Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 14:09

Le Labyrinthe : Affiche

 

 

Quand Thomas reprend connaissance, il est pris au piège avec un groupe d’autres garçons dans un labyrinthe géant dont le plan est modifié chaque nuit. Il n’a plus aucun souvenir du monde extérieur, à part d’étranges rêves à propos d’une mystérieuse organisation appelée W.C.K.D. En reliant certains fragments de son passé, avec des indices qu’il découvre au sein du labyrinthe, Thomas espère trouver un moyen de s’en échapper.

 

 

J'ai relu ma chronique du livre avant de vous parler du film, et j'ai été assez surprise de constater des similitudes entre ce que j'ai pensé des deux...

 

Au début, comme dans le livre, le spectateur est parachuté dans l'enclave de la même manière que l'est Thomas. Ce qui est à la fois une bonne et une mauvaise chose : certes, c'est brusque, mais fidèle à l'expérience du héros. D'autre part, cela donne, comme souvent dans les adaptations, l'impression que tout s'enchaîne trop vite. Quand Thomas dit que ça fait trois jours qu'il est là et qu'il se bouge plus le cul que tous ceux qui sont là depuis trois ans, le mien a du mal à ne pas tomber par terre. La perception du temps est un peu trop chamboulée...

 

Autre point non pas négatif mais discutable : les acteurs. Contrairement à Sublimes créatures, qui n'a de sublime que le titre, les acteurs principaux du Labyrinthe sont loin d'être moches et trouvés dans une pochette surprise. Mais comparé au charisme d'une Jennifer Lawrence ou d'un Theo James... On est loin du compte.

 

http://www.troglogeek.com/wp-content/uploads/2014/10/le-labyrinthe_studio_bagel_studio_movie_mister_v_ludovik.jpg

(Je sais faire le même genre de montage sur Photoshop.)

 

Par contre, le suspense et l'action sont là. Et, surtout, les décors sont fidèles à ce que j'avais imaginé. J'ai été impressionnée par les effets spéciaux et tout ce qui a été ajouté pour donner du réalisme. Non seulement visuellement (le Labyrinthe est vraiment spectaculaire et les Griffeurs, vagues cousins des Aliens, terrifiants), mais aussi au niveau des sons. De l'écho des voix et des pas des personnages aux horribles bruits de quand Minho retire un objet (je vais pas non plus vous spoiler en vous disant ce que c'est...) d'un organe de Griffeur... C'était doublement répugnant.

 

https://petitsfilmsentreamisdotnet.files.wordpress.com/2014/10/3-le-labyrinthe-the-maze-runner-obrien-petitsfilmsentreamis-net-abbyxav-optimisation-google-image-wordpress.jpg?w=584

Hello you!

 

En fait, là où le film se distingue du live, c'est un manque d'humanité qui, dans le livre, participe à l'univers sombre mais qui, ici, fait qu'on oublie ce pur blockbuster rapidement. Il y a une absence totale d'émotion au début et, à la fin, on nous en sert à la grosse louche. Cruel !

 

Un conseil : regardez le film PUIS lisez le livre (s'il n'est pas trop tard). Je pense que, dans ce cas-là, vous allez vous passionner pour l'histoire et détester cette fin qui n'en est pas vraiment une.

 

Le Labyrinthe (The Maze Runner), un film de Wes Ball, avec Dylan O'Brien, Kaya Scodelario, Thomas Brodie-Sangster...

 

 

signature

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Cinéma
commenter cet article
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 10:50

Si je reste : Affiche

 

En un seul moment, tout peut changer. Mia, 17 ans, n'a aucun souvenir de l'accident : elle arrive uniquement à se rappeler avoir roulé le long de la route enneigée de l'Oregon avec sa famille. Puis, en un clin d'œil, elle se retrouve observant son propre corps dévasté ... L'adolescente sera tiraillée entre l'envie de rejoindre ses parents dans l'au-delà et celle de se réveiller et de retrouver son petit ami et ses proches...

 

"Dans la vie, il faut parfois faire des choix, et parfois ce sont les choix qui te font."

 

Cela fait cinq ans tout rond que j'attends ce film. Certains l'attendent sans doute depuis plus longtemps que ça et d'autres depuis moins longtemps mais avec tout autant d'impatience. Si je reste est mon livre préféré d'entre tous les livres du monde, (je sais que beaucoup de lecteurs affirment ne pas pouvoir répondre à cette question mais ce n'est pas mon cas !). Rien que d'un point de vue personnel, voir ce film me fait donc quelque chose.

 

Il est vrai que j'étais habituée à ma propre adaptation. Et j'adore toujours autant cette interprétation toute personnelle qui est loin d'être la même que celle du ciné. Mais j'adore aussi celle de R.J. Cutler. Et, surtout, j'aime cette histoire à la folie.

 

Le film adapte le livre de manière très intelligente, il nous familiarise avec les personnages avant l'accident, qui arrive de manière (encore) plus abrupte dans le roman. Ensuite, flashbacks et moments du présent s'entremêlent parfaitement.

 

J'admire tous ces acteurs qui n'ont pas là tourné un film évident. Peu importe l'ordre dans lequel les scènes ont été tournées, il s'agit de toute façon de jongler entre les moments où les personnages sont face à des émotions très fortes et ceux où ils sont censés agir sans rien connaître du tournant dramatique du film. Mention spéciale à Chloë Grace Moretz, qui porte le film sur ses épaules, qu'elle joue une jeune violoncelliste de talent très attachée à sa famille ou un "fantôme" qui a tout perdu. Jamie Blackley, quant à lui, a balayé tous mes doutes avec son interprétation d'Adam. De plus, j'adore les passages où il interprète (très bien) les chansons du groupe Willamette Stone (oui, c'est vraiment sa voix). De manière générale, la BO du film est excellente, ce qui est la moindre des choses pour un film dans lequel la musique a autant d'importance.  (Et je suis contente, la chanson que j'avais choisie parmi les trois du groupe d'Adam pour figurer sur la BO - bien que les trois y soient finalement - est la chanson clé du film et la plus belle de toutes selon moi.)

 

 

 

How could a heart like yours ever loved a heart like mine? How could I live before ? How could I have been so blind ? You opened up my eyes.

 

[Attention spoilers, je parle de ce qui est ou n'est pas repris dans le film.] En tant qu'accro au roman, je n'ai pu manquer d'être chiffonnée par la modification ou disparition de certaines phrases (Joue de moi comme si j'étais un violoncelle, Avec ce temps, je crains que cela ne ressemble à une amibe, Pour mon amie Kim et moi même les gens sont divisés en deux catégories, ceux qui envisagent leurs obsèques et les autres, les artistes et les gens brillants appartiennent à la première catégorie - je viens de sortir ça de tête, excusez-moi s'il manque des mots ou des virgules) et scènes (le concert de Yoyo Ma, la colonie et Peter, l'enterrement de Kenny, la chanson En attendant la vengeance...). D'autres modifications sont parfaites et améliorent l'histoire de départ (je pense notamment à un petit élément à la fin qui donne à celle-ci plus de puissance et rend mieux pour le cinéma mais, rassurez-vous, elle reste plus que fidèle au roman et m'a complètement retournée, comme à chaque lecture.) La meilleure scène selon moi est celle du plus beau jour de la vie de Mia qui, sans être une copie conforme de la scène du livre, reflète l'ambiance chaleureuse ressentie à la lecture. [Fin des spoilers.]

 

Je pense que le film touchera plus les lecteurs du livre que des gens étrangers à ce roman. C'est mon impression et celles des personnes qui m'accompagnaient (et qui ont également lu le livre, sous ma menace ou pas). Pour les premiers, il sera trop court, pour les autres peut être un peu trop long. Mais il peut aussi donner envie de découvrir le livre. Et la fin, quand on ne connaît pas la suite, est sans aucun doute une véritable torture qui m'a rappelée ma première lecture de Si je reste !

 

  

 

Si je reste, un film de R.J. Cutler, avec Chloë Grace Moretz, Jamie Blackley...

 

signature

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Cinéma
commenter cet article
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 18:15

859921-nos-etoiles-contraires-affiche

 

Hazel Grace et Gus sont deux adolescents hors-normes, partageant un humour ravageur et le mépris des conventions. Leur relation est elle-même inhabituelle, étant donné qu'ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux via un groupe de soutien pour les malades du cancer.

 

 

"Il arrive qu'à la lecture de certains livres on soit pris d'un prosélytisme étrange, tout à coup persuadé que le monde ne pourra tourner rond que lorsque tous les êtres humains jusqu'au dernier auront lu le livre en question."*


Nos étoiles contraires fait partie de ces livres.

 

"Et puis, il existe des livres, comme Une impériale affliction, des livres particuliers, rares et personnels, pour lesquels on ne peut pas manifester son attachement sans avoir l'impression de les trahir."*


Et en même temps, l'idée que le film allait dévoiler au monde entier l'histoire de Gus et Hazel me fait comme un petit pincement au cœur. J'adore ce livre, j'adore discuter de lui avec les blogueurs et mes amies, le prêter, mais... je ne sais pas, jeter cette histoire en pâture à la critique ? J'avais un peu peur.

 

Oh, bien sûr, il y aura toujours un tas de gens pour critiquer, et ceux qui n'ont pas aimé le livre - et à qui je n'en tiens absolument rigueur - n'aimeront probablement pas le film non plus. Oh, les premières critiques du film par les sites spécialisés me plantent un pieu dans le cœur, certes.

 

Mais je m'en fiche parce que j'ai adoré être dans cette salle à rire et à (presque) pleurer avec les autres spectateurs, qu'ils aient lu le livre ou non. Même si j'espère pouvoir un jour le regarder seule puisque "la douleur exige d'être ressentie" et que là j'ai dû serrer les dents pendant la moitié du film...

 

Je pense que ce film a, tout comme le livre, un énorme potentiel pour délivrer une histoire triste et injuste d'une manière originale et attrayante même si, à la fin, on est quand même en miettes. Mais je pense aussi qu'il a le pouvoir de vivre par lui-même, pas seulement parce que, contrairement à d'autres adaptations, il ne s'agit pas d'un univers fantastique difficile à transcrire d'un livre de 400 pages à un film de 2 heures, mais parce qu'il est admirablement fidèle au livre dont il s'inspire. Les dialogues sont souvent repris tels quels. Les acteurs sont fantastiques. Ce qui fait que :

 

1) Les lecteurs seront ravis de retrouver leur livre chéri

2) Les non-lecteurs découvriront une histoire inédite et complète

 

Bon point aussi pour la BO qui mêle Birdy, Grouplove, Ed Sheeran... Mais ce qui m'aura le plus marquée dans ce film c'est son côté "intimiste". Je m'explique : non seulement les personnages sont pour moi tous plus exceptionnels les uns que les autres et leurs interprètes parfaits, mais il y a des détails qui me donnaient l'impression d'être dans la réalité. Je n'avais jamais ressenti ça à ce point pour un film, jamais je n'avais été autant immergée dans une histoire. La lumière de fin de journée qui tombe sur les personnages, une poussière dans le coin de l'écran, autant de détails qui vous sembleront peut-être stupides mais qui pour moi rendaient le film encore plus réel. Je ne veux pas être maladroite, parce que je n'ai pas la moindre idée de la vie quotidienne des personnes malades du cancer, mais je trouve déjà le film assez dur comme ça, sans savoir s'il est juste ou non sur ce point, et je veux surtout insister sur le fait que ce n'est pas l'élément sur lequel repose le film, même si on en parle inévitablement.

 

Je précise donc à tous ceux qui hésitent à aller voir ce film :

 

1) Vous allez pleurer.

2) Vous allez rire.

3) Les personnages principaux sont malades.

4) Mais vous allez avant tout voir un film sur une histoire d'amour.

5) Okay?

 

Nos étoiles contraires, un film de Josh Boone, avec Shailene Woodley, Ansel Elgort...

 

 

signature

 

*Nos étoiles contraires, John Green (Nathan)

 

L'avis de alittlematterwhatever

 

PS : merci à Aline pour les places et pour avoir "corrigé" l'orthographe de cet article.

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Cinéma
commenter cet article
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 22:30

Divergente : Affiche

L'affiche avec un "e" final en bonus. ♥

 

Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq clans (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitude n’est pas concluant : elle est Divergente. Les Divergents sont des individus rares n’appartenant à aucun clan et sont traqués par le gouvernement. Dissimulant son secret, Tris intègre l’univers brutal des Audacieux dont l’entraînement est basé sur la maîtrise de nos peurs les plus intimes.

 

Voir un film en ayant lu tous les livres dont il est l'adaptation est toujours une expérience spéciale. Ca donne un sentiment de pouvoir sur les autres spectateurs, gnark gnark gnark (même si d'autres ont sûrement lus les livres aussi). J'ai d'ailleurs dit à ma maman et mon frère à la fin du film (d'un ton mielleux) :  "Si vous voulez des spoilers, j'en ai pleiiiin en réserve".

 

Mais je ne vais pas leur faire ça, d'autant plus que ma famille m'a en quelque sorte servi de cobaye sur un point : je me demandais si le film était facile à comprendre pour qui n'a pas lu les livres. Et bien, apparemment, tout n'est pas totalement limpide, même si c'est l'univers des factions est introduit de manière très intelligente au début. Au fur et à mesure du film, il y a des trucs qui s'oublient et les motivations de certains paraissent alors plus obscures. Petite confusion également au niveau de Al, Will et Peter, qui ont la même tête ou, du moins, la même coiffure.

http://www.justinemagazine.com/sites/default/files/divergent%20al.png

... c'est plus frappant dans le film, ok.

 

(Bon, voilà pour ceux qui comme moi entraînent leurs proches voir des adaptations de livres avant de leur vanter les mérites de ces derniers.)

 

Le film est en tout cas très, très fidèle au livre. C'est le tome de la série dont j'ai le plus de souvenirs, bizarrement. Au niveau des acteurs, je trouve Shailene parfaite. J'étais beaucoup plus sceptique par rapport à Theo James, je le trouvais trop vieux (sorry) et "beau gosse" pour le rôle de Quatre, mais finalement il y a une belle alchimie entre les acteurs principaux et je les ai tous deux adorés. (Je sais que tout le monde en parle, mais je vais le faire aussi, ça fait quand même bizarre de voir que Ansel Elgort est le frère de Shailene dans ce film et son petit ami dans Nos étoiles contraires...)

 

Peut-être parce que je me rappelle du premier livre plus que des autres parce que c'est le plus fort ! Ce film est riche en adrénaline et, en cela aussi, est fidèle au livre. Je vais aller vérifier mais il me semble avoir terminé ma chronique du premier tome en disant que j'étais à bout de souffle, haletante [Note : non, c'était au tout début en fait haha, mais de le relire je me rends compte que le film m'a fait exactement le même effet que celui décrit dans ma chronique du livre]. Et bien, au cours des 139 minutes que dure ce film, j'ai réussi à avoir un mini point de côté à force de retenir ma respiration. Il y avait des moments où je ne pouvais que le faire parce que, même en ayant lu le livre, j'étais en attente de ce qui allait suivre, tendue. Je ne regrette pas de l'avoir vu au cinéma plutôt qu'avoir simplement acheté le DVD car il y a des plans vraiment intenses à voir sur grand écran, j'avais parfois l'impression d'être dans une attraction à sensations fortes et c'est un truc que j'adore au cinéma.

 

Par contre, si le temps passe vite, on le sent quand même passer. Je m'explique. Les scènes sont rythmées mais je ne suis pas la seule à avoir remarqué qu'il dure quand même longtemps. Sans vouloir pour autant accélérer les choses et arriver à la fin plus vite. Je me disais, en me situant par rapport au livre "tiens, quand est-ce que ça va arriver ?".

 

Revenons à quelque chose de plus positif : les décors sont magnifiques - pour peu qu'une ville détruite peut être décrite comme magnifique. Ils aident vraiment à imprégner le spectateur de l'histoire et de l'ambiance, et La Fosse et les autres endroits ressemblent à l'image que je m'en étais faite dans les romans, ne serait-ce que par les ambiances et les couleurs. Christina est aussi proche de l'idée que je m'en faisais, Tory aussi ; Eric moins. Petit détail : il y a certaines scènes où on peut presque voir des paquets de mascara sur les cils de Tris et sa mère. Bizarre pour des Altruistes... O:-)

http://lusciousandlovely19.files.wordpress.com/2013/11/screen-shot-2013-11-13-at-4-45-08-pm.png

 

Petit détail : il y a certaines scènes où on peut presque voir des paquets de mascara sur les cils de Tris et sa mère. Bizarre pour des Altruistes... O:-)

Correction: That is WAAAYYY too much mascara for abnegation.Petit détail : il y a certaines scènes où on peut presque voir des paquets de mascara sur les cils de Tris et sa mère. Bizarre pour des Altruistes... O:-)

 

Point de vue scénario, on ne se focalise pas sur l'histoire d'amour, plutôt sur l'arrivée de Tris dans sa nouvelle faction, et puis sur l'aspect politique du livre. C'est rare dans un film pour ados et en même temps les fans du couple Tris/Quatre peuvent se rassurer : leurs quelques scènes ensemble sont très réussies. :-)

 

http://img2-3.timeinc.net/ew/i/2014/02/25/SHAILENE-WOODLEY-and-THEO-JAMES.jpg

 

En tout cas, tout ça m'a fait une piqûre de rappel, moi qui avais du mal à tout saisir du dernier tome. Ca m'est revenu au fur et à mesure. Maintenant, je ne suis peut-être pas la meilleure juge puisque j'ai lu le livre il y a deux ans. Mais le premier tome avait été un coup de Mais le premier tome avait été un coup de et je me suis quand même rappelé d'une réplique manquante (par rapport au nombre de peurs de Tris) donc...

 

En quelques mots, ce film très riche en action, rythmé, et réussi tant au niveau du casting que des décors est fidèle au livre dont il s'inspire. Plus fidèle que beaucoup d'autres adaptations ne l'ont été! "Divergent" a probablement un bel avenir en Europe aussi, j'ai hâte de voir la suite. Je pense que les fans peuvent être rassurés. Mais ils l'ont probablement déjà vu...

 

Divergente, de Neil Burger, avec Shailene Woodley, Theo James, Kate Winslet, Ansel Elgort...

 

signature

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Cinéma
commenter cet article
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 22:09

Hunger Games - L'embrasement

 

Synopsis

Katniss Everdeen est rentrée chez elle saine et sauve après avoir remporté la 74e édition des Hunger Games avec son partenaire Peeta Mellark.
Puisqu’ils ont gagné, ils sont obligés de laisser une fois de plus leur famille et leurs amis pour partir faire la Tournée de la victoire dans tous les districts. Au fil de son voyage, Katniss sent que la révolte gronde, mais le Capitole exerce toujours un contrôle absolu sur les districts tandis que le Président Snow prépare la 75e édition des Hunger Games, les Jeux de l’Expiation – une compétition qui pourrait changer Panem à jamais…

Source : Allociné

 

Mon avis

Commençons par prendre une minute pour réfléchir au fait que cela fait environ 1 an et demi que j’attends (que nous attendons) ces 2h26 de film. 1 an et demi (soit 8760 heures – merci Yahoo answers) pour 2h26 de film. Je suis donc très déçue. Très déçue que ce film ne dure pas 4, 10 voire 24 heures, ce qui aurait mieux récompensé mon attente et, je n’en doute pas, celle de tant d’autres fans !

 

Cependant, on aurait tout aussi bien pu me dire à la fin du film qu’il avait en fait duré 10 heures, que je me serais probablement contentée d’un simple « ah bon ? » parce que j’ai perdu toute notion du temps dans la salle de cinéma.

 

L’enchaînement de scènes très courtes du début du film faisait vraiment ressentir le fait qu’on assistait à l’adaptation d’un roman. Mais, très vite, cette impression s’efface. Sans doute aurais-je relevé plein de trucs si j’avais relu le roman avant. Le film se suffit à lui-même dans un sens, tout semble être bien là, il n’y a pas de points d’interrogation pour qui (shame on him/her!) n’a pas lu les livres. Même si je ne peux que vous conseiller de le faire.

 

De toute façon, vous devriez en prendre vous-même l’initiative quand vous assisterez à la fin de ce deuxième opus ! La dernière phrase du film est la dernière phrase du roman. Je vous le dis tout de suite si vous avez lu le bouquin pour ne pas que, comme moi, vous vous fassiez de faux espoirs et que vous pensiez que le film va se prolonger de quelques minutes…

 

Le changement de réalisateur se fait sans heurt, même si les deux films sont très différents. Plus de caméra à l’épaule, une nouvelle qui réjouira sans doute certains. Par contre, les scènes de nuit m’ont donné du fil à retordre, j’avais parfois du mal à distinguer qui était qui, mais parmi les personnes qui m’ont accompagnée, je semble être la seule… Je ne suis visiblement pas nyctalope. Dommage.

 

Même en connaissant toute l’histoire à l’avance, certains passages m’ont bouleversée. J’avais même parfois les larmes aux yeux tellement je trouvais que certains passages étaient puissants. (Et je n’ai pas souvent les larmes aux yeux quand je regarde un film, sauf quand je rigole, ce qui arrive beaucoup plus souvent, mais pas dans ce film, sauf quand je savais que quelque chose d’important allait se passer et que j’avais envie d’hurler des répliques bombes deux secondes avant qu’elles ne soient prononcées, mais ça n’aurait pas été très sympathique pour les spectateurs et je m’égare.)

 

C’est lors des moments où Katniss s’impose en tant que symbole de la révolution – parfois malgré elle – qu’elle force le plus l’admiration, mais elle craque parfois, et Jennifer Lawrence est incroyable dans ces moments-là. En plus de cela, elle doit intégrer dans son jeu le propre jeu de Katniss qui joue un rôle devant les caméras du Capitole. Je suis toujours autant Team Peeta, même si je trouve que les réalisateurs le font vraiment passer pour un faible, toujours à la traîne (la phrase la plus prononcée par Katniss est probablement « Où est Peeta ? »), alors que dans le film il a les deux jambes intactes (ce qui n’est pas le cas dans le bouquin). De Gale, je ne retiendrai que les filets de bave séparant sa bouche de celle de Katniss à chaque fois qu'il l'embrasse. Quant à Finnick, il fait enfin son apparition, lui qui est un de mes personnages préférés. J’aurais aimé le voir plus, entendre plus de ses répliques. Je stressais par rapport à l’acteur choisi et, au final, j’ai stressé pour rien…  

 

« Hunger Games – L’embrasement » réussit à conjuguer action et émotion et régale nos yeux de ses décors à couper le souffle, qu’on se trouve dans une nature hostile ou au Capitole. Les personnages sont fidèles à ce qu’ils sont dans le livre et j’ai été vraiment ravie de les retrouver.

 

Mon ressenti

9/10

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Cinéma
commenter cet article
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 17:40

 

Synopsis

Ethan Wate, un jeune lycéen, mène une existence ennuyeuse dans une petite ville du sud des Etats-Unis. Mais des phénomènes inexplicables se produisent, coïncidant avec l’arrivée d’une nouvelle élève : Léna Duchannes.
Malgré la suspicion et l’antipathie du reste de la ville envers Léna, Ethan est intrigué par cette mystérieuse jeune fille et se rapproche d’elle.
Il découvre que Lena est une enchanteresse, un être doué de pouvoirs surnaturels et dont la famille cache un terrible secret.
Malgré l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre, ils vont devoir faire face à une grande épreuve : comme tous ceux de sa famille, Lena saura à ses seize ans si elle est vouée aux forces bénéfiques de la lumière, ou à la puissance maléfique des ténèbres…

Source : Allociné 

 

Mon avis

A chaque adaptation d’un roman en film, je saute de joie. Je sais que j’ai des raisons d’avoir peur mais je suis généralement optimiste. Et « 16 Lunes » n’ayant pas été un coup de cœur absolu, je ne risquais pas grand-chose. Néanmoins, j’avais apprécié ma lecture et espérait apprécier le film aussi.

 

Alors… comment dire ? Je ne l’ai pas détesté. Je ne me suis pas ennuyée comme un rat mort. Mais je l’ai trouvé long quand même. Deux heures pour ça ? Et pourtant, tout s’enchaîne très vite… trop vite. Ethan rêve d’une fille ? PAF, scène suivante, il la rencontre, PAF il va chez elle, PAF elle a des pouvoirs magiques, PAF Lena est maudite… Et ainsi de suite jusqu’à la fin, sans qu’on s’attarde ni qu’il y ait un gros chamboulement dans l’histoire.

 

Je ne sais pas vraiment comparer le film au livre à ce niveau, l’ayant lu il y a bien trois ans. Mais je crois pouvoir me dire sans me tromper que la fin a été changée. Et les personnages aussi, mais j’y reviendrai plus loin.

 

Il n’y a aucune scène particulièrement mémorable, pas d’émotion, pas d’action (mais bon, il n’y en avait pas vraiment dans « Twilight » non plus. Oups ! Je m’étais dit que je ne comparerais pas, comme les médias se plaisent à le faire), pas de soundtrack qui déchire, pas d’acteurs charismatiques…

 

Ah, venons-en, aux acteurs. Ethan pour commencer. Il est interprété par Alden Ehrenreich qui ne me convainquait pas physiquement au début pour le rôle. Alice Englert (Lena) non plus, mais elle a réussi à me faire oublier mes réticences (même si sa voix française est à se taper la tête contre les murs). Mais Alden ! Et l’ « adaptation » qui a été faire d’Ethan pour le film ! (J’y suis revenue.) Il est le stéréotype même du sportif sans cervelle, ne répondant que des conneries, et à chaque fois que le personnage est censé souffrir, être triste, surpris ou quoi que ce soit d’autre, les mimiques de l’acteur sont ridicules.

 

Je n’ai rien à reprocher aux autres acteurs, j’ai d’ailleurs beaucoup aimé la « nouvelle » Ridley (Emmy Rossum) et que dire de Jeremy Irons et Emma Thompson (respectivement Macon et Mme Lincoln) ? Mais ça a vraiment coincé avec Ethan et Alden pour moi. Et quand la sauce ne prend pas avec un des deux protagonistes principaux, surtout dans un film racontant une histoire d’amour… Ça fait mal.

 

Il y a quelques points positifs à souligner : il y a plus d’humour que dans le livre si je me rappelle bien, la chambre de Lena est plus spectaculaire – je l’ai adorée – et, dès la première minute du film, on parle d’un Starbucks Coffee. Mais il n'y en a pas dans la bourgade de Gatlin, ils sont trop loin de Charleston. Dommage.

 

Mon ressenti

5/10

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Cinéma
commenter cet article
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 18:09

http://media.news.aufeminin.com/article-16151-ajust_609/l-affiche-de-twilight-5.jpg

 

Synopsis

Après la naissance de sa fille Renesmée, Bella s’adapte peu à peu à sa nouvelle vie de vampire avec le soutien d’Edward. Se sentant menacés par cette naissance d’un nouveau genre, les Volturi déclarent la guerre à la famille Cullen. Pour préparer leur défense, les Cullen vont parcourir le monde pour rassembler les familles de vampires alliées et tenter de repousser les Volturi lors d’un ultime affrontement. Source : Allociné

 

Mon avis

Aujourd'hui, excitée comme une puce, et résistant à ma pulsion de groupie qui m’incite à porter mon t-shirt Bella & Edward, je vais voir le dernier « Twilight » parée de mes bracelets « Team Switzerland » et accompagnée de quelques amies. Nous nous soutenons mutuellement dans cette douloureuse épreuve qu’est de voir une saga s’achever…

 

Le film commence et qu’est-ce que j’entends ? La musique du début de « New Moon », celle que j’ai en tête depuis ce matin. Comme par hasard. Vous vous dites que ce serait plus logique de commencer par le thème du premier film ? Et bien, franchement, je trouve que celle du deuxième est celle qui a le plus grand potentiel émotionnel ! Je peux vous dire qu’elle a fait mouche…

 

Le film reprend exactement là où le précédent s’était arrêté. J’avais un peu d’appréhension car, à la page près, je savais qu’il allait traiter exactement du passage du livre - que dis-je ? de toute la saga - que j’ai le moins aimé. J’ai traîné dessus pendant au moins une semaine, et chez moi c’est plutôt inhabituel.

 

Ce cinquième opus a réussi le pari d’être plus rythmé que le roman en se centrant vraiment sur l’essentiel, mais sans le survoler. J’ai trouvé qu’il y avait un équilibre parfait, ni trop ni trop peu. Donc, même si je ne suis pas fan à 100% de la tournure de l’histoire, le film l’a parfaitement adaptée.

 

Par contre, là où le roman se distinguait, c’était que certains passages nunuches passaient comme une lettre à la poste alors que dans le film… ça cloche. Mais bon. Question de point de vue. Je sais pas, mais quand Bella dit à Jacob « tu as surnommé ma fille comme le monstre du Loch Ness ? » et que ça tombe à plat (personne n’a ri dans la salle, peut-être que Bella leur faisait peur), je lève les yeux au ciel. Quand Jacob (purée, ça fait deux fois que j’écris « Jacon » pardon Jacob ! XD) dit à Edward et Bella qu’ils sont « vraiment fait l’un pour l’autre », je m’étrangle avec mon pop-corn (imaginaire, je n’aime pas le pop-corn).

 

En ce qui concerne les acteurs, même si Robert a l’air d’en avoir sa claque de « Twilight » quand il est en promo, ça ne se voit pas dans le film, ouf. (^-^) Kristen est géniale en vampire, même si le personnage de Bella avait tendance à m’agacer dans le livre, Kristen m’a aidée à moins m’énerver sur elle grâce à l’interprétation qu’elle en fait. En plus, elle s’est très bien accommodée à la condition de vampire de son personnage, en éliminant des tics typiquement humains, par exemple (je crois qu’elle s’est simplement mordu les lèvres une fois, mais c’est uniquement parce que je me suis demandée avant le film si elle allait le faire que je l’ai remarqué lol). Je vais vous faire un aveu : je déteste Renesmée. Cependant, Mackenzie Foy est toute mimi. J’étais contente de voir son vrai visage et plus celui numériquement transformé qu’on voit au début du film.

 

Le film a un énorme plus par rapport au livre. Enorme. Mes doigts me brûlent, mais je n’écrirai rien de compromettant ! :x Vous savez probablement que la fin a été changée… ne vous faites surtout pas spoiler. Le fait que la fin change, que, pour une fois, une adaptation surprenne les lecteurs du livre dont elle s’inspire, j’ai pris ça comme un ultime cadeau aux fans.

 

La fin de « Twilight », c’est une page qui se tourne. Mon enthousiasme a eu des hauts et des bas, car j’ai un peu regretté la différence de ton entre le premier et les derniers films. Mais il y a surtout eu des hauts. Quatre tomes, cinq films, une histoire d’amour, des personnages atypiques, des acteurs talentueux, une BO géniale. Mais aussi, en « vrai », des rencontres et plein de bons souvenirs. Pendant quatre ans, j’aurai vécu au rythme des sorties des films de la saga. Je ne l’oublierai pas de sitôt, c’est certain !

 

Un bon conseil : courez dans vos cinémas !

 

PS : spéciale dédicace à l’ouvreuse qui donnait des bracelets du marathon Twilight aux fans présents aujourd’hui. Elle ne lira probablement jamais ceci, mais j’avais envie de souligner sa gentillesse. (^-^)

 

Mon ressenti

8,75/10

 

http://23.img.v4.skyrock.net/4099/45144099/pics/3113912185_1_3_6eU5n5QS.jpg

 

Il s'agit de l'affiche du marathon, je n'y suis pas allée, donc rien à voir. Mais c'est pour le côté nostalgique de toutes les affiches les unes à côté des autres...

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Cinéma
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 07:52

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/85/34/52/20089538.jpg

 

Synopsis

Dans des temps immémoriaux où la magie, les fées et les nains étaient monnaie courante, naquit un jour l’unique enfant d’un bon roi et de son épouse chérie : une fille aux lèvres rouge sang, à la chevelure noire comme l’ébène et à la peau blanche comme neige. Et voilà précisément où l’histoire que vous croyiez connaître prend fin et où la nouvelle adaptation épique et envoutante de ce célèbre conte des frères Grimm débute. Notre héroïne, dont la beauté vient entacher la suprématie de l’orgueilleuse Reine Ravenna et déclencher son courroux, n’a plus rien d’une damoiselle en détresse, et la cruelle marâtre en quête de jeunesse éternelle ignore que sa seule et unique rivale a été formée à l’art de la guerre par le chasseur qu’elle avait elle-même envoyé pour la capturer. Alliant leurs forces, Blanche-Neige et le chasseur vont fomenter une rébellion et lever une armée pour reconquérir le royaume de Tabor et libérer son peuple du joug de l’impitoyable Ravenna.

Source : Allociné

 

Mon avis

Ce film, ça fait des mois que je l’attends ! J’étais très impatiente de voir Kristen Stewart en Blanche-Neige guerrière.

 

Je n’ai pas été déçue par la performance de Kristen, mais plutôt par le personnage de Blanche-Neige. Je m’attendais à ce qu’elle soit plus dure. Or, tout au long du film elle est transparente et ne se bat qu’à la fin (là, j’ai été servie, ouf !). De même, par exemple, le personnage de la Reine est plus fouillé, c’est une méchante mais on comprend l’origine de sa cruauté à travers des flashbacks, tandis que les émotions de Blanche-Neige concernant la mort de ses parents ne sont pas montrés (et je n’ai pas pris ça comme un moyen de montrer qu’elle était forte).

 

J’ai aimé le rôle du chasseur, qui devient un protecteur dans cette relecture du conte des frères Grimm, et les nains qui apportent une touche d’humour !

 

Grâce aux nombreux combats, il y a de l’action et on ne s’ennuie pas. Les effets spéciaux offrent un beau spectacle. Dommage que la fin soit archi-prévisible, j’avais pourtant eu à un moment un petit espoir d’originalité. (^-^)

 

Comme l’a fait remarquer mon amie Sarah, ce film a des ressemblances avec Le monde de Narnia. Je lui ai quant à moi trouvé un côté Alice au pays des merveilles (de Tim Burton) dans les décors, et j’ai lu par la suite qu’effectivement le réalisateur s’en était inspiré. D’ailleurs, le producteur de Blanche-Neige est aussi celui d’Alice.

 

En résumé, l’ambiance sombre du film, ses décors et ses effets spéciaux m’ont séduite. Blanche-Neige et le chasseur réunit une belle brochette d’acteurs et remet le conte original au goût du jour. La seule chose qui m’a déçue, c’est le personnage de Blanche-Neige qui, selon moi, a laissé peu de possibilités à Kristen pour montrer son talent.Le film n'est pas un chef-d'oeuvre mais un beau spectacle ! J’attends d’avoir lu quelques avis sur le livre adapté du film pour voir si je le lirai ou nom. Si vous l’avez lu, n’hésitez pas à me donner votre avis. ;)

 

Mon ressenti

8/10

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Cinéma
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 10:27

http://1.bp.blogspot.com/-DYqW33HJBPY/TyinBl1iNbI/AAAAAAAAAaA/cZncsUrWMtg/s1600/The+Hunger+Games+Poster.jpg

 

 

Synopsis

Chaque année, dans les ruines de ce qui était autrefois l'Amérique du Nord, le Capitole, l'impitoyable capitale de la nation de Panem, oblige chacun de ses douze districts à envoyer un garçon et une fille - les "Tributs" - concourir aux Hunger Games. A la fois sanction contre la population pour s'être rebellée et stratégie d'intimidation de la part du gouvernement, les Hunger Games sont un événement télévisé national au cours duquel les tributs doivent s'affronter jusqu'à la mort. L'unique survivant est déclaré vainqueur. La jeune Katniss, 16 ans, se porte volontaire pour prendre la place de sa jeune sœur dans la compétition. Elle se retrouve face à des adversaires surentraînés qui se sont préparés toute leur vie. Elle a pour seuls atouts son instinct et un mentor, Haymitch Abernathy, qui gagna les Hunger Games il y a des années mais n'est plus désormais qu'une épave alcoolique. Pour espérer pouvoir revenir un jour chez elle, Katniss va devoir, une fois dans l'arène, faire des choix impossibles entre la survie et son humanité, entre la vie et l'amour...

Source : Allociné

 

Mon avis

Depuis combien de temps attendais-je ce film ? Oula. Un sacré bout de temps… Forcément, mes attentes étaient hautes ! Alors, juste avant de voir le film, je n’arrêtais pas de répéter « Et si le film était nul ? », « Et si le film était nul ? ». (^-^) Verdict ?

 

Passées les premières minutes où j’ai dû m’habituer à la VF (ouille ouille ouille), l’évidence m’a sauté aux yeux : l’ambiance du film est très fidèle à celle du livre. Volontairement, j’avais évité de relire le roman avant, pour éviter d’être à fond dans la comparaison et me gâcher le film. J’ai beaucoup aimé l’explication de la Moisson et des Hunger Games au tout début du film. Les spectateurs n’ayant pas lu les livres [NDLW : et non les films, merci Manon lol !] ont ainsi tout de suite compris le concept !

 

Les gens du Capitole sont extravagants à souhait. Le côté "télé-réalité" est plus exploité dans le film que dans le livre et j'ai trouvé les passages avec les présentateurs et les organisateurs originaux. La relation entre Katniss et Prim est bien décrite : même en quelques minutes on a compris l’importance qu’elles ont l’une pour l’autre. Au contraire de l’alliance entre notre héroïne et Rue ; un petit peu trop survolée à mon goût… Une des mes scènes préférées est celle de l’évaluation de Katniss devant les juges. Jennifer Lawrence est géniale ! :D

 

En effet, les acteurs sont pour beaucoup dans la réussite de Hunger Games. Dans le film, ils SONT leurs personnages. Jennifer Lawrence est toujours saluée par la critique et c’est amplement mérité. Elle nous fait vivre les émotions de Katniss et incarne parfaitement cette héroïne atypique (j’avais pourtant un peu peur qu’elle fasse trop adulte pour le rôle d’une fille de 16 ans). Les autres ne sont pas en reste : Josh Hutcherson (Peeta), Elizabeth Banks (Effie), Woody Harrelson (Haymitch), Lenny Kravitz (Cinna)… Bien que peu présent dans ce premier film, je pense qu’on peut faire confiance à Liam Hemsworth pour interpréter Gale (même si je n’aime pas trop ce personnage (^-^).

 

Je suis très contente parce que j’avais peur que le film tourne autour du triangle amoureux Katniss-Peeta-Gale alors que dans le livre, ce n’est vraiment pas le principal. Ouf, je me suis inquiétée pour rien…

 

Petite déception : la tenue de Katniss et Peeta dans la scène où les tributs défilent. Elle ne m’a pas semblé spectaculaire et la scène m’a paru un peu ridicule (bien entendu, je ne parle pas des autres tributs : c’est encore pire, mais c’est volontaire ! :P)

 

Beaucoup ont critiqué l’absence de musique. C’est vrai que vu les magnifiques chansons de la BO, c’est un peu dommage. Mais franchement, j’ai trouvé que cela donnait un côté plus réel au film. Même chose pour la caméra à l’épaule, que je craignais pourtant vu ma propension aux maux de tête…

 

Les scènes d’action sont très édulcorées. La caméra va tellement vite qu’il est difficile de distinguer quoique ce soit dans la mêlée. Quant à la fin, avec les chiens, aucun plan ne se rapproche de ces sales bêtes ! Je guettais leurs yeux (qui dans le livre sont ceux des tributs décédés) mais impossible… Je peux néanmoins comprendre cette décision, dans le but de ne pas perdre le jeune public, même si je trouve ça dommage. La violence fait partie des Hunger Games !

 

En conclusion ? Je suis plus que satisfaite de cette adaptation. J’aurai peut-être plus de choses à dire après avoir relu le bouquin (si quelqu’un est intéressé par une (re)lecture commune, qu’il ou elle n’hésite pas à se manifester ;) mais j’ai ressenti plein d’émotions au visionnage du film. Mention spéciale à Jennifer Lawrence qui a réussi à me donner les larmes aux yeux. Apparemment, le film a plus de succès aux Etats-Unis qu’à l’étranger. Ca peut se comprendre étant donné le succès des livres là-bas et... le synopsis ! Pourtant, même si Hunger Games n’est pas un film à mettre devant tous les yeux, il reste soft. Et surtout, il mérite qu’on s’y intéresse, pour son histoire, ses personnages et les acteurs qui les interprètent !

 

Mon ressenti

9/10 ♥

 

 

CONCOURS !

 

Mars12 036

 

Suite à vos commentaires enthousiastes concernant mes marque-pages Hunger Games, j'ouvrirai un concours pour les remporter (ainsi qu'un extrait du livre distribué gratuitement dans les librairies et les cinémas) dès que la page Facebook du blog aura atteint 100 fans ! Si vous n'êtez pas encore fan ou que vous souhaitez la partager pour atteindre l'objectif plus vite, cliquez ici. ;) Merci et à bientôt pour plus d'infos !

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Cinéma
commenter cet article
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 21:58

Twilight, chapitre 4 : Révélation 1ère partie 

 

Synopsis

Bella a fait son choix : elle s’apprête à épouser Edward. Mais le jeune homme honorera-t-il sa part du marché ? Acceptera-t-il de la transformer en vampire et de la voir renoncer à sa vie humaine ?

Source : Allociné

 

Ma note

7,5/10

 

Mon avis

Attention, mon avis contient beaucoup de spoilers.

Et oui, on a beau avoir l'impression que le premier volet de la saga Twilight sortait il y a quelques mois que nous voilà déja à l'avant-dernier... En quelques années, Twilight a remis les vampires au goût du jour, révélé (sans jeu de mots ;) de nombreux acteurs et envoûté des millions de fans à travers le monde. Des quatre films, Révélation 1ère partie est pour moi le plus fidèle au roman adapté et celui qui m'a le moins plus. Paradoxal ? En fait, c'est tout simplement parce que je ne suis pas une grande fan du dernier livre. Autant j'adore les deux premiers et aime beaucoup le troisième, autant je n'aime pas la direction que prend l'histoire du dernier tome, ses multiples rebondissements bizarres et son final qui m'a laissé sur ma... soif.

 

On peut donc dire que je me rendais au cinéma à la fois contente de voir ce nouveau chapitre et quelque peu réticente. En fait, je ne suis pas déçue du tout, je ne m'attendais ni à mieux ni à pire. J'ai trouvé au film des points positifs comme des négatifs mais ce qui ressort principalement c'est que je n'ai pas eu l'impression de passer 2 heures au cinéma mais 30 minutes, j'ai donc passé un très bon moment. :)

 

Dans les points positifs, j'ai envie de citer directement les scènes à partir du moment où Bella est enceinte. Même si c'est un élément de l'histoire que je n'aime pas (je trouve que Renesmée est en trop en fait lol), Kristen Stewart a très bien su jouer le soudain instinct maternel de son personnage ainsi que sa souffrance ; elle est tout simplement bluffante et ce jusqu'à la scène de l'accouchement. Cette dernière  est gore mais pas trop, on entend plus qu'on ne voit. En fait, le passage où Bella (humaine, je précise) boit du sang (humain, je précise) est bien plus répugnant... La transformation de Bella en vampire est également très réussie. J'ai trouvé Robert Pattinson et Taylor Lautner très émouvants quand Bella était entre la vie et la mort.

 

J'ai bien aimé aussi le moment d'"autodérision" du film durant lequel Jacob se moque un petit peu du prénom Renesmée ! Il y a pas mal d'autres petites notes d'humour dans le film qu'il n'y a pas dans le livre mais là j'avais plus l'impression de regarder une parodie qu'un Twilight... Comme durant les discours au mariage, par exemple, ou la scène avec les Volturi qui passe lors du générique ("Carlisle avec un S" lol !). A la place, j'aurais préféré que les blagues sur les blondes de Jacob soit conservées, ainsi que les répliques de Rosalie. C'était bien plus drôle ! (^-^)

 

Parmis les autres scènes que j'ai le moins aimées il y a le mariage. Il m'a un peu déçue dans la mesure où tout le monde tire une tête d'enterrement. C'est censé être le plus beau jour de la vie de Bella et on dirait qu'elle va pleurer... Il y aussi la scène où les loups communiquent entre eux, j'avais l'impression de me retrouver dans un film pour enfants avec des animaux qui parlent !

 

La bande-son est pas mal du tout, dommage pour l'absence de Muse par contre. J'étais habituée à les entendre à un moment où l'autre de chaque film... :/

 

Niveau costumes et coiffures, je trouve les vampires plus beaux que dans le troisième volet. J'aime bien la coupe d'Alice ! :) Et les maquilleurs ont fait un superbe travail sur Kristen Stewart quand son "bébé" est en train de lui pomper la vie. Elle fait peur à voir !

 

En résumé, même si je regrette l'ambiance des premiers films, le quatrième volet de la saga Twilight est fidèle au livre et fera (ou a fait !) passer un bon moment aux fans. Pour les autres, ce sera probablement une autre histoire. J'ai hâte de voir ce que va donner le dernier volet... Encore un an à attendre ! :)

 

 

Repost 0
Published by HanaPouletta - dans Cinéma
commenter cet article

En Savoir Plus

  • : Books and iced coffee
  • Books and iced coffee
  • : Chroniques sincères, rarement méchantes et souvent pleines de digressions de livres ados et enfants (principalement). J'adore recevoir du courrier par mail et par commentaires ! Et je suis un peu trop présente sur Facebook...
  • Contact

Des pubs sur le blog ?

Téléchargez Adblock Plus pour vous en débarrasser !

Qui Cherche...

A la une

Présentation

Une poulette qui lit et qui est accro au café glacé ? Oui, ça existe : voici mon blog.

 

Au programme : des livres, des livres, des livres. Un peu de musique. De cinéma. De café glacé. Des "Comme un air de famille" (couvertures jumelles ou presque) et des "Stars en couverture"... Bonne visite !

 

Si nous avons lu un livre en commun et que tu es d'accord avec moi ou pas du tout ; si je t'ai donné envie de lire un livre ; si tu penses qu'il existe un livre que je dois absolument lire... N'hésite pas à laisser une trace de ton passage ! Et pour m'envoyer un mail, clique sur "Contact" en-dessous de ma bannière.

 

Copie-de-Hana_pouletta.gif

 

Mes Teams :

 

 

ReReading-HP---Team-Hermione-fond-logo.jpg  team-adam-gayle.jpg  211627298_team20peeta_answer_1_xlarge.jpeg

 

 

WPF ! Wild PAL Forever !

 

http://1.bp.blogspot.com/-qbPZxHOoRLU/TYPArrZhY3I/AAAAAAAABAg/UpVMF4wJSfg/s1600/wildpal10.png

 

Parce que je laisse ma PAL (Pile A Lire) librement suivre son cours... Et que j'assume sa longueur. :-)

Si toi aussi, rejoins le mouvement et affiche ce logo ! Clique ici.

Retrouvez-moi sur...

Latest interview

interview

Photo du moment

Dossier2-8199.JPG

Les BB Brunes et votre serviteur