12 cases) à lire en 1 à 20 minutes, à tout moment et n’importe où.

 

C’est pour ça que j’ai délaissé ma maniaquerie mes habitudes et ait décidé de me laisser un peu porter par le hasard. (Lu sur Twitter : « Croire en la chance en ouvrant une page au hasard ! », posté par le compte de Short Edition.) Je lisais un texte puis l’autre, sans tenir compte de l’ordre des pages, feuilletant, attirée par un titre, puis un autre. Pour finir par re-parcourir les pages une par une pour vérifier que je n’avais rien oublié.

 

Bien entendu, certains textes (certains sélectionnés par les lecteurs, d’autres par l’éditeur), m’ont davantage plu que d’autres, mais il n’y en a aucun que je n’ai pas aimé. Pourtant, si je suis friande de poésie, pas mal de nouvelles ont tendance à me laisser de marbre – même si ce genre que j’évitais au départ me parle de plus en plus. Les différents formats de textes (Nouvelles, Strips, Poétiks et Très Très Courts) sont bien répartis (ce qui est intéressant pour les maniaques irrécupérables ceux qui les liront tout de même dans l’ordre) et, surtout, les styles varient énormément d’une œuvre à l’autre. De l’humour à la tristesse, en passant par la poésie et l’humour noir, chacun y trouvera son compte. Et souvent, la chute des textes vaut vraiment la peine de ne pas aller lire la fin en douce (dit celle qui a des yeux ayant tendance à aller voir du côté du bas de la page… ;-)) !

 

Mes chouchous sont tout de même : « Seules tes rides salées », « Instant de vie », « La Douce Heure », « C’est trop tard », « Les Vieux Noctambules » et « Un type banal » ; pour leur poésie, leur construction et/ou leur style ; voire leur belgitude pour ce dernier. Côté strip, « Oursemou - Un rêve idiot » m’a fait sourire et « Louise » est visuellement très beau.

 

En quelques mots, je vous conseille « Short », un mélange entre magazine (on a droit à un numéro par trimestre) et livre (le format rappelle davantage celui d’un recueil de textes, d’où le prix qui peut être étonnant au départ) ; un concept vraiment innovant qui m’a fait découvrir de vraies perles !

 

Short, n°4, Printemps 2013, 128 pages, 12€ (9€ par numéro si abonnement)

Aussi disponible en Ebook.

 

Pour en savoir plus, commander, s'abonner, voter ou... envoyer vos textes, cliquez ici !

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Hors-sujet
commenter cet article
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 14:05

 

Bonjour mes petits cappuccinos (désolée mais c'est Sarah, qui est juste à côté de moi qui m'a forcée à écrire ça !),

 

En décembre dernier, j'avais participé au concours de la collection R pour lequel il fallait écrire une scène inédite entre Allie et Carter de la série "Night School". Et hier soir, j'ai appris que j'avais remporté le cinquième prix ! C'est avec grand plaisir que je partage mon texte avec vous.

 

Petite précision : j'ai intégré cette nouvelle entre les chapitres 17 et 18 du deuxième tome, donc elle paraîtra certainement incompréhensible  pour qui n'a pas lu les livres. ;-)

 

J'espère que ça vous plaira, bonne lecture !

 

~

 

 

17,5.

 

 

 

A

llie marchait dans les bois de Cimmeria, sans se presser. C’était comme une étrange balade nocturne. Elle ne savait pas pourquoi elle était là, mais elle continuait à avancer. Elle n’était pas en mission pour la Night School, elle ne cherchait rien de particulier… Dans le lointain, une horloge sonna onze coups.

Soudain, la panique monta en Allie. C’était incroyable, elle faisait une crise en plein milieu de ces bois pourtant gigantesques ! L’espace s’étirait autour d’elle, elle en avait conscience, et pourtant… C’était comme si, mentalement, un étau se resserrait autour d’elle, l’oppressant… Allie se recroquevilla sur elle-même, les bras autour des épaules. La crise de panique allait prendre le dessus sur elle… Difficilement, elle se força à se lever et à faire quelques pas pour se calmer. Au début, la sensation fut encore plus insupportable, et puis, elle diminua enfin.

Onze pas, douze pas, treize pas…

« Inspire deux fois. Expire une fois », s’admonesta-t-elle. 

Peu à peu, elle reprit ses esprits. Mais la paix fut de courte durée. Un bruit agita les fourrés, une forme serpenta parmi les buissons. La jeune fille se figea.

« Qu’est-ce que c’était que ça ? »

C’est alors que sortit d’un des bosquets, paresseusement, avant de se planter face à elle, un renard au pelage roux, la fixant de ses yeux d’un bleu glacé.

Etrangement, l’horloge se remit brusquement à sonner en coups irréguliers, résonant dans la tête d’Allie comme si un batteur de jazz s’entraînait à l’intérieur de son crâne…

 

Toc, toc, toc.

Allie se réveilla en sursaut et en sueur. La migraine lui vrillait les tempes. Se tournant vers sa fenêtre, elle aperçut un visage derrière la vitre. Réprimant un cri, elle se ressaisit et reconnut Carter. Il toquait doucement, hésitant.

Elle se composa une parade tout en se levant pour lui ouvrir. Il était minuit passé et elle était encore habillée des vêtements de Sylvain. Elle lui fit signe qu’elle arrivait dans deux minutes et, profitant de la pénombre qui empêchait Carter de voir ses vêtements, elle attrapa son peignoir bleu marine aux armoiries de Cimmeria et se couvrit du mieux qu’elle put avec.

Allie débarrassa son bureau de devoirs inachevés qu’elle déménagea sur son lit, alluma sa lampe de bureau et ouvrit enfin à Carter. Il entra jambes les premières dans la chambre, se laissant glisser sur le bureau. Ses cheveux étaient ébouriffés et il claquait des dents. Ensuite, il attrapa le visage d’Allie entre ses paumes glacées et lui déposa un léger baiser sur les lèvres.

-         Salut. Tu m’as fait attendre.

-         Salut.

-         Comme je ne t’ai pas vue ce soir, au dîner, j’étais venu prendre de tes nouvelles.

Allie resserra les pans de son peignoir autour d’elle.

-         Oh, euh, je ne me sentais pas très bien, je suis rentrée pour me reposer et je me suis endormie comme une masse. Je viens de me réveiller. 

« Encore un mensonge », songea-t-elle. « Serait-ce enfin le dernier ? Probablement pas… »

-         Désolé.

-         Non, ce n’est pas grave. Je… je suis contente de te voir. 

Carter baissa les yeux et remarqua le pantalon de pyjama d’Allie, ou plutôt, de Sylvain. Il fronça les sourcils mais ne fit aucun commentaire. Impossible qu’il le reconnaisse, même s’il était un peu trop grand pour la jeune fille.

Au lieu de ça, il l’attira contre lui et l’embrassa avec plus de passion.

« Se pourrait-il qu’il sente l’odeur de Sylvain sur moi ? » craignit-elle.

Même si les pensées d’Allie étaient à des années lumières du moment présent, envahie par la culpabilité, elle agrippa les cheveux de Carter et lui rendit son baiser. Puis le jeune homme s’écarta et lui demanda d’un air soucieux :

-         Alors, comment ça s’est passé, avec Sylvain ?

« Voilà probablement la véritable raison de sa visite... »

-         Plutôt bien. Nous sommes allés dans une salle de classe et je n’ai pas eu droit à des questions auxquelles je ne voulais pas répondre. Ah, il m’a quand même posé une question sur Lucinda.

Elle pouvait bien lui dire ça, non ? Les bras de Carter, refermés autour des épaules d’Allie, se crispèrent. Elle tenta de le rassurer.

-         Il m’a simplement demandé le nom de ma grand-mère. Je ne pouvais pas lui mentir.

« C’est pourtant ce que tu t’apprêtes à faire, en omettant volontairement de lui dire que tu es allée dans la chambre de Sylvain… Même s’il ne s’est rien passé avec lui, sauf si on tient compte de nos plans pour rejoindre Christopher, demain, à minuit, et dans le dos de tout le monde… »

-         Allie ?

-         Excuse-moi. J’avais la tête ailleurs.

-         Je te demandais si Sylvain n’avait rien tenté.

Allie soupira.

-         Carter, tu sais très bien que Sylvain ne me ferait pas de mal.

-         Oui, c’est ce que tu me disais déjà l’été dernier.

-         Tout ça, c’est du passé, Sylvain a changé. Il… il m’a sauvé la vie, tout de même !

Les yeux de Carter lancèrent des éclairs. Il lâcha brutalement Allie, qui en frissonna.

-         Ah oui, c’est vrai, Sylvain t’a sauvé la vie, répéta-t-il sur un ton sarcastique.

Allie se rapprocha de Carter et passa ses bras autour de son cou.

-         Je ne veux pas qu’on se dispute.

Il s’adoucit, sans pour autant redevenir complètement celui dont Allie était tombée amoureuse.

-         Moi non plus, dit-il néanmoins.

Il semblait se retenir d’ajouter quelque chose.

-         Je vais te laisser, alors, si tu ne te sens pas bien, finit-il par dire, mais Allie savait qu’il y avait autre chose.

-         D’accord, murmura-t-elle, à nouveau envahie par la culpabilité.

Elle avait beau ne pas se sentir mal physiquement, la simple pensée de passer du temps avec Carter tout en lui mentant davantage, car elle ne pouvait que s’enfoncer dans ses mensonges, lui donnait la nausée. La lettre de Christopher lui brûlait la cuisse à travers la poche de son pyjama, enfin, du pyjama de Sylvain, plutôt.

-         On se retrouve au réf’ demain matin ?

-         Oui, répondit-elle.

-         Tu es sûre que ça va aller ? Tu es bizarre. Tu ne veux pas que je t’emmène à l’infirmerie ?

Allie, qui avait baissé les yeux sur ses pieds nus, releva la tête et sourit timidement à Carter.

-         Non, non, ne t’inquiète pas.

Carter avait l’air déçu par son attitude. Allie espérait qu’il la mettrait sur le compte du fait qu’elle n’était pas dans son assiette, mais elle savait qu’elle se berçait d’illusions. Une distance s’était installée, et continuait à prendre du terrain, entre Carter et elle.

Comme pour l’annuler, elle fit quelques pas vers son petit ami. Ce fut alors que l’enveloppe ivoire glissa doucement de sa poche pour tomber comme une feuille morte sur le sol. Un peu trop rapidement pour ne pas que ça paraisse suspect, mais pas assez vite pour devancer Carter, Allie s’accroupit pour la ramasser. Il lui tendait déjà l’enveloppe, les sourcils froncés, guettant sans doute une explication. Il baissa les yeux sur l’enveloppe où le nom d’Allie était inscrit d’une belle écriture manuscrite.

La jeune fille s’efforça de faire disparaître de son visage toute trace d’anxiété et prit l’enveloppe des doigts de Carter.

-         Merci. C’est… un mot de Zoé.

Elle se serait donné des baffes. Elle fourra l’enveloppe dans sa poche, l’air faussement nonchalant.

-         Oh, vous vous entendez mieux maintenant ?

-         Oui, beaucoup mieux.

Allie appuya ses propos d’un sourire.

-         Et toi, avec Julie, ça va ?

-         Impeccable.

-         Super.

Après un silence et un baiser, Carter reprit :

-         A demain, Allie.

-         A demain.

Le jeune homme se retourna et, sans un mot, il se glissa par la fenêtre restée entrouverte avant de s’évanouir dans la nuit pour regagner son dortoir par le toit. Dehors, l’air était glacial mais le sol sec. Quand viendrait la neige, et avec elle, les traditionnelles batailles de boules de neige ? Allie ferma les yeux et huma l’odeur musquée de la nuit. Puis, après avoir retiré ses devoirs de son couvre lit bleu-marine, elle ferma sa fenêtre et ses rideaux et retourna sous ses épaisses couvertures. Elle relut encore quelques fois la lettre de Christopher qu’elle avait trouvée sur son bureau la veille.

« Comment aurait réagi Carter si je lui en avais parlé ? », s’interrogea-t-elle encore une fois. 

La réponse était évidente. Carter était trop protecteur vis-à-vis d’elle. Il lui aurait interdit d’y aller, même accompagnée, avant de s’emparer de la lettre pour la donner à Isabelle. Leur directrice aurait alors pris la décision de surveiller Allie pour empêcher qu’elle ne se rende dans les bois et, pire que tout, elle aurait ordonné à Raj Patel et à sa bande de kidnapper Christopher. Et que serait-il arrivé de lui, alors ? Allie préférait ne pas l’imaginer.

Elle songea au fait que Carter avait parlé d’elle à Gabe. Il avait fait ça dans son dos, ne le lui avait révélé qu’il y a peu de temps. Ne pouvait-elle donc pas lui cacher des choses, elle aussi ? Peut-être lui avouerait-elle plus tard… si tout se passait bien.

Allie avait besoin de voir son frère, besoin de lui parler. Elle devait comprendre pourquoi il s’était rangé du mauvais côté, pourquoi il l’avait abandonnée, elle, sa petite sœur… Elle ne voulait pas que quelqu’un ou quelque chose lui mette des bâtons dans les roues.

Alors qu’elle relisait la lettre écrite sur du papier de luxe pour la énième fois, s’y accrochant comme à une relique, les yeux d’Allie commençaient à fatiguer. Elle tenta alors de se rendormir, non sans difficulté. Le reste de son corps était empli d’une sorte de stress mélangé à la sensation d’avoir commis une faute, pas vraiment plus rassurante…

 

Les brindilles craquaient sous ses pas en un bruit assourdissant dans le silence de la nuit. Allie accéléra jusqu’à ce que les arbres autour d’elle deviennent flous. La pleine lune éclairait leurs branches saupoudrées de neige. Quelque part au loin, une horloge sonnait les douze coups de minuit.

Sans s’en rendre compte, elle s’était dirigée droit vers le cimetière. Plutôt que d’y entrer, elle s’approcha de la berge du ruisseau juste à côté. Elle ne prenait plus aucune précaution. Elle se fichait pas mal de faire du bruit à présent, elle savait pourquoi elle était là. Elle était anxieuse mais n’avait plus peur. Elle se sentait en sécurité, étrangement. Allie se rapprocha davantage du bord du ruisseau, scrutant la rive opposée vierge de toute trace de pas. Une brise la fit frémir et elle s’avança encore un peu. Soudain, emportée par son élan, elle trébucha dans la neige et manqua de tomber dans le ruisseau gelé. Elle retrouva son équilibre juste à temps et, quand elle leva les yeux, il y avait maintenant quelqu’un en face d’elle. L’eau les séparait comme une frontière de glace. La pleine lune sortit de derrière un nuage et éclaira la silhouette d’un jeune homme. Mais il ne s’agissait pas de Christopher, comme Allie l’escomptait. C’était Carter, un sourire mauvais sur les lèvres.

 

Allie se réveilla en criant. Son réveil indiquait trois heures et demie du matin. Sa lampe de bureau était restée allumée et la lettre de Christopher gisait sur le sol, à côté de son lit. Elle la ramassa et la glissa entre les pages de son livre d’histoire, resté ouvert sur son bureau avant d’éteindre et de se rendormir.

 

Quand Allie sortit du sommeil pour de bon, quelques heures plus tard, elle bondit de son lit. Il était déjà presque neuf heures. Elle ôta son peignoir et prit son nécessaire de toilette. Elle ne croisa personne, ni dans le couloir, ni dans la salle d’eau. En prenant une douche rapide mais brûlante, elle songea à sa conversation d’hier avec Carter. Ils avaient beau ne pas s’être disputés, une étrange impression continuait à la tourmenter. Quand Allie revint dans sa chambre, elle décida de cacher la lettre dans son armoire. Elle allait arrêter de la transporter sur elle. De toute façon, elle n’avait même plus besoin de la sortir de l’enveloppe pour la relire, elle en connaissait chaque mot par cœur. Et malgré les risques contenus dans chacun d’eux, Allie était convaincue que son choix d’aller à la rencontre de son frère était le bon, quoi qu’en dise Sylvain ou quoi que Carter aurait pu en dire, s’il avait été au courant.

 


~

 

PS : pour découvrir celle de alittlematterwhatever qui a remporté la troisième place, cliquez ici, pour celle de Clèm (deuxième place), ici et celle d'Emilie (première place), ici

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Hors-sujet
commenter cet article
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 16:49

http://24.media.tumblr.com/tumblr_mejh36A0Ly1r7fcpio1_500.jpg

Source

 

Hello les amis,

 

Ce n'est pas de gaieté de coeur que j'écris cet article... Mais bon, les examens arrivent, et ce ne serait pas très raisonnable que je continue à tenir le blog pendant ce court (tout est relatif, le temps de l'examen en lui-même passe trop vite mais la période d'examens est interminable) laps de temps.

 

Je reviens en force pour les vacances, avec pleiiiiin de chroniques (je pense vous faire un article récap' de mes "lectures d'examens", soit des nouvelles et des mangas) et d'articles en tout genre. "Comme un air de famille" et "Stars en couverture", ça vous dit quelque chose ?

 

Sinon, je viendrai tout de même lire vos commentaires et y répondre pendant mes pauses. :) (Même s'il paraît qu'il est plus conseillé d'aller gambader dans la neige...)

 

A pluche !

 

HanaPouletta

 

http://25.media.tumblr.com/tumblr_mejlklkmcM1rgfmr0o1_500.jpg

Source

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Hors-sujet
commenter cet article
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 16:35

Coucou les amis !

 

Honte à moi, j'avais prévu de vous parler de mon superbe marque-page il y a quelques mois déjà mais certains d'entre vous me connaissent, je pense... Si je tiens toujours mes engagements il m'arrive fréquemment d'avoir des trous de mémoire si je n'agis pas tout de suite... Et ça peut mettre du temps à venir. Toutes mes excuses vont à Cam qui mérite que son travail soit connu ! Je précise qu'elle ne m'a rien demandé hein, mais il fallait que je vous montre le marque-page fait main et unique que j'ai commandé sur son blog pour la modique somme de 6,50€... frais de port compris !

 

 

 

 

Les phoros viennent du blog de Cam, je les trouve super belles, bien que le marque-page donne encore mieux en vrai. (^-^)

 

J'avais choisi la saga Si jereste/Là où j'irai de Gayle Forman et je suis plus que satisfaite, le marque-page est tout à fait dans l'esprit des livres !

 

 

Un joli cadeau à (se) faire, cliquez vite ici pour d'autres modèles de marque-pages et plus d'infos sur la commande.

Et même si les marque-pages ne vous intéressent pas, son blog mérite le coup d'oeil !

 

Bonne fin de journée,

 

HanaPouletta

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Hors-sujet
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 20:57

Novembre12-026.jpg

 

Bonsoiiiir,

 

Pour terminer la semaine en beauté, j'avais envie de vous parler de ma petite puce : Zim ! En fait, aujourd'hui, c'était son anniversaire, d'où la photo avec la bougie ci-dessus (en guise de gâteau, elle a eu une saucisse pour chien lol) pour rester dans le thème.

 

C'est un peu un anniversaire par convention, c'est moi qui ai choisi la date car, étant donné que je l'ai recueillie dans un refuge, je n'avais qu'une estimation de sa date de naissance. Elle serait née en novembre 98 mais je n'ai aucune certitude.

 

Je trouvais que c'était un bon prétexte pour en parler car, après tout, mon blog est ma petite bulle personnelle et Zim compte beaucoup pour moi, c'est elle que je cite quand on me demande mon animal préféré ! :-)

 

Elle a beau avoir quatorze ans, elle est toujours aussi fofolle et adorable.

 

Je vous en reparlerai sûrement ! (^-^)

 

Septembre12-008.jpg

 

A bientôt, stay tuned parce que je posterai quelques chroniques de la semaine et qu'il ne manque plus que 4 fans sur la page Facebook du blog pour débloquer un petit concours Twilight !

 

HanaPouletta

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Hors-sujet
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 19:54

Article-JDE.jpg

 

(Cliquez pour agrandir.)

 

Bonsoir !

 

Article un peu spécial ce soir, puisque je peux (enfin) vous faire parvenir le scan en bonne qualité de l'article paru sur le blog dans le Journal des Enfants de vendredi passé ! Je suis ravie d'avoir eu cette opportunité et je remercie Edith pour sa gentilesse. :) N'hésitez pas à aller jeter un petit coup d'oeil sur le site du JDE.

 

Je vous souhaite une bonne lecture et une bonne fin de semaine ! Que lisez-vous de beau en ce moment ?

A bientôt,

 

HanaPouletta

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Hors-sujet
commenter cet article

En Savoir Plus

  • : Books and iced coffee
  • Books and iced coffee
  • : Chroniques sincères, rarement méchantes et souvent pleines de digressions de livres ados et enfants (principalement). J'adore recevoir du courrier par mail et par commentaires ! Et je suis un peu trop présente sur Facebook...
  • Contact

Des pubs sur le blog ?

Téléchargez Adblock Plus pour vous en débarrasser !

Qui Cherche...

A la une

Présentation

Une poulette qui lit et qui est accro au café glacé ? Oui, ça existe : voici mon blog.

 

Au programme : des livres, des livres, des livres. Un peu de musique. De cinéma. De café glacé. Des "Comme un air de famille" (couvertures jumelles ou presque) et des "Stars en couverture"... Bonne visite !

 

Si nous avons lu un livre en commun et que tu es d'accord avec moi ou pas du tout ; si je t'ai donné envie de lire un livre ; si tu penses qu'il existe un livre que je dois absolument lire... N'hésite pas à laisser une trace de ton passage ! Et pour m'envoyer un mail, clique sur "Contact" en-dessous de ma bannière.

 

Copie-de-Hana_pouletta.gif

 

Mes Teams :

 

 

ReReading-HP---Team-Hermione-fond-logo.jpg  team-adam-gayle.jpg  211627298_team20peeta_answer_1_xlarge.jpeg

 

 

WPF ! Wild PAL Forever !

 

http://1.bp.blogspot.com/-qbPZxHOoRLU/TYPArrZhY3I/AAAAAAAABAg/UpVMF4wJSfg/s1600/wildpal10.png

 

Parce que je laisse ma PAL (Pile A Lire) librement suivre son cours... Et que j'assume sa longueur. :-)

Si toi aussi, rejoins le mouvement et affiche ce logo ! Clique ici.

Retrouvez-moi sur...

Latest interview

interview

Photo du moment

Dossier2-8199.JPG

Les BB Brunes et votre serviteur